L’Espéral et son effet antabuse

12 octobre 2019
L'Espéral est un médicament qui provoque une réaction aiguë lors de la consommation d'éthanol. Cet effet est connu sous l'appellation "effet antabuse".

Le principe actif de l’Espéral est le disulfirame. Ce dernier est utilisé pour traiter l’alcoolisme chronique. Ce principe actif provoque une réaction aiguë au contact de l’éthanol : il bloque l’enzyme qui participe au métabolisme de l’alcool consommé.

L’effet antabuse est un effet secondaire de l’Espéral. Sachez-en plus dans la suite de cet article.

Espéral : emplois, effets et précautions

Une personne qui refuse un verre de bière car elle prend de l'Espéral

Comme nous le disions plus haut, l’Espéral est un médicament qui sert à traiter l’alcoolisme chronique. Il ne peut pas être administré dans les douze heures qui suivent la consommation d’alcool en raison des effets désagréables que cela pourrait entraîner, même avec une petite quantité d’alcool.

Ces effets sont les suivants :

  • Rougissement et maux de tête
  • Mausées et vomissements
  • Douleur dans la poitrine
  • Sensation de faiblesse
  • Vision floue
  • Confusion
  • Asphyxie et difficulté pour respirer
  • Anxiété

Si l’on consomme de l’alcool après avoir pris de l’Espéral, les effets cités commenceront à faire leur apparition au bout de dix minutes et peuvent durer une heure, voire plus.

Cet article peut également vous intéresser : 6 signes d’addiction à l’alcool

Comment prendre ce médicament ?

L’Espéral est un médicament qui est administré par voie orale, puisqu’il se présente sous forme de comprimés. Normalement, il faut prendre un comprimé par jour, mais il faut surtout respecter la prescription de votre médecin. Il est essentiel de respecter la dose indiquée sur votre prescription et de ne pas faire durer le traitement plus longtemps.

Si cela vous est difficile de prendre des comprimés, vous pouvez les broyer et incorporer la poudre obtenue dans un jus, de l’eau, un café ou un thé.

Si vous oubliez de prendre une dose, prenez-là dès que vous vous en rendez compte. Néanmoins, si quand vous vous en rendez compte il est déjà l’heure de prendre la dose suivante, continuez comme si de rien n’était. Ne doublez surtout pas votre dose pour compenser votre oubli.

Les précautions spéciales

Avant de commencer à prendre ce médicament, il est important de savoir si vous êtes ou non allergique à son principe actif, à savoir le disulfirame.

Par ailleurs, si vous prenez déjà des médicaments, vous devez le communiquer à votre médecin, car il se pourrait que ces médicaments contiennent de l’alcool. Si vous êtes diabétique ou souffrez d’une maladie en lien avec la glande thyroïde, le foie et le rein, il est également important de le signaler à votre médecin.

Du côté des femmes, le médecin doit savoir si sa patiente est enceinte ou non, si elle compte tomber enceinte ou si elle allaite. Si vous tombez enceinte alors que vous prenez toujours ce médicament, consultez rapidement votre médecin.

Enfin, si vous allez vous soumettre à une chirurgie, même dentaire, le spécialiste doit savoir que vous prenez un traitement à base de disulfirame.

Faut-il suivre un régime spécial ?

Pendant votre traitement, vous ne pouvez consommer aucune boisson alcoolisée, ni prendre des médicaments qui contiennent de l’alcool pendant une période de douze heures avant de prendre la première dose et pendant plusieurs semaines après la fin du traitement.

Faites également attention à votre consommation de sauces, vinaigres ainsi qu’à tous les aliments ou plats pouvant contenir de l’alcool.

Les effets secondaires de l’Espéral

Des boissons alcoolisées

Parmi les effets secondaires de l’Espéral figurent l’apparition d’acné, les maux de tête, la somnolence, la fatigue et l’impuissance. De plus, certains patients ont un certain goût métallique ou un goût similaire à l’ail dans la bouche.

Vous devez consulter un médecin si vous présentez un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Fatigue excessive et sensation de faiblesse
  • Perte d’appétit
  • Peau jaune et yeux jaunes
  • Urine de couleur sombre

Quelques recommandations importantes

Il est conseillé de porter sur soi une carte d’identification qui indique la prise d’Espéral. Il est aussi conseillé que sur cette carte d’identification figure le nom de votre médecin ou le nom du centre médical à contacter en cas d’urgence.

Vous devez éviter tout contact avec les produits qui contiennent de l’alcool tels que les gaz des peintures, des teintures, des vernis et des laques. Vous ne devez pas non plus respirer ces gaz.

Aussi, vérifiez que vous n’utilisez aucun produit de cosmétique qui contient de l’alcool, tel qu’un après-rasage ou un parfum. Au contact du disulfirame, ces produits peuvent provoquer des céphalées, des nausées, des rougeurs et des démangeaisons locales.

Avant d’utiliser un produit qui contient de l’alcool sur la peau, testez-le. Appliquez une noisette sur une petite zone de la peau et patientez pendant une ou deux heures. Une fois ce laps de temps écoulé, si la peau n’a pas rougi, si vous n’avez pas de démangeaisons ni d’autres effets indésirables, vous pouvez utiliser ce produit en toute sécurité.

Cet article peut également vous intéresser : 10 effets immédiats de l’alcool sur la santé

L’Espéral n’est pas une cure pour traiter l’alcoolisme, mais il atténue le besoin de consommer de l’alcool.

Pour accompagner la prise de ce médicament, il est essentiel de bénéficier d’une thérapie comportementale, d’une psychothérapie et de conseils personnalisés pour arrêter de boire.

 

  • Moore, J. N. P. (1955). The treatment of alcoholism. Occupational Medicine. https://doi.org/10.1093/occmed/5.3.86

  • NEWMAN, H. W. (1950). Antabus and the metabolism of alcohol. California Medicine.

  • MORIARTY, J. D. (1950). The use of antabus in the therapy of alcoholic patients. California Medicine.