Slow deco : qu'est-ce que c'est et comment l'appliquer à la maison ?

Il existe un mouvement de décoration qui laisse de côté les dernières tendances et modes. La "slow deco" cherche à réduire le stress par l'organisation visuelle et matérielle de l'espace.
Slow deco : qu'est-ce que c'est et comment l'appliquer à la maison ?

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Le mouvement slow deco encourage un mode de vie qui privilégie le ralentissement des rythmes quotidiens. Bien qu’il ait émergé en contraste avec la restauration rapide, il s’agit d’un courant culturel qui intervient sous différents aspects. Dans l’organisation et la décoration de la maison, cela passe par la slow deco.

Ainsi, différentes actions favorisant la détente, la jouissance du temps libre et les liens sociaux sont décrites. La slow deco peut être appliquée dans presque tous les secteurs de la maison. Il s’agit de réduire les niveaux de stress et de se connecter avec des éléments d’origine naturelle.

Les origines de la slow deco et de la slow life

Le terme slow deco fait référence à l’adaptation du système slow life dans la sphère privée du foyer. C’est un mouvement global, qui propose de ralentir le rythme de la vie sous différents aspects.

La culture occidentale, en général, amène les personnes à pratiquer leurs activités de manière accélérée, ce qui se traduit par des routines stressantes. Le mouvement slow est un moyen d’en prendre conscience.

Cependant, l’origine du mouvement a à voir avec la gastronomie. En 1986, une série de manifestations dans la capitale italienne fonde le concept. Les partisans se sont opposés à l’installation d’un fast-food sur la Piazza di Spagna, située au centre de Rome.

Le mouvement slow food est une réponse au concept de vitesse et à la standardisation de l’alimentation.

De plus, il encourage la prolifération de la culture gastronomique locale, ainsi que les méthodes de production et de culture les plus respectueuses de l’environnement. Le mouvement s’est étendu à un courant culturel plus général, qui prône différentes manières de trouver l’équilibre.

Par exemple, gérer le temps, réduire l’utilisation de la technologie et donner la priorité à des activités saines, telles que socialiser, se promener et se reconnecter à l’intérieur.

Les activités incontournables du mouvement slow life

L’essentiel est de prendre conscience de son propre rythme de vie, pour ensuite mettre en place des mesures qui ralentissent ses activités quotidiennes. L’objectif est de trouver un équilibre entre travail, plaisir, lien social et emploi du temps :

  • Moment présent. Profiter de l’ici et maintenant est l’un des piliers du mouvement slow life.
  • Réflexion. La philosophie suggère de s’arrêter quelques instants pour réfléchir, observer et méditer.
  • Habitudes de consommation. Il s’agit de réduire les pratiques de consommation et de soutenir les commerces locaux.
  • Nourriture. Il s’agit d’augmenter la consommation de produits régionaux et biologiques.
  • Technologie. Il s’agit d’équilibrer l’utilisation des outils technologiques, tant pour le travail que pour les loisirs.
  • Réseaux sociaux. Il s’agit de favoriser les liens personnels plutôt que les liens numériques.
  • Silence. Il s’agit de profiter de quelques instants de silence.
  • Ordre. Il s’agit de garder les espaces organisés et désinfectés.
La femme vit lentement.
Vivre un style de vie slow, c’est se concentrer sur la connexion avec soi et avec les autres.

Quel est le lien avec le mouvement slow déco ?

Le mouvement lent peut être appliqué dans de nombreux aspects de la vie quotidienne. Suivant cette ligne, la maison est l’espace où se déroulent les activités privées et, à de nombreuses reprises, les activités de travail. Dès lors, il devient indispensable de prendre certaines mesures.

La slow déco est l’adaptation de la slow life dans l’espace de la maison. Selon ce mouvement, les aspects visuels, décoratifs et organisationnels influencent directement les rythmes quotidiens. Pour cette raison, il est également nécessaire d’intervenir dans la manière dont ces actions sont menées à l’intérieur de la maison.



Appliquez la slow deco à la maison

De nombreuses mesures peuvent être prises pour créer un environnement domestique favorable à un mode de vie au ralenti. Cela va de la couleur de la peinture à la façon de manger, en passant par la sélection de mobilier et la création d’espaces pour l’artisanat.

Régionalisme

L’une des actions que la slow life promeut est la consommation de produits locaux et régionaux. Cette idée s’applique également aux objets, tels que les meubles, les éléments de décoration et autres biens.

Slow deco et technologie

L’importance d’équilibrer l’utilisation de la technologie pour ce mode de vie a déjà été mentionnée. Du point de vue de la slow deco, il est possible de contribuer à cette action, en déconnectant certains espaces de la maison.

