Les 4 premiers aliments solides recommandés pour un bébé

Savez-vous quel est le moment optimal pour introduire une alimentation complémentaire ? Découvrez-le ici, ainsi que les meilleurs aliments pour démarrer.
Les 4 premiers aliments solides recommandés pour un bébé

Dernière mise à jour : 25 mai, 2022

Choisir correctement les premiers aliments solides pour l’alimentation d’un bébé est primordial. Le début de l’alimentation complémentaire représente un énorme pas en avant dans le développement de l’enfant. Une erreur pourrait être chèrement payée, puisque les conséquences se manifestent par un risque accru d’allergies.

En règle générale, le médecin propose une série d’indications sur le moment d’introduire certains aliments. Il est important de tenir compte de ces conseils, car ils préviendront de futurs problèmes ou altérations au niveau intestinal.

Quand est-il recommandé de compléter l’alimentation de bébé ?

Gardez à l’esprit que le lait maternel s’est avéré être le meilleur aliment pour le bébé au cours de la première année de vie. C’est ce qu’atteste, par exemple, cette étude. Ce lait contient des nutriments essentiels et une série de composés bioactifs qui facilitent le développement de l’enfant.

Cependant, après 6 mois de vie, le lait maternel peut ne pas couvrir tous les besoins caloriques qui augmentent rapidement. Pour cette raison, c’est le bon moment pour introduire les premiers aliments solides, profitant du fait que le système digestif est déjà un peu mature et les tolère de mieux en mieux.

Maintenant, vous devez être sélectif, pas n’importe quel aliment comestible peut être introduit à ce moment. Il faut tenir compte de nombreuses directives pour suivre une alimentation complémentaire correcte.



Les premiers aliments solides recommandés

Les premiers aliments solides pouvant être inclus dans l’alimentation du bébé, à 6 mois, sont les suivants.

Légumes et légumineuses

Vous pouvez saisir certaines légumineuses, telles que les lentilles. Il est à noter que si elles sont consommées avant 6 mois, des allergies peuvent se développer.

Les épinards ou les haricots sont également une bonne option. Cependant, il est toujours recommandé de les servir en purée, bien écrasés, afin de faciliter la déglutition et la digestion ultérieure.

Les premiers aliments solides aident bébé à grandir.
Les légumes sont indispensables à toute alimentation équilibrée.

Tous ces aliments contiennent des minéraux essentiels nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Un exemple d’entre eux est le fer. Une carence en fer pourrait entraîner le développement d’une anémie à moyen terme, comme le confirment des recherches publiées dans la revue The Medical Clinics of North America.

Fruits

Parmi les premiers fruits recommandés, figurent les bananes et les pommes. Il est également conseillé de les proposer sous forme de bouillie, car l’acceptation sera plus grande. Cependant, il est également possible de permettre à l’enfant d’expérimenter des morceaux de pomme de taille moyenne, afin qu’il s’habitue à ses caractéristiques organoleptiques.

Gardez à l’esprit que la pomme elle-même se distingue par la présence de pectine à l’intérieur. Cet élément agit comme un prébiotique, puisqu’il se trouve dans le groupe des fibres solubles. Sa consommation régulière stimule la croissance des bactéries dans le microbiote, comme en témoigne une étude publiée sur Experimental & Molecular Medicine.

Céréales

Certaines céréales conviennent également à l’alimentation du bébé en raison de leur teneur en glucides complexes et en minéraux. Dans tous les cas, il est recommandé de toujours recourir à des céréales complètes. Aussi, il est important de s’assurer qu’elles ne contiennent pas de sucres ajoutés, car cela pourrait augmenter le risque de diabète.

Bébé qui mange.
En raison de leur facilité de préparation, les céréales sont d’excellents aliments pour les bébés.

Il convient de noter que l’une des meilleures céréales de qualité est la farine d’avoine. Celle-ci peut être introduite dans les bouillies et les purées proposées à l’enfant, associées à des fruits ou d’autres légumes. Cela augmentera la densité nutritionnelle des aliments, ce qui facilitera la satisfaction des besoins quotidiens.



Viande

La viande peut également commencer à être offerte après 6 mois de vie. Sa consommation est importante puisqu’elle contient des protéines de haute valeur biologique, avec tous les acides aminés essentiels et a un bon score en matière de digestibilité. Il est essentiel d’assurer l’apport de ces nutriments pour permettre la croissance.

Dans tous les cas, certaines précautions doivent être prises quant à l’introduction de la viande dans l’alimentation du bébé. Vous devriez opter pour des variétés de viande blanche, que ce soit du poulet, de la dinde ou du lapin. Il est également important de bien les cuire avant de les broyer, pour éliminer tout risque microbiologique éventuel.

Quand consulter un professionnel ?

Normalement, un bébé consomme différents types d’aliments dans des préparations écrasées sans aucun problème. Mais certains signes avant-coureurs indiquent qu’il est préférable de consulter un professionnel. L’un d’entre eux est la perte de poids chez l’enfant, alors qu’il est entré dans une phase où il devrait grossir rapidement.

Aussi, si des troubles digestifs fréquents sont détectés, comme la diarrhée ou la constipation, il est également important de consulter un spécialiste. Il en va de même si le bébé développe des coliques et des réactions cutanées de type allergique. Dans ce cas, des tests de tolérance et d’allergie devront être réalisés pour découvrir la source du problème.

Il est essentiel de bien choisir les premiers aliments solides pour le bébé

Une erreur dans le choix des premiers aliments solides pour l’alimentation du bébé peut coûter cher. Pour cette raison, nous vous recommandons de vous en tenir à ceux que nous avons mentionnés, en plus d’inclure une autre possibilité comme certains poissons blancs au fil des mois. En cas de doute, consultez toujours un spécialiste.

Gardez également à l’esprit qu’il existe des guides très complets qui indiquent le moment d’inclusion de chacun des aliments dans l’alimentation du bébé. Certains d’entre eux ne peuvent pas être fournis avant la fin de la première année de vie, comme le miel par exemple.

Enfin, n’oubliez pas que le lait maternel reste le meilleur aliment pour l’enfant durant cette période. L’alimentation complémentaire sert à offrir un apport supplémentaire de nutriments, mais son introduction ne doit pas signifier l’arrêt de l’allaitement.

Cela pourrait vous intéresser ...
8 avantages de l’allaitement pour la mère et le bébé
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
8 avantages de l’allaitement pour la mère et le bébé

Les nombreux avantages de l'allaitement sont reconnus depuis de nombreuses années. Découvrez ici pourquoi il est bon d'allaiter.



  • Gertosio C, Meazza C, Pagani S, Bozzola M. Breastfeeding and its gamut of benefits. Minerva Pediatr. 2016 Jun;68(3):201-12. Epub 2015 May 29. PMID: 26023793.
  • DeLoughery TG. Iron Deficiency Anemia. Med Clin North Am. 2017 Mar;101(2):319-332. doi: 10.1016/j.mcna.2016.09.004. Epub 2016 Dec 8. PMID: 28189173.
  • Beukema M, Faas MM, de Vos P. The effects of different dietary fiber pectin structures on the gastrointestinal immune barrier: impact via gut microbiota and direct effects on immune cells. Exp Mol Med. 2020 Sep;52(9):1364-1376. doi: 10.1038/s12276-020-0449-2. Epub 2020 Sep 10. PMID: 32908213; PMCID: PMC8080816.