7 symptômes du cancer colorectal chez les femmes

De nombreux symptômes du cancer colorectal ne sont pas spécifiques, il peut donc être difficile de détecter la maladie à ses débuts.
7 symptômes du cancer colorectal chez les femmes

Dernière mise à jour : 08 février, 2022

Le cancer est une maladie qui, quelle que soit la zone touchée, suscite de vives inquiétudes, compte tenu de son incidence chez les hommes et les femmes de tout âge. Nous vous invitons ici à découvrir quels sont les symptômes du cancer colorectal.

Une sensation de fatigue constante et une perte de poids notable sans raison apparente sont des symptômes communs à tous les types de cancer. Mais il y en a toujours d’autres.

Le cancer colorectal

Cancer colorectal.

Le cancer colorectal prend naissance soit dans le côlon, soit dans le rectum. Les deux sont liés et, bien que ces deux types soient traités différemment, ils partagent des symptômes et la même origine.

Lorsque vous mangez, les aliments sont digérés dans l’estomac, puis transformés et éliminés par les intestins. Ils traversent d’abord l’intestin grêle, la partie la plus longue du système digestif, qui est responsable de la digestion et de l’obtention des nutriments des aliments.

Ensuite, les déchets arrivent du gros intestin au côlon, qui est chargé d’absorber l’eau, de synthétiser certains types de vitamines et de stocker les déchets qui seront ensuite acheminés vers le rectum. Toute cette dernière section a une longueur de 15 centimètres et c’est cette zone qui est touchée dans le cancer colorectal.

Ce cancer survient le plus souvent chez les personnes âgées de plus de 40 ans. L’âge est donc l’un des principaux facteurs de risque.

7 symptômes du cancer colorectal chez les femmes

Le cancer colorectal se manifeste par un certain nombre de symptômes. Découvrez les ci-dessous.

1. Sang dans les selles

Si vous remarquez du sang rouge foncé ou rouge vif dans vos selles, ainsi que des changements dans la forme de vos selles, consultez votre médecin dès que possible pour une évaluation. La présence de sang peut être un symptôme du cancer colorectal.

Les selles peuvent être de couleur rouge ou rouge très foncé (noir). Cette couleur est due au fait que les matières fécales sont entrées en contact avec les polypes présents dans le côlon ou le rectum qui, lorsqu’ils sont frottés, saignent.

2. Carence en fer

Lorsqu’une personne est diagnostiquée avec une anémie ferriprive sans raison apparente, une évaluation plus approfondie est nécessaire. Et ce, car l’anémie peut être un symptôme du cancer colorectal.

3. Modifications du rythme intestinal

Illustrations intestins.

Vous alternez entre des périodes de constipation et des périodes de diarrhée ? Parlez-en à votre médecin. Il est important de connaître l’origine des modifications du rythme intestinal.

4. Changements au niveau des selles

Des changements dans la forme des selles peuvent indiquer un certain nombre de problèmes. Cependant, lorsque celles-ci deviennent moins épaisses et plus liquides que la normale, il se pourrait que la présence de polypes rétrécisse l’intestin et ne permette pas une évacuation normale.

5. Etrange sensation d’évacuation

Après avoir fait vos besoins, vous ressentez encore l’envie d’évacuer ? Comme s’il restait encore quelque chose dans votre intestin ? Ce problème est appelé « ténesme », et vous devez en parler à votre médecin.

6. Douleur abdominale

Après un repas, vous sentez-vous fatigué avec le ventre lourd ? Si en plus de ce symptôme, vos selles sont différentes, consultez un médecin.

7. Perte de poids inexpliquée et perceptible

Lorsqu’il y a un problème au niveau du côlon, ce dernier arrête de synthétiser correctement de nombreux nutriments. Par conséquent, les aliments ne sont pas transformés de la même manière.

Cela peut entraîner une perte de poids inexpliquée. En plus de la perte de poids et des symptômes mentionnés ci-dessus, la fatigue et l’épuisement constants sont d’autres signes à prendre en compte.

Peut-on prévenir le cancer colorectal chez la femme ?

Cancer du côlon.

Il n’y a pas de mesure unique pour prévenir le cancer colorectal chez les femmes. Il faut, bien entendu, maintenir un mode de vie sain.

À ce stade, il est important de rappeler qu’il n’existe aucun aliment ou boisson aux propriétés “protectrices” pouvant empêcher cette maladie de se développer. Toutefois, vous pouvez mettre en pratique plusieurs mesures pour mener une vie plus saine :

  • Arrêtez le tabac, car fumer augmente le risque de polypes.
  • Évitez la consommation d’alcool, car elle peut favoriser une croissance cellulaire anormale dans la muqueuse du côlon (ce qui peut entraîner l’apparition de polypes).
  • Faites régulièrement de l’exercice physique, car un mode de vie sédentaire augmente le risque de souffrir de maladies graves, dont le cancer colorectal.
  • Maintenez une alimentation équilibrée et variée. Si vous avez des questions à ce sujet, consultez un nutritionniste. Évitez la consommation excessive de graisses et consommez suffisamment de fibres.

Peut-on prévenir le cancer colorectal ?

Il n’y a pas de moyen efficace à 100 % de prévenir le cancer. Cependant, le maintien d’un mode de vie sain peut grandement contribuer à jouir d’une bonne qualité de vie et à prévenir le développement de la maladie. C’est pourquoi il est si important d’avoir de bonnes habitudes.

Si vous présentez un ou plusieurs des symptômes cités, nous vous recommandons de consulter au plus vite votre médecin. Un diagnostic précoce augmente toujours les chances de succès du traitement.

Cela pourrait vous intéresser ...
Oppression thoracique : les 12 principales causes
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Oppression thoracique : les 12 principales causes

L'oppression thoracique peut être d'origine cardiaque, psychologique, gastro-intestinale ou pulmonaire. Apprenez-en plus ici avec nous.



  • Weisburger, J. H., Reddy, B. S., & Joftes, D. L. (1975). Colo rectal cancer. U.I.C.C. Technical Report Series.
  • Müller, M. F., Ibrahim, A. E. K., & Arends, M. J. (2016). Molecular pathological classification of colorectal cancer. Virchows Archiv. https://doi.org/10.1007/s00428-016-1956-3
  • Molina Villaverde, R., Jiménez Gordo, A. M., López Gómez, M., & Álvarez-Mon Soto, M. (2017). Cáncer colorrectal. Medicine (Spain). https://doi.org/10.1016/j.med.2017.04.012