Les douleurs mammaires et le cycle menstruel

10 août 2020
Les douleurs mammaires sont un symptôme très courant et n'impliquent généralement pas de maladie. Quel est le lien avec le cycle menstruel ? Nous vous disons tout ici.

La mastalgie correspond à des douleurs mammaires. Il s’agit donc d’un mal-être ressenti dans la poitrine. Malheureusement, de nombreuses femmes en souffrent, dans une plus large mesure, pendant le syndrome prémenstruel. La menstruation est influencée par de nombreux facteurs, et il existe une relation entre la douleur mammaire et le cycle menstruel.

Elle est souvent fréquente chez les jeunes femmes et disparaît avec l’arrivée de la ménopause. Environ 70 % des femmes l’ont vécu à un moment ou à un autre de leur vie. Lisez la suite de cet article pour en savoir plus sur ce symptôme typique des menstruations.

Quelle est la relation entre la douleur mammaire et le cycle menstruel ?

Le cycle menstruel n’est rien d’autre qu’un processus mené par un nombre infini d’hormones qui conditionnent la façon dont le cycle se déroule et le moment où il se produit. La mastalgie s’avère être l’un des symptômes les plus typiques des différentes phases du cycle menstruel.

Elle apparaît généralement pendant la deuxième moitié du cycle (après l’ovulation, appelée phase lutéale) et disparaît au début des règles. Des changements hormonaux tels que les suivants se produisent pendant cette période :

  • Les œstrogènes atteignent leur maximum à l’ovulation. Cela se résume à une croissance des conduits mammaires
  • La progestérone atteint un pic quelques jours plus tard (21e jour). Cela entraîne un élargissement des lobes mammaires, qui contribue à la formation de cellules prêtes pour la production de lait
Une femme ayant des douleurs mammaires.

Pour mieux comprendre cela, les changements hormonaux qui se produisent pendant cette phase provoquent une inflammation, un gonflement et une augmentation de la taille des seins, qui est souvent douloureuse. De plus, si une grossesse a lieu (en maintenant la progestérone à un niveau élevé), les seins continueront à gonfler plus longtemps.

Biologiquement, les seins possèdent un plus grand nombre de récepteurs pour ces substances, ce qui en fait une glande hormono-dépendante. Dans une large mesure, les seins réagissent plus facilement aux hormones que le reste des organes du corps.

Vous aimerez peut-être : Mastalgie : causes et caractéristiques

Causes

Les douleurs mammaires sont principalement liées au syndrome prémenstruel (semaine avant les menstruations) ou à des modifications bénignes des seins (par exemple, maladie fibrokystique du sein). Bien que ce soit généralement le cas, il existe des facteurs de risque tels que :

  • Régime alimentaire riches en graisses
  • Consommation excessive de caféine, de théine ou de chocolat
  • Antécédents familiaux de douleur pendant le cycle
  • Certains médicaments (hormones, antidépresseurs, etc.)
  • Une poitrine de grande taille (qui augmente la charge pondérale et peut s’accompagner de douleurs au dos ou au cou)

Le fait d’avoir des douleurs au sein ne doit pas nécessairement être un signe de cancer du sein. Seuls 10 % des cas de tumeurs malignes des seins provoquent de légères douleurs.

Symptômes

Il existe une différence entre les symptômes du sein liés au cycle menstruel et ceux qui ne se développent pas en raison de processus cycliques.

Les douleurs mammaires et le cycle menstruel (cycliques)

Les symptômes du sein influencés par le cycle menstruel sont la cause la plus typique des douleur mammaires et sont connus sous le nom de syndrome de tension prémenstruelle. Comme nous l’avons vu dans cet article, il est causé par des changements hormonaux. En effet, il :

  • Touche les jeunes
  • Ne se produit généralement pas pendant ou après la ménopause
  • Présence d’une répartition homogène et bilatérale (c’est-à-dire que les deux seins font mal et que cela s’étend à toute la glande mammaire)
  • Induit gonflement ou inflammation
  • Provoque accumulation ou rétention de liquide dans les seins
  • Génère une légère augmentation de la taille
  • Induit la turgescence (seins gonflés et fermes)
  • Provoque une douleur continue (qui peut aller de légère à sévère) seulement pendant une étape du cycle
  • Se caractérise par l’apparition de petites bosses ou de nœuds qui se répandent sur la poitrine lorsqu’on la touche
  • Génère une intensité accrue des symptômes deux semaines avant les menstruations
Les douleurs mammaires peuvent être longues et intenses.

 

Vous serez sûrement intéressé par : 5 remèdes d’origine naturelle pour calmer les douleurs dans les seins

Les douleurs mammaires non cycliques

Contrairement à la douleur cyclique, d’autres causes peuvent entraîner des symptômes mammaires. L’une d’entre elles est généralement un traumatisme ou une maladie bénigne, comme ceux mentionnés ci-dessus. Les symptômes typiques d’une douleur mammaire atypique (peu fréquente) sont les suivants :

  • Douleur continue ou intermittente, fixée en un point, décrite comme une brûlure, un coup de couteau ou une déchirure
  • Gonflement localisé à un endroit du sein
  • Les symptômes ne changent pas avec le temps ni au cours d’un cycle
  • Plus fréquente après la ménopause
  • Généralement unilatérale (un seul sein fait mal)

Quand faut-il consulter un professionnel de la santé ?

En général, toute cause non cyclique doit être étudiée et une visite chez un médecin ou un gynécologue est recommandée. Il est nécessaire de renforcer la surveillance en cas de présentation des symptômes mentionnés ci-dessous :

  • Modification de la forme, de la couleur ou de l’apparence de la peau des seins
  • Sécrétions ou liquide dans les seins
  • Altérations hormonales
  • Bosses nouvelles, inhabituelles ou changeantes dans les seins
  • Âge supérieur à 40 ans sans avoir subi de mammographie auparavant
  • Douleur qui ne disparaît pas et dont l’intensité augmente
  • Signes d’infection (chaleur, rougeur, pus, etc.)
  • Douleur qui interfère avec l’activité quotidienne

En résumé, la douleur mammaire est associée au cycle menstruel et aux changements hormonaux qui s’y produisent. Il signale rarement un problème grave, mais il est nécessaire d’être vigilant, surtout si la douleur est longue et intense.

 

  • Stanford C hospital. Mastalgia (Breast Pain) [Internet]. [cited 2020 May 6]. Available from: https://www.stanfordchildrens.org/es/topic/default?id=mastalgiabreastpain-85-P03277
  • Vendrell E. Dolor mamario. Vol. 3. 1990.
  • Mónica Olvera-Mancilla CMO-M. Efectividad del danazol en el control de la mastalgia moderada a severa. 2004.
  • Quirino EMB, Pinho CM, Silva MAS, Dourado CARO, Lima MCL de, Andrade MS. Perfil epidemiológico e clínico de casos de microcefalia. Enfermería Glob. 2019 Dec 20;19(1):167–208.
  • Yang M, Wallenstein G, Hagan M, Guo A, Chang J, Kornstein S. Burden of premenstrual dysphoric disorder on health-related quality of life. J Women’s Heal. 2008 Jan 1;17(1):113–21.
  • Brown J, O’Brien PMS, Marjoribanks J, Wyatt K. Selective serotonin reuptake inhibitors for premenstrual syndrome. In: Cochrane Database of Systematic Reviews. John Wiley & Sons, Ltd; 2002.