Maladies sexuellement transmissibles pendant la grossesse

· 24 mai 2018
Les MST sont des affection silencieuses qui mettent la vie du porteur en danger, en plus encore celle d'un fœtus. Le scénario MST plus grossesse n'est pas du tout recommandé. La prévention est la clé.

Les maladies sexuellement transmissibles (MST) peuvent infecter une femme sexuellement active. Si elle est positive et enceinte, il est évident qu’elle sera non seulement elle-même en danger, mais aussi pour le développement normal de la grossesse et la vie du futur bébé. En bref, le scénario MST et grossesse est donc le moins indiqué pour donner la vie.

Une femme enceinte peut contracter des MST si elle a des rapports sexuels avec un partenaire infecté. De plus, une femme qui est déjà infectée par une MST peut devenir enceinte, un scénario dans lequel la maladie atteint le bébé en développement.

Comme de nombreuses MST sont silencieuses, la transmission peut se produire bien avant la grossesse. Pour cette raison, il est essentiel que la franchise prime dans la relation de médecin et de la femme enceinte. Afin que le spécialiste puisse prendre les mesures nécessaires dès le début de la grossesse.

Vous êtes enceinte ! Premiers pas

mst et grossesse : premières mesures

Une fois qu’une femme enceinte commence son suivi médical, le dépistage des MST devrait faire partie de la routine. Ces tests devraient inclure le VIH (virus de l’immunodéficience humaine). Surtout si la femme n’a pas de partenaire régulier ou bien si elle ou son partenaire a ou a eu un comportement sexuel à haut risque.

Les MST sont des infections d’origine bactérienne ou virale qui se propagent par voie vaginale, orale ou anale. Elles peuvent rester dormantes dans le corps pendant plusieurs années, mais une fois qu’une femme est enceinte, des mesures doivent être prises immédiatement.

Les tests de dépistage des MST s’effectuent au cours du premier trimestre de la grossesse et sont répétés à l’approche de la date d’accouchement. Si les MST sont détectées précocement, on peut les traiter. La détection précoce est essentielle pour protéger la santé de la femme enceinte et du futur bébé.

Voir aussi : Comment les femmes peuvent-elles se protéger des MST ?

Traitement des MST et grossesse

mst et grossesse : traitement

Les MST d’origine bactériennes telles que la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, la trichomonose et la vaginose bactérienne se traitent s et guérissent avec des antibiotiques, qui sont généralement sans danger pendant la grossesse. Votre médecin vous dira quels sont les plus sûrs.

Les MST causées par des virus tels que l’herpès génital, l’hépatite B ou le VIH ne sont pas guérissables. Cependant, les femmes enceintes peuvent recevoir des médicaments antiviraux ou prendre d’autres mesures préventives pour réduire le risque de transmission au bébé.

Les MST et la grossesse sont une combinaison aux conséquences compliquées. Si vous avez l’intention de tomber enceinte, vous devriez vous faire tester avec votre partenaire pour pouvoir éventuellement se traiter et protéger le futur bébé. Si vous avez déjà une MST, plus tôt vous commencerez le traitement, meilleurs seront les résultats.

Le traitement d’une MST doit être pris par les deux partenaires. Ils ne devraient pas avoir de rapports sexuels tant qu’ils n’ont pas terminé leur traitement et qu’ils n’ont plus de symptômes. Sinon, ils continueront à se transmettre l’infection l’un à l’autre.

Nous vous recommandons de lire : Ce que vous devez savoir sur la vaginose bactérienne

Risques pour la grossesse et le bébé

Les MST entraînent de graves complications. La mère peut infecter le bébé pendant la grossesse ou durant l’accouchement vaginal, ce qui expose le bébé à de nombreux risques. Une MST peut causer :

  • Naissance prématurée (avant 37 semaines de grossesse)
  • Rupture prématurée des membranes (rupture du sac amniotique avant le début du travail)
  • Faible poids à la naissance ( le bébé pèse moins de 2 kilos 600 grammes)
  • Malformations congénitales qui modifient la forme ou la fonction d’une ou plusieurs parties du corps.
  • Grossesse extra-utérine
  • Fausse couche (le bébé meurt dans l’utérus avant la 20e semaine)
  • Bébé mort-né (le bébé meurt dans l’utérus après 20 semaines)

Si la mère transmet une MST au bébé, le bébé peut être affecté par :

  • Infection oculaire
  • Pneumonie
  • Dommages cérébraux
  • Manque de coordination dans les mouvements du corps
  • Cécité
  • Surdité
  • Hépatite aiguë
  • Méningite
  • Maladie chronique du foie, qui peut laisser des cicatrices sur le foie (cirrhose)

Est-il possible d’allaiter avec une MST ?

mst et grossesse : allaitement

Certaines MST affectent l’allaitement maternel et d’autres non. Parlez à votre médecin ou à votre consultante en allaitement des risques de transmission à votre bébé. Voici les mesures préventives de base pour 4 infections courantes

  • VIH, vous ne devriez pas allaiter votre bébé. Il faut plutôt utiliser des préparations lactées
  • Chlamydia, la gonorrhée ou le VPH, vous pouvez allaiter votre bébé
  • Trichomonase, vous pouvez prendre l’antibiotique de 12 à 24 heures avant d’allaiter votre bébé
  • Syphilis ou l’herpès, vous pouvez allaiter tant que votre bébé ou votre tire-lait ne touche à aucune plaie

La plupart des traitements des MST sont compatibles avec l’allaitement maternel.

Rappelez-vous que :

Si, avant de devenir enceinte, vous avez eu besoin de subir un dépistage des MST, il est impératif que vous le refaisiez pendant votre grossesse. Si vous êtes enceinte, la seule façon d’éviter les MST est de ne pas avoir de relations sexuelles vaginales, anales ou orales. A moins d’avoir un partenaire en bonne santé et que vous êtes tous les deux monogames.

La seule façon de réduire le risque de contracter une MST pendant la grossesse est d’utiliser correctement les préservatifs en latex, surtout si votre partenaire a des rapports sexuels avec d’autres personnes.

Les MST et la grossesse sont en fin de compte un scénario risqué pour qu’une nouvelle vie commence son voyage dans ce monde. La prévention des MST est possible, et elle est entre vos mains.