Par exemple, placer un seul téléviseur dans toute la maison. Cela permet de réduire la consommation d’écrans.

Artisanat

La slow deco se marie très bien avec la pratique de l’artisanat. Il est recommandé de créer des espaces dans la maison pour des activités artistiques, telles que la peinture, la création de décorations et la réparation d’objets cassés. Se concentrer sur une telle activité favorise la concentration et le ralentissement.

Cuisine et slow deco

La cuisine est un environnement fondamental pour ce mouvement. Là, la nourriture pour les habitants de la maison est définie et préparée.

La nourriture est l’un des moteurs fondamentaux du slow life. L’idée mise en avant est de cuisiner soi-même avec des produits locaux. Il faut éviter les aliments précuits et la malbouffe.

Matériaux écologiques

La reconnexion avec l’environnement est un autre point important du mouvement slow life. Il convient de privilégier le bois et les plantes, qui produisent la sensation d’un environnement naturel.

La présence d’eau est également importante pour améliorer les énergies. Cette idée est partagée par la philosophie chinoise du feng shui.

Éclairage

Il est recommandé que la plus grande quantité de lumière naturelle possible pénètre dans l’environnement. Cependant, il est important que la maison dispose d’un bon éclairage général. Bien entendu, si cela vient des rayons du soleil, mieux c’est.

Minimalisme

Quant à la décoration générale de la maison, le mouvement est lié à la réduction de la consommation au minimum et à l’essentiel. Dans cet aspect, un mobilier peu abondant fabriqué avec des matériaux naturels est privilégié. Par exemple, la canne, le lin ou le bois.

Évitez les meubles hauts et les environnements surchargés d’objets.

Les espaces communs et de passage doivent être confortables et favoriser un parcours aisé. De même, le hall doit transmettre une sensation de calme. C’est le premier lieu de contact avec la maison, il est donc idéal qu’il soit clair et serve à enlever les éléments liés à l’extérieur, tels que les chaussures et les manteaux.

Minimaliste avec des plantes.
Le mouvement slow en décoration se caractérise par le minimalisme.

Peinture et couleurs

Selon la slow deco, les couleurs fortes ne sont pas idéales pour ralentir le rythme de vie. Par conséquent, les tons neutres sont privilégiés, comme le blanc ou le beige, qui sont associés à la tranquillité.

De plus, ces tons augmentent la luminosité de la maison. Les teintes claires, comme le bleu pastel ou le vert, entrent également dans cette catégorie.



Le mouvement slow deco concerne aussi les tissus…

La slow culture s’étend à presque tous les détails du quotidien, y compris l’utilisation de textiles. Au sein de la maison, il est recommandé de privilégier les tissus naturels, que ce soit pour les coussins, les rideaux ou la literie. Ils sont de meilleure qualité et ont uns plus grande durabilité, tant qu’ils sont correctement entretenus.

D’autre part, il existe un terme connu sous le nom de slow fashion, qui s’oppose au consumérisme excessif de l’industrie de la mode. Ce mouvement privilégie également les tissus naturels, l’artisanat, la production durable et le recyclage.

Cela pourrait vous intéresser ...
Style wabi sabi : origine et caractéristiques
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Style wabi sabi : origine et caractéristiques

Découvrez le style wabi sabi pour décorer votre maison et réaliser des espaces harmonieux et relaxants inspirés de la nature.



  • Chang, Lei et al. “Slow Life History Strategies and Increases in Externalizing and Internalizing Problems During the COVID-19 Pandemic.” Journal of Research on Adolescence 31.3 (2021): 595–607. Disponible en: https://doi.org/10.1111/jora.12661
  • de Souza, Marcelino, Machado Padilha, Ana Claudia, Gonçalves Rodrigues, Renata, Matos de Sá, Marcelo,  EL MOVIMIENTO SLOW FOOD EN EL CONTEXTO DEL TURISMO ENOGASTRONÓMICO El caso de la Serra Gaúcha (RS, Brasil). Estudios y Perspectivas en Turismo [Internet]. 2020;29(2):369-389. Recuperado de: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=180763168003
  • Fusté-Forné, Francesc, and Tazim Jamal. “Slow Food Tourism: An Ethical Microtrend for the Anthropocene.” Journal of Tourism Futures 6.3 (2020): 227–232. Disponible en: https://doi.org/10.1108/JTF-10-2019-0120
  • Mariani, Mariagiulia et al. “Protecting Food Cultural Biodiversity: From Theory to Practice. Challenging the Geographical Indications and the Slow Food Models.” Sustainability (Switzerland) 13.9 (2021). Disponible en: https://doi.org/10.3390/su13095265