Oppression thoracique : les 12 principales causes

L'infarctus du myocarde est la première cause d'une oppression thoracique qu'il faut exclure.
Oppression thoracique : les 12 principales causes
Mariel Mendoza

Rédigé et vérifié par la médecin Mariel Mendoza.

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

L’infarctus du myocarde est la première cause d’oppression thoracique qui vient à l’esprit. Mais bien d’autres causes peuvent expliquer cette oppression.

L’infarctus du myocarde se manifeste par une sensation d’oppression continue au niveau de la poitrine, dans la région rétrosternale, qui peut se propager à d’autres zones du corps. D’autres symptômes accompagnent cette sensation : essoufflement, transpiration, nausées et sensation de malheur imminent.

1. L’angine de poitrine, une des causes de l’oppression thoracique

Aussi connue sous le nom de maladie coronarienne, l’angine de poitrine est causée par une diminution du calibre des artères coronaires et de leurs collatérales, diminution due à la présence de plaques d’athérosclérose. Les artères coronaires sont responsables du transport du sang vers le cœur, de sorte que la réduction du flux sanguin provoque une hypoxie dans les cellules cardiaques.

Cette maladie se manifeste par une sensation récurrente d’oppression dans la poitrine qui suit un schéma spécifique en matière de durée et d’intensité. Parfois, elle s’accompagne d’un essoufflement.

2. Thromboembolie pulmonaire

La thromboembolie pulmonaire est causée par la migration de thrombus ou de caillots qui bloquent l’une des artères des poumons. Dans le cas d’une thrombose veineuse profonde, la migration provient des jambes.

Elle se manifeste généralement par l’apparition soudaine d’un essoufflement, d’une oppression thoracique et d’une toux accompagnée d’expectorations de couleur rose. Les palpitations, la transpiration et une sensation d’étourdissement sont d’autres symptômes possibles.

La thromboembolie pulmonaire est une affection potentiellement mortelle, qui nécessite une évaluation médicale immédiate. Le traitement implique l’administration d’antithrombotiques et d’anticoagulants, et parfois une intervention chirurgicale.

Thromboembolie.

3. Péricardite

La péricardite est une inflammation du péricarde, la membrane qui entoure le cœur. Lorsque le péricarde est enflammé, les couches se frottent les unes contre les autres, générant ainsi une oppression thoracique. Des palpitations, un essoufflement, des malaises, de la fatigue et même de la fièvre accompagnent l’oppression dans la poitrine.

Cette maladie est causée par une maladie systémique ou une infection virale. Elle peut devenir chronique, raison pour laquelle elle nécessite une évaluation médicale immédiate.



4. Trouble anxieux généralisé

L’anxiété est une condition psychologique courante qui peut provoquer une sensation d’oppression dans la poitrine. Le trouble anxieux généralisé apparaît peut se manifester de la manière suivante :

  • Respiration rapide et superficielle
  • Difficulté à respirer
  • Sentiment de panique
  • Douleur musculaire
  • Palpitations
  • Vertiges

5. Infection des voies respiratoires inférieures

Les poumons sont constitués de bronches, de bronchioles et d’alvéoles. Les alvéoles sont de petits sacs aériens et le siège des échanges gazeux. En cas d’infection des voies respiratoires inférieures, les alvéoles s’enflamment et se remplissent de liquide ou de pus.

Les symptômes d’une telle infection sont ceux associés au rhume, comme la toux, les malaises, la fatigue, la fièvre, les frissons et la congestion nasale. Mais d’autres symptômes peuvent survenir, comme un essoufflement, une sensation d’oppression dans la poitrine et une respiration rapide et superficielle.

Une infection des voies respiratoires inférieures est parfois due à une inflammation de la plèvre (pleurésie). Ce symptôme peut irradier vers les épaules et le dos.

6. Pneumothorax

Le pneumothorax survient lorsqu’il y a de l’air dans l’espace pleural. Cette maladie est généralement causée par une blessure traumatique, mais elle peut également être causée par des maladies pulmonaires ou des procédures médicales.

Le principal symptôme de la maladie est une douleur soudaine, vive et de très forte intensité, qui s’aggrave lors d’une respiration profonde, générant une sensation d’oppression dans la poitrine. Cette maladie nécessite une évaluation médicale, car il faut parfois insérer une aiguille ou un tube dans la poitrine pour éliminer l’excès d’air.

7. Crise d’asthme

En cas d’asthme, les voies respiratoires se resserrent, s’enflamment et davantage de mucus est produit. Conséquence de cela : le flux d’air vers les poumons diminue, entraînant un essoufflement.

Les symptômes d’une crise d’asthme sont les suivants : sensation d’oppression dans la poitrine, toux et respiration sifflante. Cette crise survient suite à une exposition à des allergènes ou à la réalisation d’un exercice physique intense.



8. Le reflux gastro-oesophagien peut provoquer une oppression thoracique

La sensation d’oppression dans la poitrine causée par le reflux gastro-œsophagien est due au fait que l’acide chlorhydrique remonte de l’estomac dans l’œsophage. La régurgitation acide provoque les symptômes suivants :

  • Sensation de brûlure et oppression dans la poitrine ;
  • Difficulté à avaler ;
  • Douleur au creux de l’estomac.

Les symptômes peuvent être occasionnels ou récurrents et sont généralement traités avec des protecteurs gastriques. Cependant, une évaluation par un gastro-entérologue est recommandée.

9. Ulcères peptiques

Les dommages dus à la présence d’acide gastrique dans les parois de l’estomac, dans l’œsophage ou au début de l’intestin grêle (duodénum) favorisent la perte de l’intégrité de la muqueuse, générant un ulcère peptique.

Le symptôme le plus courant de l’ulcère peptique est une sensation de brûlure au creux de l’estomac. Cependant, une oppression thoracique, des éructations et des nausées peuvent également survenir.

10. Spasmes oesophagiens

Les spasmes œsophagiens désignent les contractions douloureuses des parois de l’œsophage. Ils se manifestent par des douleurs intenses, une sensation d’oppression dans la poitrine, des difficultés à avaler, une hypotension, une tachycardie et des palpitations.

11. La costochondrite se manifeste par une oppression thoracique

La costochondrite est l’inflammation du cartilage qui relie les côtes au sternum. Elle affecte généralement les premières côtes.

Cette maladie se manifeste par une sensation d’oppression dans la poitrine et une douleur de type coup de couteau qui s’aggrave avec une respiration profonde, une toux ou le toucher. Elle peut être différenciée des autres maladies cardiaques par la sensibilité au toucher.

Douleurs thoraciques causées par la costochondrite.
La costochondrite est bénigne. Son signe caractéristique est la sensation de douleur lors d’une pression sur le cartilage costal.

12. Fracture costale

Les fractures des côtes sont causées par un traumatisme. Elles génèrent une douleur profonde dans la zone de la fracture. La douleur s’aggrave lors d’une respiration profonde, d’un déplacement ou d’une pression. Il faut compter entre 1 et 2 mois pour une guérison totale.

L’oppression thoracique nécessite une évaluation médicale

Seul un médecin est en mesure de déterminer la cause de l’oppression thoracique. Bien que certaines causes soient bénignes, une évaluation professionnelle est toujours requise. En cas de récidive et de suspicion de trouble anxieux généralisé, une intervention psychologique et des changements de style de vie sont nécessaires.

Cela pourrait vous intéresser ...
Causes de la douleur sous la poitrine
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Causes de la douleur sous la poitrine

La douleur sous la poitrine, et plus concrètement sous les seins, est un symptôme commun qui peut être dû à différentes causes.




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.