7 médicaments contre la cystite : caractéristiques et contre-indications

Les antibiotiques sont les médicaments les plus couramment utilisés pour soulager la cystite. Cependant, il existe d'autres options pour atténuer les symptômes de la maladie.
7 médicaments contre la cystite : caractéristiques et contre-indications

Dernière mise à jour : 22 juillet, 2022

Lorsque les bactéries atteignent la vessie, une infection des voies urinaires inférieures se produit. Cette pathologie a tendance à être très gênante et doit être traitée. Nous vous disons ici quels sont les médicaments contre la cystite.

Diverses études ont montré que les infections des voies urinaires sont parmi les découvertes les plus courantes dans les cabinets médicaux du monde entier. Les symptômes sont spécifiques et vont d’une miction douloureuse et difficile à une urine trouble avec une odeur forte ou désagréable.

Le traitement sera indiqué par l’urologue ou le médecin généraliste. Les médicaments prescrits doivent avoir la capacité d’éliminer les bactéries à l’origine de la pathologie et de soulager l’inconfort.

Les médicaments choisis pour la cystite dépendront du fait qu’il s’agit d’une infection aiguë ou chronique. La présence ou l’absence de complications sont un autre critère, ainsi que les bactéries responsables de la maladie.

1. Antibiotiques

Ce sont les médicaments de premier choix pour traiter la cystite, car ils sont chargés d’éliminer directement l’agent causal. Cependant, les antibiotiques ont de multiples mécanismes pour combattre les bactéries.

Les micro-organismes qui causent le plus souvent des infections des voies urinaires sont ceux qui habitent le tractus gastro-intestinal, comme Escherichia coli. Les antibiotiques les plus utilisés sont efficaces contre ce groupe de bactéries :

  • Fosfomycine : c’est un antibiotique très utile dans le traitement des infections des voies urinaires. La dose recommandée est de 1 sachet de 8 grammes en une seule prise ou toutes les 24 heures pendant 2 jours.
  • Nitrofurantoïne : la nitrofurantoïne est un autre médicament efficace contre la cystite. La posologie est généralement de 1 gélule de 100 milligrammes toutes les 6 heures pendant 7 ou 10 jours.
  • Triméthoprime-Sulfaméthoxazole : il s’agit d’un mélange de 2 composés pharmacologiques qui ont une efficacité particulière contre Escherichia coli et d’autres entérobactéries. La dose prescrite est généralement de 1 ou 2 comprimés toutes les 12 heures, pendant au moins 5 jours.
  • Pénicillines et céphalosporines : ce sont des composés au mécanisme d’action très similaire, mais la posologie peut varier.
  • Fluoroquinolones : elles sont peu utilisées dans les infections urinaires non compliquées, car les risques l’emportent sur les bénéfices dans la plupart des cas.



Contre-indications

La principale contre-indication à la prise d’antibiotiques contre la cystite est l’allergie au principe actif, en particulier aux pénicillines. En cas d’allergie, il peut y avoir une réaction inflammatoire généralisée potentiellement mortelle.

De plus, les femmes enceintes ou allaitantes doivent consulter un spécialiste au préalable, car ces médicaments peuvent affecter le bébé. Les enfants de moins de 3 mois et les personnes souffrant de troubles rénaux doivent recevoir des doses spéciales.

Antibiotiques pour la cystite.
Les antibiotiques sont le premier choix contre la cystite, car ils s’attaquent à l’agent causal.

2. Antispasmodiques et antalgiques

La douleur et la brûlure en urinant sont généralement les symptômes les plus gênants de la cystite. Les autres symptômes qui génèrent de l’inconfort sont le ténesme de la vessie, les douleurs abdominales et l’augmentation de la fréquence urinaire. Heureusement, parmi les médicaments contre la cystite, figurent les antispasmodiques et les analgésiques.

Les antispasmodiques, tels que la scopolamine et le flavoxate, aident à soulager les symptômes. Les deux empêchent la contraction de la vessie, ce qui réduit la douleur et la fréquence urinaire.

De son côté, la phénazopyridine est un analgésique qui agit sur les voies urinaires, elle est donc capable de soulager les douleurs de la cystite. Une étude publiée dans la revue Urology a montré qu’il s’agit d’un médicament utile et bien toléré pour les personnes atteintes de cystite non compliquée.

Contre-indications

La scopolamine et le flavoxate sont contre-indiqués dans les pathologies urinaires obstructives, ainsi que dans l’obstruction pylorique et l’iléus paralytique. En effet, ils diminuent le péristaltisme naturel et aggravent ces pathologies. La scopolamine est également contre-indiquée dans la myasthénie grave et le glaucome à angle fermé.

De son côté, la phénazopyridine est contre-indiquée chez l’enfant de moins de 12 ans. De plus, elle doit être prise avec beaucoup de prudence par les personnes souffrant de maladies du foie ou des reins.

3. Antiseptiques

D’autres médicaments utiles pour traiter la cystite sont les antiseptiques. Ce sont des composés très similaires aux antibiotiques, capables d’éliminer les bactéries et autres micro-organismes. Les plus utilisés sont la méthénamine et le chlorure de méthylthioninium.

Les deux composés sont capables d’éliminer les bactéries des voies urinaires, soulageant ainsi les symptômes en quelques jours. De plus, des études établissent que la méthénamine est indiquée pour prévenir la récidive de la cystite à court terme.

Contre-indications

La méthénamine ne doit en aucun cas être utilisée par les personnes souffrant d’insuffisance hépatique ou rénale grave ou chez celles souffrant d’acidose métabolique. En effet, ces tableaux cliniques peuvent s’aggraver, mettant ainsi la vie du patient en danger.

