Les maladies liées à la grossesse que toute femme devrait connaître

Donner la vie est un processus merveilleux qui implique la plupart du temps certaines complications et autres maladies. Un suivi médical constant, à la fois de la mère et du bébé, est essentiel pour prévenir et contrôler les maladies liées à la grossesse.

Chaque organisme est différent, donc une grossesse implique aussi parfois des complications, des maladies et des risques. Les causes peuvent provenir, entre autres, de la consommation de certaines substances et d’un âge avancé.

Si vous envisagez d’avoir des enfants, il est important que vous connaissiez les maladies qui sont liés à la grossesse.

Lorsqu’une femme tombe enceinte, elle doit normalement faire un suivi auprès d’une équipe de professionnels pour surveiller l’évolution de grossesse et du bébé. Si elle ne le fait pas, certaines maladies liées à la grossesse pourraient se développer et nuire à sa santé mais aussi à celle du bébé.

Découvrez dans cet article les principales maladies liées à la grossesse.

1. L’anémie

L’anémie est l’une des maladies les plus courantes pendant la grossesse. Elle se caractérise par une diminution importante des globules rouges. Cette maladie provoque une carence en fer dans le sang, un minéral qui n’est pas produit par le corps et qui doit être obtenu par la consommation de divers aliments.

Les symptômes de l’anémie sont généralement : peau pâle, fatigue extrême, tachycardie et troubles dans la croissance du bébé. Le traitement le plus recommandé consiste à prendre des suppléments de fer, de la vitamine B12, de l’acide folique ou de réaliser des transfusions sanguines.

Lisez également cet article : Combattez l’anémie grâce à ces 7 aliments naturels

2. La rubéole

La rubéole se manifeste par de nombreux signes tels que la toux, les maux de tête, et la fièvre. Elle peut aussi s’accompagner d’une conjonctivite, d’une inflammation des ganglions du corps et d’éruptions cutanées sur le visage.

La rubéole dans le cas d’une femme enceinte peut affecter sérieusement au bébé car il ne possède pas assez d’anticorps sans le vaccin approprié.

D’une part, si la mère n’est pas immune à la rubéole, elle doit absolument éviter tout contact avec les personnes atteintes pas cette maladie. D’autre part, si vous attrapez la rubéole, le médecin pourra vous prescrire un traitement à base d’immunoglobulines. Par ailleurs, une femme enceinte atteinte de rubéole devra être vaccinée après l’accouchement afin de prévenir de possibles rechutes.

3. Les infections ou maladies vaginales

infections pendant la grossesse

Les symptômes d’infections ou de maladies vaginales sont habituellement les suivantes : rougeur du vagin et des lèvres, irritation, douleur, démangeaisons, brûlure, inflammation et irritation des organes génitaux.

La prédisposition à être affecté par ces troubles est généralement liée aux changements hormonaux. Cependant, ils n’affectent pas le bébé, parce que l’utérus est un compartiment fermé qui empêche le passage de toute bactérie dans le corps.

L’important est de les identifier si les flux sont anormaux et de consulter un spécialiste pour traiter l’infection le plus rapidement possible. Les traitements médicaux les plus efficaces sont les probiotiques vaginaux, les antifongiques locaux ou les bactéricides et les lactobacilles. Ceux-ci permettent de rétablir l’équilibre de la flore vaginale.

Il convient de mentionner que les infections de ce type requièrent un traitement à base de médicaments, car l’homme peut également être atteint et souffrir des rechutes.

4. Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel se développe généralement à partir du deuxième trimestre de la grossesse. Il affecte normalement de 1 à 3% des femmes. La cause principale est liée à des niveaux élevés de sucre dans le sang. Par ailleurs, s’il n’est pas contrôlé à temps, ce diabète peut provoquer des problèmes tels que la croissance excessive du bébé, la pré-éclampsie et l’hypoglycémie.

En général, il peut se contrôler avec une alimentation saine et en réalisant des exercices spécifiques en fonction des étapes de la grossesse. De plus, des suivis du diabète pendant la grossesse peuvent se réaliser et, si la femme enceinte en a besoin, elle peut également recevoir des quantités d’insuline indiquées par son médecin.

5. L’hypertension

hypertension pendant la grossesse

L’hypertension se caractérise par la pression des vaisseaux sanguins du corps. Il existe trois types d’hypertension :

  • Chronique. Elle se développe avant la vingtième semaine de la grossesse ou, dans certains cas, apparaît avant la grossesse. Parfois, une femme enceinte peut se rendre compte qu’elle a de l’hypertension chronique lors de son premier examen prénatal.
  • Gestationnel. Elle se manifeste habituellement au stade final de la grossesse. Par contre, ce type d’hypertension ne présente aucuns symptômes.
  • Hypertension induite par la grossesse (HIE) ou pré-éclampsie (toxémie). Elle peut survenir à partir de la vingtième semaine de gestation. Cette hypertension modifie les protéines dans l’urine et le sang.

Découvrez aussi cet article : Contrôler l’hypertension en augmentant la consommation de ces 7 aliments

6. Infection streptococcique du groupe B

L’infection streptococcique est liée à certaines bactéries qui se logent dans l’intestin, dans le rectum et dans le vagin. La plupart du temps, elle affecte les nouveau-nés. Environ 25% des femmes sont atteintes par le streptocoque du groupe B. Et si elles le transmettent à leur bébé, cette infection peut provoquer une septicémie, une pneumonie et une méningite.

Symptomatologie. Les symptômes de cette infection peuvent prendre trois ou quatre mois avant d’apparaître. Bien que ces types d’infections soient graves et mortelles, la récupération peut être immédiate avec des médicaments appropriés et des antibiotiques.

Autres considérations

Il reste à mentionner que les habitudes saines et les soins médicaux sont les plus efficaces pour éviter les problèmes d’infections pendant et après la grossesse. Il est essentiel de suivre les instructions des spécialistes et de comprendre que l’essentiel est d’assurer le bien-être de votre bébé et de votre corps.

Découvrez également l’article suivant : Comment réduire les symptômes de l’hypothyroïdie pendant la grossesse ?

L’hypothyroïdie affecte la grossesse et le développement du bébé. Consommer des remèdes naturels aide à réguler la thyroïde et soulage les symptômes de cette maladie. Il est préférable pour les femmes de faire examiner leur glande thyroïde avant qu’elles ne tombent enceintes. De cette façon, elles peuvent prévenir un avortement ou des complications pendant la grossesse.

 

Catégories: Maladies Étiquettes:
A découvrir aussi