Qu'est-ce que l'Azilect ?

L'Azilect est une option thérapeutique pour les patients souffrant de la maladie de Parkinson avec des symptômes non sévères. Ce médicament est également bénéfique pour les personnes qui réagissent mal à la lévodopa.
Qu'est-ce que l'Azilect ?

Dernière mise à jour : 19 octobre, 2021

L’Azilect est un médicament dont le principe actif est la rasagiline. Il s’agit d’un médicament indiqué pour le traitement de la maladie de Parkinson, et qui peut être utilisé avec ou sans lévodopa.

Les personnes qui souffrent de la maladie de Parkinson subissent une perte de cellules productrices de dopamine dans le cerveau. La dopamine est un neurotransmetteur qui est impliqué dans le contrôle du mouvement.

Quelle est l’action de l’Azilect ?

L’Azilect est un médicament utilisé pour traiter la maladie de Parkinson. Cette maladie entraîne une dégénérescence progressive qui se traduit par des symptômes moteurs tels que le lenteur des mouvements, la raideur musculaire ainsi que des tremblements.

D’autre part, il peut être utilisé seul ou en complément de la lévodopa lorsque les patients présentent des fluctuations motrices. Les fluctuations sont liées à une diminution de l’effet de la lévodopa. Dans ce cas, le patient subit des changements soudains dans sa mobilité.

La rasagiline agit en inhibant la monoamine oxydase B chargée de décomposer les neurotransmetteurs dans le cerveau. Les neurotransmetteurs sont des substances telles que la dopamine qui permettent aux neurones de communiquer entre eux.

Chez les patients atteints de la maladie de Parkinson, les cellules productrices de dopamine meurent progressivement. Par conséquent, la quantité de dopamine dans le cerveau petit à petit. Ce qui entraîne une perte de la capacité à contrôler les mouvements.

Le traitement avec l’Azilect a pour but d’augmenter le taux de dopamine dans le cerveau et ainsi produire une amélioration des symptômes. On observe notamment une amélioration de la rigidité et de la lenteur des mouvements.

La dopamine.
La dopamine est un neurotransmetteur qui diminue dans le cas de la maladie de Parkinson.

Quels sont les bienfaits de l’Azilect ?

Plusieurs études ont comparé l’amélioration des symptômes dans le temps obtenue en utilisant différentes doses de rasagiline avec celles d’un placebo, en particulier dans les premières phases de la maladie. L’Azilect a également été comparé avec un placebo et l’entacapone, un autre médicament utilisé dans le traitement de Parkinson.

Pour mesurer l’efficacité, cette étude a pris en compte le temps d’inactivité du patient pendant la journée. Les résultats ont suggéré que l’Azilect est plus efficace que le placebo et permet d’améliorer les symptômes de tremblement.

Quels sont les risques associés à l’Azilect ?

L’effet indésirable le plus fréquent de la rasagiline est le mal de tête. En effet, l’Azilect n’est pas recommandé en cas de traitement avec des inhibiteurs de la monoamine oxydase. De plus, il faut respecter au moins 14 jours entre la fin du traitement avec l’Azilect et le début du traitement avec un autre inhibiteur de la monoamine oxydase ou avec la péthidine.

Par ailleurs, les éventuels effets secondaires de l’administration de l’Azilect comprennent la ludomanie, les pensées obsessionnelles ou les comportements impulsifs. Le patient peut également avoir des hallucinations auditives ou visuelles. En cas d’hallucinations, de fièvre, de tremblement et de transpiration, il est fort probable que la personne souffre du syndrome sérotoninergique.

D’autres effets indésirables, moins fréquents, sont les mouvements involontaires, ainsi que les douleurs abdominales. L’Azilect peut aussi provoquer des accidents vasculaires cérébraux et des infarctus du myocarde.

Des mains âgées.
La rasagiline est le principe actif de l’Azilect, capable de réduire les tremblements typiques de la maladie de Parkinson.

Quelle est la posologie?

La rasagiline se présente sous forme de comprimés pour une administration par voie orale. La dose habituelle est d’un comprimé par jour, avec ou sans aliment. Il est préférable de le prendre toujours à la même heure. En outre, il ne faut en aucun cas modifier de soi-même la dose ou la fréquence prescrite par un professionnel.

Le traitement commence généralement avec une faible dose qui augmentera petit à petit en fonction de l’évolution. Il faut faire preuve de prudence si la prise doit être interrompue. C’est au médecin que revient cette décision. En effet, un arrêt brutal peut provoquer des symptômes d’abstinence.

La rasagiline pour les malades légers

La rasagiline est un traitement utilisé chez les patients souffrant de la maladie de Parkinson. Elle est utile en cas de complications liées au mouvement et au traitement avec la lévodopa. Toutefois, il appartient à l’équipe de professionnels de santé de déterminer la dose ainsi que la durée du traitement.

Cela pourrait vous intéresser ...
Une nouvelle technique pour différencier la maladie de Parkinson et l’atrophie multisystémique
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Une nouvelle technique pour différencier la maladie de Parkinson et l’atrophie multisystémique

La maladie de Parkinson et l'atrophie multisystémique sont des pathologies qui se ressemblent à bien des égards. Nous abordons ici le sujet.



  • Pagonabarraga, J., & Kulisevsky, J. (2010). Rasagilina: Eficacia y protección en la enfermedad de Parkinson. Revista de Neurologia. https://doi.org/10.33588/rn.5109.2010528

  • Fluktuacje i dyskinezy w chorobie Parkinsona — fenomenologia, mechanizmy i metody postępowania. (2012). Polski Przegląd Neurologiczny.

  • Pagonabarraga, J., & Rodríguez-Oroz, M. C. (2013). Rasagilina en monoterapia en pacientes en fases tempranas de la enfermedad de Parkinson y en terapia combinada y coadyuvante a levodopa en fases moderada y avanzada. Revista de Neurologia. https://doi.org/10.33588/rn.5601.2012597