4. Anti-inflammatoires

Les médicaments anti-inflammatoires, tels que l’ibuprofène et le kétoprofène, sont également utilisés pour soulager la cystite. Grâce à leur mécanisme d’action, ils réduisent l’inflammation de la vessie, soulageant ainsi la douleur et les brûlures lors de la miction.

L’efficacité de ces composés peut être augmentée lorsqu’ils sont pris avec des spasmolytiques, tels que la scopolamine. Comme déjà mentionné, ce médicament diminuer les contractions de la vessie et de l’urètre, procurant un plus grand soulagement.



Contre-indications

Les anti-inflammatoires sont sans danger pour la plupart des personnes. Leur prise n’est contre-indiquée que chez les patients qui ont eu des conditions liées à leur consommation, telles que des bronchospasmes, de l’urticaire ou des saignements digestifs.

5. Vaccin

Un autre médicament efficace pour le traitement et la prévention de la cystite est une sorte de vaccin, connu sous le nom d’Uro-vaxom ®. Ce sont des comprimés qui contiennent plus de 10 souches d’Escherichia coli, qui sont la principale cause d’infections des voies urinaires dans le monde.

Le médicament a la capacité d’activer le système immunitaire pour combattre l’infection par ces bactéries. Une étude publiée dans la revue Current Urology établit qu’il s’agit d’un traitement efficace pour prévenir les infections urinaires à répétition.

Contre-indications

Ce vaccin sous forme de comprimés est l’un des médicaments les plus sûrs de toute la liste. Sa seule contre-indication est l’allergie à l’un des composants du médicament. Sa prise doit être interrompue si une réaction cutanée est observée, telle que de l’urticaire, un œdème ou de la fièvre.

Son efficacité chez les enfants de moins de 4 ans n’a pas encore été prouvée.

6. Autres médicaments contre la cystite

Tous les médicaments mentionnés ci-dessus sont utiles dans la cystite aiguë. Cependant, les options de traitement pour les cas chroniques ou récurrents peuvent varier. La cystite interstitielle est l’une des variantes les plus graves, son approche doit donc être plus agressive, combinant les options suivantes :

  • Antihistaminiques : ils diminuent la fréquence urinaire. Parmi eux, figure la loratadine.
  • Polysulfate de pentosane sodique : On pense qu’il protège les parois internes de la vessie des irritants, bien que son mécanisme d’action ne soit pas entièrement compris. Il diminue les dommages à l’organe et permet de soulager la douleur lors de la miction.
  • Antidépresseurs tricycliques : grâce à leur affinité pour de multiples récepteurs, ils détendent la vessie et bloquent la douleur, procurant un soulagement. Les médicaments utilisés sont l’amitriptyline et l’imipramine.
Bactéries dans une analyse de cystite.
Lorsque la bactérie responsable est identifiée, un antibiotique précis peut être prescrit au patient. Les autres médicaments aident à calmer l’inconfort.

7. Les remèdes maison contre la cystite

Il existerait des remèdes maison qui soulagent l’inconfort des infections urinaires. Cependant, il est important de souligner qu’ils ne remplacent pas les médicaments prescrits par le médecin.

Les infusions de plantes, notamment de pissenlit et de persil, se sont avérées efficaces. Tout comme les comprimés de canneberge.

Une étude publiée dans The Journal of Nutrition a montré que la consommation de canneberges réduit la probabilité de contracter des infections des voies urinaires jusqu’à 26 %. De leur côté, le pissenlit et le persil possèdent tous deux des propriétés diurétiques, ils aident donc à prévenir la colonisation des bactéries dans les voies urinaires.

Plusieurs options pour la même condition

Il existe un grand nombre de médicaments différents pour traiter la cystite. La plupart visent à éliminer l’agent causal. Cependant, il existe également des composés utilisés dans le but de soulager les symptômes.

Avant d’utiliser l’une des options citées, il est toujours conseillé de consulter un spécialiste. Le personnel médical sera en mesure d’identifier l’agent causal et d’indiquer le traitement spécifique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quels sont les symptômes de la cystite chez les hommes ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Quels sont les symptômes de la cystite chez les hommes ?

La cystite fait référence à l'inflammation de la vessie et ses symptômes ne diffèrent pas beaucoup entre les hommes et les femmes. Quels sont-ils ?



  • Kolman KB. Cystitis and Pyelonephritis: Diagnosis, Treatment, and Prevention. Prim Care. 2019 Jun;46(2):191-202.
  • Petrov SB, Slesarevskaya MN, Chibirov KH, Topuzov ME et al. Efficiency and safety of phenazopyridine for treatment of uncomplicated urinary tract infection: results of multi-center, randomized, placebo-controlled, clinical study. Urologiia. 2020 Jun;(3):15-21.
  • Lee B, Bhuta T, Simpson J, Craig J. Methenamine hippurate for preventing urinary tract infections. Cochrane Database of Systematic Reviews. 2012;Reviews 2012(10).
  • Brodie A, El-Taji O, Jour I, Foley C, Hanbury D. A Retrospective Study of Immunotherapy Treatment with Uro-Vaxom (OM-89®) for Prophylaxis of Recurrent Urinary Tract Infections. Curr Urol. 2020 Oct;14(3):130-134.
  • Fu Z, Liska D, Talan D, Chung M. Cranberry Reduces the Risk of Urinary Tract Infection Recurrence in Otherwise Healthy Women: A Systematic Review and Meta-Analysis. J Nutr. 2017 Dec;147(12):2282-2288.
  • Colgan R, Williams M. Diagnosis and treatment of acute uncomplicated cystitis. Am Fam Physician. 2011 Oct 1;84(7):771-6.