Tout ce que vous devez savoir sur la polymyosite

La polymyosite est une maladie rare ou peu commune dans laquelle se développe une inflammation d'une région corporelle. Elle survient plus fréquemment chez les femmes et les personnes entre 30 et 50 ans.
Tout ce que vous devez savoir sur la polymyosite

Dernière mise à jour : 22 juin, 2021

La polymyosite est une maladie rare ou peu courante qui déclenche une inflammation d’une région corporelle. Elle survient plus souvent chez les femmes et les personnes âgées de 30 à 50 ans. Il s’agit également d’un sous-type au sein d’un groupe de maladies appelé myosite.

Symptômes de la polymyosite

Une femme dans son lit souffrant de douleurs à la nuque.

“La polymyosite se caractérise par une douleur dans de multiples zones musculaires.”

En règle générale, ce trouble est systémique. Autrement dit, il peut affecter n’importe quelle zone du corps. La plupart du temps, la personne souffre d’une série d’altérations ou de signaux qui peuvent être liés à la maladie. Les symptômes apparaissent progressivement et s’aggravent avec l’évolution de la polymyosite.

Parmi les symptômes qui surviennent le plus souvent, nous pouvons citer :

  • Fatigue, épuisement ou faiblesse générale.
  • Fièvre dont l’intensité peut varier, mais qui n’est généralement pas élevée.
  • Changements cutanés qui se regroupent sous le nom de dermatomyosite, une maladie qui entraîne un gonflement de la peau et la formation d’éruptions cutanées.
  • Sensibilité de la peau au niveau des zones affectées.
  • Douleur ou gêne intense dans les muscles. Cette sensation s’intensifie après une activité physique plus ou moins importante.
  • Raideur matinale dans les articulations impliquées.

Un autre symptôme caractéristique est la faiblesse musculaire qui affecte généralement les muscles des épaules et de la hanche. Elle peut engendrer un certain nombre de complications générales :

  • Difficulté à avaler ou à déglutir (dysphagie). Cette affection peut alors déclencher un manque ou une perte d’appétit. Par conséquent, le patient peut perdre du poids en peu de temps, sans le vouloir.
  • Altérations de la voix qui modifient le discours normal du patient.
  • Difficulté à respirer pouvant aller jusqu’à l’insuffisance respiratoire. Cela peut également entraîner des fausses routes (entrée d’aliments, de salive, etc, dans les poumons). Dans ce cas, le risque de souffrir de pneumonie augmente considérablement.

Causes de la polymyosite

A l’heure actuelle, la cause ou le déclencheur de ce trouble n’a pas été identifié. Cependant, des études récentes ont trouvé des caractéristiques similaires avec les maladies auto-immunes.

Dans ce cas, les cellules de notre organisme attaquent par erreur les tissus internes, les dégradant de manière progressive. D’autre part, la polymyosite pourrait également être causée par une infection.

Diagnostic

L’équipe médicale effectue un ensemble de tests pour établir le diagnostic. Parmi les procédures les plus courantes, nous trouvons :

  • Examen physique. Les spécialistes vérifient les symptômes du patient, son histoire et ses antécédents cliniques (parents qui ont pu souffrir de la même maladie).
  • Biopsie musculaire. Une petite quantité de muscle affecté est prélevé et analysé en laboratoire.
  • Imagerie interne. Par exemple, en utilisant la résonnance magnétique (ou IRM) sur les muscles affectés.
  • Usage de l’électromyographie pour vérifier l’état des nerfs et des muscles de la zone concernée.
  • D’autres examens de routines tels que l’analyse de sang et d’urine.

Traitement de la polymyosite

Date de péremption sur une boîte de médicaments.

“Il existe de multiples thérapies pour cette maladie.”

Même s’il n’existe pas encore de traitement définitif pour cette maladie, un ensemble de thérapies ont été développées à cet égard. Ainsi, l’objectif final du traitement est de soulager les symptômes du patient et d’améliorer sa qualité de vie. Par conséquent, le traitement comprend les recommandations suivantes :

  • Utilisation de médicaments. Par exemple, les corticostéroïdes et autres substances complémentaires. Leur consommation doit être contrôlée par l’équipe médicale car un usage prolongé peut entraîner une série d’effets secondaires très néfastes.
  • Thérapies diverses. Cela comprend la physiothérapie, des conseils pour retrouver la parole au quotidien, ainsi que la consommation d’une alimentation adéquate au fur et à mesure de la progression de la maladie.

La polymyosite est une maladie qui offre de belles perspectives thérapeutiques à l’avenir. De plus, le traitement des symptômes améliore considérablement la qualité de vie du patient.

Des études sont actuellement en cours dans le but de développer un traitement étiologique de la maladie et en résoudre la cause. Cependant, toutes sont encore en phase d’essai clinique, et ne sont pas commercialisées.

It might interest you...
Journée mondiale des maladies rares
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Journée mondiale des maladies rares

Les maladies rares ont désormais une journée mondiale afin de mettre en avant l'importance des traitements et de la recherche !