Lévothyroxine (Euthyrox) : qu'est-ce que c'est et pourquoi l'utilise-t-on ?

La lévothyroxine (Euthyrox) s'utilise principalement pour traiter l'hypothyroïdie, même si on l'emploie aussi dans le traitement du goitre et pour stopper la croissance de tumeurs chez des patients avec un cancer de la thyroïde.
Lévothyroxine (Euthyrox) : qu'est-ce que c'est et pourquoi l'utilise-t-on ?

Dernière mise à jour : 30 mars, 2021

La lévothyroxine est le principe actif du médicament plus connu sous le nom d’Euthyrox. Il s’agit d’une hormone thyroïdienne synthétique qui a le même effet que les hormones thyroïdiennes produites par l’organisme. C’est pour cela qu’on l’utilise dans le traitement de maladies et de dysfonctionnements de la glande thyroïde.

Euthyrox se présente sous comprimés à prendre par voie orale. Il en existe différentes présentations, en fonction de la concentration en lévothyroxine par comprimé.

À quoi sert la lévothyroxine ?

La glande thyroïde chez une femme.

La lévothyroxine s’utilise pour traiter l’hypothyroïdiequi est une affection de la glande thyroïde et se manifeste quand la thyroïde ne produit pas suffisamment d’hormones thyroïdiennes. On l’utilise aussi pour traiter l’hypothyroïdie congénitale et le goitre, qui est l’élargissement de la glande thyroïde. Par ailleurs, on l’emploie pour stopper la croissance des tumeurs chez les patients atteints d’un cancer de la thyroïde.

Comment fonctionne la lévothyroxine (Euthyrox) ?

Comme l’indique sa notice, ce médicament fonctionne en remplaçant l’hormone thyroïdienne qui est normalement produite par le corps. S’il nous en manque ou si nous n’avons pas les niveaux adéquats d’hormones thyroïdiennes, le corps ne peut pas fonctionner correctement.

Cette carence peut se révéler avec des symptômes comme la dépression, un manque d’énergie, une fatigue excessive, une constipation, une prise de poids, une perte de cheveux, une peau sèche et une plus grande sensibilité au froid. Elle affecte aussi les règles, les rendant plus abondantes et irrégulières.

Les hormones thyroïdiennes ne doivent pas s’utiliser pour perdre du poids. Si vous augmentez la dose sans que cela n’ait été indiqué par le médecin, vous pouvez voir apparaître de graves effets indésirables.

Quelques mises en garde et précautions

Les hormones thyroïdiennes.

Avant de prendre de la lévothyroxine, vous devez consulter le médecin ou le pharmacien si vous souffrez d’une des maladies du cœur qui suivent :

  • Hypertension artérielle.
  • Athérosclérose ou dépôts de graisse dans les artères.
  • Insuffisance cardiaque et battements rapides et irréguliers.
  • Irrigation sanguine insuffisante dans les vaisseaux du cœur ou angine de poitrine.

Toutes ces maladies doivent être sous contrôle médical avant de commencer à prendre de la lévothyroxine. Par ailleurs, lorsque vous en prendrez, vous devrez procéder à des contrôles fréquents des niveaux d’hormones thyroïdiennes. Par conséquent, vous ne devez jamais vous automédiquer.

Comment prendre la lévothyroxine ?

Vous devez toujours suivre les recommandations de votre médecin. La lévothyroxine se prend par voie orale en une seule dose par jour, avec l’estomac vide le matin, au moins une demi-heure avant le petit-déjeuner.

En général, on commence par une dose faible qui augmentera progressivement toutes les 2-4 semaines jusqu’à atteindre sa dose individuelle finale. Au cours des premières semaines de traitement, on réalisera des bilans thyroïdiens afin d’ajuster la dose.

La durée du traitement peut varier en fonction de l’indication pour laquelle on vous a prescrit la lévothyroxine. Néanmoins, dans la majorité des cas, c’est un traitement à vie.

Si vous prenez une dose supérieure à celle indiquée, vous pouvez ressentir des symptômes comme des battements de cœur rapides, de l’anxiété, une agitation et des mouvements involontaires. Par ailleurs, si vous oubliez de prendre la lévothyroxine, attendez de prendre la dose normale du jour suivant.

Et dans le cas d’un bébé ?

S’il s’agit d’un bébé qui est né avec une hypothyroïdie, le médecin peut recommander de commencer avec une dose plus haute. Le but est de parvenir à une substitution le plus rapidement.

La dose initiale recommandée chez les bébés est de 10 à 15 microgrammes par kilogramme de poids corporel au cours des trois premiers mois. Une fois cet âge atteint, le médecin ajustera la dose de façon individuelle.

Possibles effets indésirables de la lévothyroxine (Euthyrox)

Comme tous les médicaments, Euthyrox peut produire des effets indésirables, même si toutes les personnes n’en font pas forcément l’expérience. Si vous prenez une dose supérieure à celle indiquée, ou si la dose que le médecin vous a prescrite ne vous va pas, l’un ou plusieurs des effets indésirables suivants peuvent apparaître :

  • Diarrhée.
  • Perte de poids.
  • Fièvre et transpiration.
  • Battements de cœur irréguliers.
  • Douleur dans la poitrine et maux de tête.
  • Faiblesse musculaire ou crampes.

Face à l’un de ces symptômes, votre médecin pourrait envisager d’interrompre le traitement pendant plusieurs jours ou de réduire la dose quotidienne jusqu’à ce que les effets indésirables disparaissent. N’hésitez pas à le consulter.

Pour résumer, la lévothyroxine (Euthyrox) est un médicament qui s’utilise principalement pour le traitement de l’hypothyroïdie et d’autres troubles de la glande thyroïde. Elle doit toujours se prendre selon les indications du médecin et il ne faut pas l’arrêter sans son autorisation préalable.

Souvenez-vous que si vous avez des doutes au moment de la prendre, le mieux est de consulter votre médecin. Évitez de prendre des mesures tout seul ou de vous automédiquer.

Cela pourrait vous intéresser ...
4 habitudes alimentaires pour améliorez la santé de votre thyroïde
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
4 habitudes alimentaires pour améliorez la santé de votre thyroïde

est très important pour réguler le fonctionnement de cette glande. L'alimentation est en effet nécessaire pour la santé de votre thyroïde.



  • Arroyo Bros, J., Gil Lluís, P., Llauradó Cabot, G., & Caixàs Pedragós, A. (2011). Hipotiroidismo primario: Consideraciones para una buena utilización del tratamiento con levotiroxina. Medicina Clinica. https://doi.org/10.1016/j.medcli.2009.05.022

  • De Diego García, P., Trincado Aznar, P., Playán Usón, J., & Albero Gamboa, R. (2008). Tratamiento con levotiroxina e imatinib. Endocrinologia y Nutricion. https://doi.org/10.1016/S1575-0922(08)72186-7

  • Carolina Barranco, M., Alberto López, A., & Darío Gallard Dra Silvana Griselda Fernández, F. (2007). Tratamiento Del Hipotiroidismo Durante El Embarazo. Revista de Posgrado de La VIa Cátedra de Medicina.