Paroxétine : utilisations et effets secondaires

La paroxétine est un médicament utilisé pour traiter la dépression. Il doit son effet antidépresseur à sa capacité à augmenter la concentration de sérotonine.
Paroxétine : utilisations et effets secondaires

Dernière mise à jour : 10 février, 2021

La paroxétine est un médicament qui appartient à la famille des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine ou ISRS. Ces médicaments sont des antidépresseurs largement utilisés pour le traitement de diverses pathologies telles que la dépression clinique, le trouble obsessionnel compulsif, le trouble d’anxiété sociale et le trouble d’anxiété généralisée, entre autres.

Les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine sont capables d’augmenter la concentration synaptique de ce neurotransmetteur dans les terminaisons nerveuses. Cependant, nous verrons le mécanisme plus tard et en détail. C’est un médicament similaire à la fluoxétine, l’un des médicaments les plus représentatifs de ce groupe d’antidépresseurs.

La paroxétine a été commercialisée en 1992 par la société maintenant connue sous le nom de GlaxoSmithKline. Cependant, par curiosité, cette société a dû payer une amende infligée par le ministère américain de la Justice pour avoir encouragé l’utilisation de la paroxétine chez les mineurs.

Une autre cause était d’avoir préparé un article dans lequel ils rapportaient faussement son efficacité dans le traitement de la dépression chez les adolescents.

Qu’est-ce que la dépression ?

La dépression est un trouble émotionnel qui se développe provoquant un sentiment constant de tristesse, ainsi qu’une perte d’intérêt lors de différentes activités. De cette manière, ce trouble, également connu sous le nom de trouble dépressif majeur ou dépression clinique, affecte :

  • Les sentiments.
  • Les pensées.
  • Le comportement.
  • Et les activités de la vie quotidienne.

La dépression est une maladie grave, ce n’est pas un sentiment éphémère de tristesse. Cela peut même inciter le patient à se suicider. Cependant, malgré le fait que le traitement peut prendre plusieurs années, cette maladie peut être surmontée.

En ce qui concerne les causes, il convient de mentionner que, à l’exception de certains cas dans lesquels la dépression se développe secondairement à d’autres maladies telles que la maladie de Parkinson ou la tuberculose, la dépression est généralement déclenchée par une combinaison de facteurs. Parmi eux, nous pouvons mentionner :

  • Biologique : changements hormonaux ou altérations des neurotransmetteurs cérébraux comme la sérotonine, par exemple.
  • Psychosocial : comme des problèmes familiaux ou sur le lieu de travail.
  • Personnalité : en particulier les mécanismes liés à la défense psychologique.

Comment la paroxétine exerce-t-elle son effet sur le corps ?

La paroxétine augmente le taux de sérotonine dans le système nerveux central. Cependant, contrairement à d’autres médicaments antidépresseurs, il n’affecte pas les niveaux d’autres amines biologiques, telles que la norépinéphrine.

Malgré la connaissance de ces informations, l’action précise de la paroxétine n’est pas encore claire, ni celle des autres antidépresseurs inhibiteurs de la recapture de la sérototonine.

Dans les études animales, la paroxétine s’est avérée plus puissante que la sertraline et beaucoup plus puissante que la fluoxétine dans sa capacité à inhiber la recapture de ce neurotransmetteur.

La sérotonine est, comme nous l’avons vu, un neurotransmetteur du système nerveux central. Plus précisément, elle est responsable de la régulation des humeurs et beaucoup de gens la connaissent comme la molécule du bonheur.

De faibles niveaux de sérotonine sont liés au développement de la dépression. Pour cette raison, la paroxétine, en inhibant sa recapture, rend plus de neurotransmetteurs disponibles pour déclencher ses effets.

Cet article pourrait vous intéresser : Dépression existentielle : quand la vie perd son sens

Effets secondaires de la paroxétine

La paroxétine pour soigner la dépression.

La paroxétine, comme tous les médicaments sur le marché, peut produire une série d’effets indésirables pour le patient.

Parmi les plus courants, il convient de souligner l’apparition de nausées et vomissements chez 25 % des patients et de constipation ou diarrhée chez 16,5 %. Ces effets sont responsables du fait que 20,9 % des patients traités par paroxétine interrompent le traitement.

Cependant, si le patient continue le traitement, il s’habitue généralement à certains des problèmes gastro-intestinaux. Parfois, ils peuvent même disparaître. Cependant, il y en a d’autres, comme la bouche sèche, qui peuvent persister.

D’autre part, il convient de mentionner que si la paroxétine est administrée avec d’autres médicaments qui augmentent également les taux de sérotonine, un syndrome sérotoninergique peut apparaître, ce qui se manifeste par les symptômes suivants :

  • Nausée et vomissements.
  • Sédation.
  • Vertiges.
  • Somnolence.
  • Hypertension.
  • Autres.

Conclusion

La paroxétine est un médicament utilisé pour traiter la dépression. Il doit son effet antidépresseur à sa capacité à augmenter la concentration de sérotonine, un neurotransmetteur qui intervient dans l’humeur des personnes et dont le déficit favorise l’apparition de la dépression.

Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour toute question que vous pourriez avoir sur ce médicament. Enfin, suivez les recommandations qu’ils vous donnent pour éviter les effets indésirables et les complications possibles.

Cela pourrait vous intéresser ...
Topiramate : utilisations et effets secondaires
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Topiramate : utilisations et effets secondaires

Le topiramate est un médicament jouant sur le système nerveux appartenant à la famille des antiépileptiques à administration par voie orale.



  • Talamonti, F. (1994). PAROXETINA. Rivista Di Psichiatria.
  • De, R., Luís, C., Cavallazzi, O., & Grezesiuk, A. K. (1999). SÍNDROME SEROTONINÉRGICA ASSOCIADA AO USO DE PAROXETINA. Arq Neuropsiquiatr.
  • Chocrón Bentata, L. (2006). El tratamiento con paroxetina durante 2 años previene la recurrencia de depresión en ancianos. FMC – Formación Médica Continuada En Atención Primaria. https://doi.org/10.1016/s1134-2072(06)71371-8