Traitement du syndrome de Guillain-Barré

· 6 août 2018
Le syndrome de Guillain-Barré peut être fatal, de sorte que l'hospitalisation du patient doit être immédiate.

Le syndrome de Guillain-Barré est une poly-neuropathie qui provoque principalement une faiblesse musculaire. On l’appelle également la paralysie croissante de Landry. Cette faiblesse peut s’aggraver au fil des semaines, mais aussi disparaître plus tard sans nécessité de traitement.

Le syndrome de Guillain-Barré est la neuropathie démyélinisante acquise la plus répandue dans le monde. La cause des dommages se situe dans les gaines de myéline (ce qu’on appelle la démyélinisation) et est habituellement auto-immune.

Les symptômes commencent par une faiblesse dans les jambes, qui progressent dans le tronc.

La poly-neuropathie de la cause inflammatoire se caractérise par une faiblesse musculaire marquée. Souvent, cette affectation survient plusieurs jours après une infection, une intervention chirurgicale ou une vaccination.

Quelques faits sur le syndrome de Guillain-Barré

une femme atteinte du syndrome Guillain-Barré

La cause la plus courante est généralement une réaction du système immunitaire contre ses propres nerfs. Pour cette raison, il est jugé approprié que les personnes atteintes de ce syndrome soient hospitalisées rapidement, car les symptômes peuvent progresser à grande vitesse.

Les symptômes de la maladie comprennent :

  • Une faiblesse généralisée ou bien une perte de sensibilité (dans certains cas).

Environ 8 semaines après le début du syndrome, les symptômes commencent à s’atténuer. 30% des personnes souffrent de rechute, des années plus tard. À cet effet, il est important de souligner que le traitement du syndrome de Guillain-Barré peut permettre à l’état des patients de s’améliorer beaucoup plus rapidement que prévu.

En ce qui concerne la mortalité, il convient de noter que seulement 2% des personnes atteintes du syndrome en meurent.

Le saviez-vous ? 9 symptômes de la fatigue chronique

Diagnostic

diagnostic du syndrome de Guillain-Barré

Le diagnostic de cette maladie se fait grâce à la vérification de l’existence des symptômes. Cela se fait par un examen physique du patient, pour commencer. Ensuite, il y aura une entrevue avec lui, un examen des antécédents médicaux ainsi que d’autres procédures de routine.

Par la suite, le médecin demande une série de tests ou des études plus exhaustives pour mieux évaluer l’état de santé de la personne. Dans ces cas, l’examen neurologique, à travers lequel la perte possible de réflexes est recherchée, est très utile

Bien qu’il soit très important d’effectuer plusieurs études médicales, vous devez agir rapidement. Car la mise en place de mécanismes de soutien de la vie doit être immédiate pour le patient. De cette façon, l’état de santé de celui-ci doit être stabilisé et recevoir l’attention nécessaire à temps.

Vous voulez en savoir plus ? 5 aliments gras que les médecins recommandent

Traitement du syndrome de Guillain-Barré

Traitement du syndrome de Guillain-Barré

La première mesure que l’on effectue chez les personnes qui souffrent de Guillain-Barré est l’hospitalisation. Cela est nécessaire à cause de l’évolution rapide des symptômes, qui peuvent affecter les muscles respiratoires et causer la mort.

C’est pourquoi le traitement du syndrome de Guillain-Barré repose sur l’utilisation de la ventilation mécanique et des mesures de soutien de la vie. Il faut également prévenir l’apparition d’ulcères, en utilisant la physiothérapie pour préserver le tonus musculaire et les mouvements.

Le soutien de la vie doit s’orienter vers la prévention de possibles infections ainsi que sur le suivi des aspects suivants :

  • La respiration.
  • L’activité cardiaque (pour surveiller s’il y a des arythmies ou d’autres complications possibles).
  • La pression artérielle (pour surveiller si le patient présente des symptôme d’hypertension ou l’hypotension).

En plus de cela, le traitement du syndrome de Guillain-Barré est basé sur l’administration d’immunoglobulines par voie intraveineuse. La plasmaphérèse (une méthode basée sur le filtrage des composants du sang pour exclure les substances nocives) est une autre bonne option.

La sécurité de ces traitements est prouvée, ils sont efficaces pour réduire la période d’hospitalisation et accélérer la récupération.

En ce qui concerne le traitement pharmacologique, il est important de souligner que les corticostéroïdes ne sont pas recommandés pour le traitement du syndrome de Guillain-Barré, car ils peuvent l’aggraver. 

  • Esposito, S., & Longo, M. R. (2017). Guillain–Barré syndrome. Autoimmunity Reviews. https://doi.org/10.1016/j.autrev.2016.09.022
  • Koeller, K. K., & Barkhof, F. (2012). Demyelinating diseases. In Diseases of the Brain, Head and Neck, Spine 2012-2015: Diagnostic Imaging and Interventional Techniques. https://doi.org/10.1007/978-88-470-2628-5_9
  • van Doorn, P. A. (2013). Diagnosis, treatment and prognosis of Guillain-Barré syndrome (GBS). Presse Medicale. https://doi.org/10.1016/j.lpm.2013.02.328
  • Chevret, S., Hughes, R. A. C., & Annane, D. (2017). Plasma exchange for Guillain-Barré syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews. https://doi.org/10.1002/14651858.CD001798.pub3