Le reflux gastro-œsophagien : symptômes et traitement

30 septembre 2019
Le reflux gastro-œsophagien est une pathologie généralement chronique et dont le pronostic est bon. Par ailleurs, les symptômes varient en intensité et il existe des périodes intermittentes de rémission.

Le reflux gastro-œsophagien, c’est le passage spontané et sans cause apparente du contenu gastrique dans l’oesophage. Il est dû principalement à la détente transitoire et spontanée du sphincter œsophagien inférieur à cause de la distension de l’estomac.

Cette maladie affecte la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Cependant, pour la considérer comme une pathologie, les symptômes doivent être suffisamment importants en termes de présence ou d’intensité.

Par conséquent, le reflux gastro-œsophagien est un processus pathologique généralement chronique et dont le pronostic est bon. De plus, les symptômes peuvent varier en intensité et il existe également des périodes intermittentes de rémission.

Causes du reflux gastro-œsophagien

Une femme subissant le reflux gastro-oesophagien

L’apparition du reflux gastro-œsophagien dépend de nombreux facteurs. Néanmoins, le plus important est le mauvais fonctionnement du sphincter inférieur de l’oesophage. D’autre part, parmi les facteurs qui favorisent le reflux gastro-œsophagien, on retrouve des altérations dans :

  • La motilité œsophagienne
  • Le sphincter œsophagien supérieur
  • Les mécanismes de nettoyage de l’oesophage et du contenu de l’estomac

Souvent, l’hernie hiatale est associée au reflux gastro-œsophagien. En effet, ce type d’hernie favorise le reflux.

Les symptômes

Le reflux gastro-œsophagien présente une grande variété de symptômes. Cela peut aller de la simple présence de signes jusqu’à l’existence d’œsophagites de gravité variable.

De même, des complications telles qu’une sténose, un ulcère œsophagien ou l’oesophage de Barrett peuvent apparaître.

La variabilité des symptômes dépend de facteurs comme la durée des épisodes, le volume et la virulence du reflux.

Par ailleurs, il faut également prendre en compte le temps de contact du reflux avec la muqueuse œsophagique. Voici les symptômes les plus fréquents :

  • Pyrosis : il s’agit du symptôme le plus caractéristique. C’est une sensation de brûlure remontant depuis l’épigastre
  • Régurgitation acide : voici le deuxième symptôme le plus courant. Il s’agit du passage spontané du contenu gastrique dans la bouche. Cela peut être favorisé par certaines postures ou par une augmentation de la pression abdominale
  • Douleur thoracique centrale : son apparition est aiguë et soudaine. Elle se produit par des spasmes de l’oesophage. On peut soupçonner que l’origine de la douleur est le reflux gastro-œsophagien lorsqu’elle est liée à une prise alimentaire et non à un effort
  • Dysphagie : il s’agit d’un étouffement
  • Odynophagie : c’est une déglutition douloureuse. De plus, ce n’est pas un symptôme fréquent du reflux gastro-œsophagien. Toutefois, s’il survient, il peut indiquer la présence d’une œsophagite

Les symptômes typiques du reflux gastro-œsophagien présentent un diagnostic très fiable. Avec la présence de ces symptômes, il est possible d’établir un diagnostic quasi certain et de prescrire un traitement sans besoin d’examens complémentaires comme l’endoscopie.

En revanche, si le patient présente des symptômes alarmants, ou ne réagit pas correctement au traitement conventionnel, il faut effectuer une endoscopie digestive haute.

Découvrez également : Remèdes maison naturels pour combattre l’acidité gastrique

Traitement du reflux gastro-œsophagien

Le traitement du reflux gastro-œsophagien vise à soulager les symptômes et soigner l’œsophagite. Il traite et prévient également les éventuelles complications.

Parfois, les spécialistes donnent quelques conseils sur le mode de vie, les mesures d’hygiène et diététiques. En plus des médicaments et, dans certains cas, d’une chirurgie.

Mesures d’hygiène et de diététique

Manger équilibré pour éviter le reflux gastro oesophagien

Les conseils sur le mode de vie et les mesures d’hygiène et de diététiques doivent être individualisés pour chaque patient selon les facteurs de risque présents dans chaque cas. Il faut également tenir compte de la réaction clinique du patient face à ces changements.

Il est préférable d’arrêter de fumer et de réduire la consommation d’alcool. Pour les patients obèses ou en surpoids, il est conseillé de perdre du poids.

Une autre mesure judicieuse est l’élévation de la tête du lit dans les cas où il y a un risque de reflux en position allongée. Il est recommandé également de :

  • Eviter les repas copieux. Il vaut mieux manger moins abondamment, mais plus fréquemment
  • Détecter et éviter les aliments qui déclenchent les symptômes
  • Maîtriser le stress
  • Ne pas faire d’exercice physique extrême
  • Passer davantage de temps à mâcher la nourriture

Lisez aussi: L’aérophagie : causes et traitements

Les médicaments

Le traitement pharmacologique se base sur l’inhibition ou la neutralisation de la sécrétion acide gastrique. Parmi les groupes de médicaments généralement utilisés pour le traitement du reflux, figurent les inhibiteurs de la pompe à protons.

Ces derniers entraînent l’inhibition complète de la sécrétion gastrique. Ils soulagent également les symptômes, soignent l’œsophagite et préviennent des récidives.

Les antiacides sont aussi employés pour soulager efficacement et rapidement la pyrosis. Par contre, on administre les prokinétiques lors d’une régurgitation prédominante.

D’autre part, les anti-H2 produisent une inhibition partielle de la sécrétion acide gastrique. Ils sont indiqués pour le traitement du reflux lorsqu’il n’y a pas d’œsophagite.

Cette maladie vous fait trop souffrir ? Comme vous pouvez le remarquer, il existe plusieurs facteurs qui peuvent la déclencher ou l’aggraver. Néanmoins, les alternatives pour la contrôler et la traiter ne manquent pas.

 

  • Badillo R, Francis D. Diagnosis and treatment of gastroesophageal reflux disease. World J Gastrointest Pharmacol Ther. 2014;5(3):105–112. doi:10.4292/wjgpt.v5.i3.105
  • John M. Eisenberg Center for Clinical Decisions and Communications Science. Opciones de tratamiento para la ERGE o enfermedad por reflujo del ácido estomacal: Revisión de la investigación para adultos. 2012 Feb 29. In: Las Guías Sumarias de los Consumidores. Rockville (MD): Agency for Healthcare Research and Quality (US); 2006-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK97820/
  • Clarrett DM, Hachem C. Gastroesophageal Reflux Disease (GERD). Mo Med. 2018;115(3):214–218.
  • Herbella FA, Patti MG. Gastroesophageal reflux disease: From pathophysiology to treatment. World J Gastroenterol. 2010;16(30):3745–3749. doi:10.3748/wjg.v16.i30.3745
  • Sandhu DS, Fass R. Current Trends in the Management of Gastroesophageal Reflux Disease. Gut Liver. 2018;12(1):7–16. doi:10.5009/gnl16615
  • Ness-Jensen E, Hveem K, El-Serag H, Lagergren J. Lifestyle Intervention in Gastroesophageal Reflux Disease. Clin Gastroenterol Hepatol. 2016;14(2):175–82.e823. doi:10.1016/j.cgh.2015.04.176