Les aliments recommandés pour le côlon irritable

De par leur composition, certains aliments semblent lutter contre les symptômes du côlon irritable. Quels sont ces aliments ? Découvrez-les ici !
Les aliments recommandés pour le côlon irritable

Dernière mise à jour : 07 novembre, 2021

La consommation de certains aliments peut être positive pour les patients atteints de côlon irritable. Le syndrome du côlon irritable est une maladie inflammatoire de l’intestin qui peut causer un certain nombre de problèmes à ceux qui en souffrent.

Plus précisément, il se manifeste par des douleurs abdominales, de la diarrhée et des nausées. De plus, il peut conditionner l’intolérance à certains aliments.

Cependant, c’est une pathologie dans laquelle l’alimentation a une grande influence. Ainsi, grâce à l’alimentation, nous pouvons soulager considérablement ses symptômes et améliorer son développement.

Pour cette raison, nous vous présentons ci-après une série d’aliments dont la consommation peut servir d’appoint dans le traitement de cette maladie. Cependant, vous ne devez pas oublier de suivre les instructions de votre médecin et le traitement pharmacologique prescrit.

Aliments pour le côlon irritable : quelles sont les options ?

Comme l’explique un article publié sur Gastroenterology & Hepatology, la nourriture peut exacerber ou améliorer les symptômes du côlon irritable. Par conséquent, les interventions diététiques sont considérées comme une partie importante du traitement contre cette maladie. Quels sont donc les aliments recommandés ?

Des probiotiques pour soulager les symptômes du côlon irritable

La littérature scientifique met en évidence l’efficacité des probiotiques dans le traitement de ce syndrome. Ce sont, comme vous le savez déjà, des bactéries qui colonisent le tractus intestinal générant une série de bienfaits pour la santé.

Chaque jour, de plus en plus d’applications de ces micro-organismes sont connues dans le traitement et la prévention des maladies. Ils sont traditionnellement utilisés pour améliorer les symptômes de diarrhée associés aux antibiotiques.

Cependant, on a récemment découvert qu’ils aidaient à réduire considérablement la douleur et les symptômes du syndrome du côlon irritable. Nous pouvons trouver des probiotiques dans le lait fermenté, le yaourt et le kéfir.

Cependant, l’une des principales caractéristiques de cette maladie est le besoin d’individualiser. Ainsi, parmi les patients, on retrouve un certain nombre d’individus qui refusent la consommation de produits laitiers et d’aliments contenant du lactose. Dans ce cas de figure, une supplémentation est conseillée.

Fibres pour le côlon irritable.
Les probiotiques contiennent des cultures vivantes de bactéries qui aident à réguler le microbiote intestinal. Par conséquent, ils servent d’adjuvants dans la lutte contre le côlon irritable.

Lisez aussi  : 8 symptômes du syndrome de l’intestin perméable

Les fibres peuvent améliorer les symptômes

L’apport de fibres alimentaires est associé à une croissance sélective de la microflore bactérienne. Un article publié dans la revue Alimentary Pharmacology & Therapeutics suggère que la consommation de cette substance réduit le problème de cette maladie.

Pour cette raison, la consommation d’aliments riches en pectine comme la pomme et la poire est recommandée. De plus, la réaction du corps à l’inclusion d’avoine dans l’alimentation devrait être évaluée, car l’apport en bêta-glucanes de cette céréale contribue de manière significative à l’amélioration de la composition du microbiote.

L’incidence de la consommation de gluten dans ce type de syndromes est étudiée en parallèle, mais aucune preuve n’a encore été établie à cet égard. Cependant, la consommation de grains entiers est déconseillée dans un premier temps, afin de ne pas produire de déséquilibres dans le transit intestinal.

L’hydratation est essentielle

Il est important de rester hydraté si vous souffrez du syndrome du côlon irritable. Les épisodes diarrhéiques, fréquents dans ce type de pathologies, peuvent produire des déséquilibres de l’équilibre hydrique. La déshydratation peut être mortelle, surtout chez les personnes âgées.

Pour cette raison, nous vous conseillons de consommer au moins 2 litres d’eau par jour. Il est important de limiter la consommation de fructose, dont la digestion est difficile et parfois gênante. Ce conseil implique d’éviter les sodas.

L’alcool doit également disparaître de l’alimentation des personnes qui souffrent du côlon irritable. Cette substance produit des déséquilibres dans l’équilibre hydrique et électrolytique qui peuvent compromettre la santé de l’individu. De même, la consommation de café, de thé et d’aliments épicés ou irritants qui rendent la digestion difficile est déconseillée.

Hydratation et côlon irritable.
En raison des épisodes de diarrhée, il existe un risque de déshydratation. Par conséquent, il est important d’assurer un apport d’eau optimal.

Lisez aussi : Big MAC : des glucides accessibles au microbiote

Aliments pour le côlon irritable : que faut-il retenir ?

Le syndrome du côlon irritable est une maladie inflammatoire qui présente un indice d’individualisation élevé. Pour cette raison, les aliments qui sont bons pour un patient peuvent être mauvais pour un autre. Les produits doivent être testés pour la tolérance avant qu’ils ne soient systématiquement inclus dans le régime alimentaire.

Cependant, il existe certaines stratégies alimentaires qui peuvent améliorer considérablement les symptômes de la maladie. La plupart d’entre elles consistent à moduler positivement la croissance bactérienne de l’intestin.

Cela est possible en augmentant la consommation de produits laitiers fermentés et de fibres solubles. L’ingestion de pectine de pommes et de poires produit une fermentation au niveau intestinal qui déclenche la croissance sélective de certaines bactéries intestinales.

À partir de là, les effets d’un régime sans gluten dans le traitement de la maladie sont également à l’étude. Par ailleurs, des thérapies innovantes, telles que la transplantation de selles, sont mises en pratique avec des résultats prometteurs à moyen terme.

Cela pourrait vous intéresser ...
Hormones bio-identiques : bienfaits et risques possibles
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Hormones bio-identiques : bienfaits et risques possibles

Découvrez ici ce que sont les hormones bio-identiques et quels sont leurs bienfaits et les risques potentiels pour la santé humaine.



  • Didari T., Mozaffari S., Nikfar S., Abdollahi M., Effectiveness of probiotics in irritable bowel syndrome: updated systematic review with meta analysis. World J Gastroenterol, 2015. 21 (10): 3072-84.
  • Rao SS., Yu S., Fedewa A., Systematic review: dietary fiber and FODMAP restricted diet in the management of constipation and irritable bowel syndrome. Aliment Pharmacol Ther, 2015. 41 (12): 1256-70.
  • Werlang ME, Palmer WC, Lacy BE. Irritable Bowel Syndrome and Dietary Interventions. Gastroenterol Hepatol (N Y). 2019;15(1):16–26.