Topiramate : utilisations et effets secondaires

Contrairement à d'autres anticonvulsivants, le topiramate semble bloquer la propagation des crises plutôt que d'augmenter le seuil de crise. Découvrez-en plus sur lui dans cet article.
Topiramate : utilisations et effets secondaires

Dernière mise à jour : 15 janvier, 2021

Le topiramate est un médicament qui appartient à la famille des antiépileptiques. Il est administré par voie orale, principalement pour le traitement de l’épilepsie.

En plus des épilepsies, dont nous parlerons plus loin, il est également indiqué pour le traitement du syndrome de Lennox-Gastaut et des épilepsies réfractaires à d’autres traitements, y compris les spasmes infantiles associés au syndrome de West.

D’autre part, le topiramate est également un stabilisateur de l’humeur utilisé pour traiter le trouble de la personnalité borderline et, à certaines occasions, pour lutter contre les épisodes dépressifs, entre autres troubles.

La science à synthétisé le topiramate  en 1980. Cependant, ce n’est qu’en 1995 qu’il a reçu son approbation comme médicament anticonvulsivant utilisé pour le traitement de l’épilepsie, tant chez les enfants que chez les adultes.

Qu’est-ce que l’épilepsie ?

Le topiramate est un médicament employé dans la lutte contre l'épilepsie

L’épilepsie est une maladie qui affecte le système nerveux central, provoquant l’arrêt de l’activité cérébrale.

De cette manière, l’organisme peut convulser ou le patient peut subir des périodes de comportements étranges ou de sensations étranges. Il peut même y avoir des cas de pertes de conscience.

Il existe deux principaux types de crises :

  • Crises focales : celles-ci se produisent parce qu’apparemment, seule une partie du cerveau est affectée. Elles peuvent avoir lieu avec perte de conscience ou sans altération de celle-ci.
  • Crises généralisées : ce sont celles qui, apparemment, surviennent dans toutes les zones du cerveau. À leur tour, elles peuvent se classer en crises d’absence, toniques, atoniques, cloniques, myocloniques et tonico-cloniques.

Les symptômes de l’épilepsie varient en fonction du type de crise du patient. Normalement, lorsqu’une personne a subi un type de crise, si l’épisode se répète, celle-ci sera du même type. De cette manière, les symptômes seront similaires d’un épisode à l’autre.

Comment le topiramate exerce-t-il son effet sur le corps ?

Le topiramate doit son action antiépileptique principalement à sa capacité à stimuler les canaux chlorures activés par le neurotransmetteur GABA, ainsi qu’à inhiber les neurotransmetteurs excitateurs.

Le GABA, comme d’autres neurotransmetteurs du corps tels que la sérotonine ou l’adrénaline, est un produit chimique qui est synthétisé dans le corps et qui est responsable de la transmission des signaux d’un neurone au suivant. Selon le neurotransmetteur dont il s’agit, il transmettra un type de signal ou un autre, déclenchant un mariage de signalisation différent.

Dans le cas du GABA, lorsqu’il sécrète et interagit entre les neurones, il émet un signal pour inhiber ou réduire l’activité neuronale. De cette manière, ce neurotransmetteur joue un rôle important dans le comportement, la cognition et la réponse du corps au stress.

Contrairement à d’autres anticonvulsivants, le topiramate semble bloquer la propagation des crises plutôt que d’augmenter le seuil de crise.

En bref, le topiramate semble avoir plusieurs mécanismes d’action qui expliqueraient son efficacité chez les patients présentant des crises qui ne disparaissent pas avec l’utilisation d’autres médicaments. C’est un médicament avec une longue durée d’action et une marge thérapeutique étroite.

Cet article pourrait aussi vous intéresser : Crise d’épilepsie : comment agir ?

Effets secondaires du topiramate

Le topiramate est un médicament qui agit directement sur les neurones

L’utilisation du topiramate, comme avec tous les médicaments commercialisés, peut entraîner une série d’effets indésirables dont il faut tenir compte.

Les effets secondaires les plus courants comprennent des changements dans le sens du goût et une sensation de pincement de la tête et des membres. En plus de ceux-ci, il est également courant que d’autres apparaissent tels que :

  • Infections des voies respiratoires supérieures.
  • Diarrhée.
  • Nausée.
  • Anorexie et perte d’appétit.
  • Problèmes de sommeil tels que somnolence ou insomnie.
  • Problèmes de mémoire.
  • Vertige.

Les autres effets indésirables décrits sont :

  • Cardiovasculaire : les médecins rapportent des cas de thromboembolie veineuse, sans établir de relation causale avec le traitement.
  • Digestif.
  • Métabolique : causé par l’éventuel effet diurétique.
  • Génito-urinaire : calculs rénaux ou néphrolithiase liés à l’inhibition de l’anhydrase carbonique.
  • Oculaire: diplopie, nystagmus et douleur oculaire.
  • Autres : troubles de la menstruation, perte auditive, pharyngite, hématurie.

Conclusion

Le topiramate est un médicament largement utilisé pour le traitement des crises tonico-cloniques et de l’épilepsie, ainsi que pour le traitement du syndrome de Lennox-Gastaut et d’autres syndromes épileptiques réfractaires.

Cependant, c’est un médicament sous ordonnance qui peut déclencher une série d’effets secondaires. Une mauvaise utilisation peut entraîner de graves complications pour la santé.

De cette manière, nous vous recommandons de vous en tenir aux instructions de votre médecin et de poser, à la fois à lui et aux pharmacien, toutes les questions que vous vous posez sur ce médicament.

Cela pourrait vous intéresser ...
Budésonide : indications et effets
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Budésonide : indications et effets

15 fois supérieure à celle de la prednisone, l'action de la budésonide est anti-inflammatoire et immunodépressive. Découvrez-en davantage !