Types de sel, lequel est le plus sain ?

Le sel est le produit le plus utilisé dans le monde, aussi bien dans tous les foyers et dans la cuisine professionnelle. Pour cette raison, il est important de connaître les différents types de sel et de savoir lequel est le plus sain.
Types de sel, lequel est le plus sain ?

Dernière mise à jour : 22 décembre, 2020

Dans le monde gastronomique, il existe plusieurs types de sel et chacun d’eux s’utilise pour préparer différentes recettes. Par exemple, le sel fin s’utilise souvent pour faire des sauces pour les pâtes, tandis que le gros sel s’utilise dans les recettes à la plancha ou les grillades, les fruits de mer et les viandes.

Le sel est certainement le produit qui s’utilise le plus dans le monde entier pour cuisiner. S’il peut beaucoup aider à mettre les saveurs en valeur, il convient de l’utiliser avec modération car sa consommation excessive est néfaste pour la santé.

Les experts de l’Organisation mondiale de la santé recommandent en effet de réduire l’apport en sodium pour réduire la pression artérielle et le risque de maladie cardiovasculaire, d’accident vasculaire cérébral et de maladie coronarienne chez les adultes.

Les différents types de sel

Il existe tout d’abord un aspect important à prendre en compte : bien que tous les types de sel contiennent du sodium, cette substance n’est pas toujours présente dans la même proportion. De sorte que tous les sels ne contiennent pas la même quantité de sodium et autres minéraux.

Savoir utiliser chaque type de sel peut nous aider à mieux relever la saveur des aliments et à obtenir des plats beaucoup plus goutteux. Il convient donc de savoir quels sont les types de sel et lesquels d’entre eux sont considérés comme les plus sains. Poursuivez votre lecture !

1. Sel de table commun

types de sel
Le sel contient du sodium, qui est un agent de rétention d’eau dans le corps

Le sel fin ou «sel de table» est le type de sel le plus utilisé au quotidien. Il contient 95% de chlorure de sodium et sont  ajoutés d’autres minéraux, tels que l’iode et le fluor, ainsi que d’autres additifs et conservateurs, lors du processus de fabrication.

Si, au moment de la préparation des aliments, le but est de rechercher un équilibre dans la saveur, c’est-à-dire, pour assaisonner , le sel commun est le type de sel le plus approprié pour cela.

2. Sel de mer non raffiné

Le sel de mer s’obtient avec des processus naturels tels que, par exemple, l’évaporation de l’eau de mer. Il se compose de chlore, de sodium, d’iode, de fluorure, entre autres additifs. Parmi ces composants, le chlorure de sodium est essentiel.

Contrairement au sel commun, il contient une grande quantité de minéraux tels que : soufre, bore, carbone, magnésium, potassium, sodium, fluor, phosphore, fer, zinc, iode, entre autres. Il a par ailleurs une couleur grisâtre et donne une saveur plus intense aux aliments que le sel ordinaire.

Pour les préparations des recettes, ce type de sel est beaucoup plus sain que le sel commun. Au-delà de savoir quel sel est le plus sain des deux, ce qui compte vraiment, c’est l’administration correcte des proportions dans les recettes.

3. Fleur de sel

La fleur de sel se ramasse sur la surface des salines marines de manière artisanale au moyen de techniques traditionnelles dans l’Atlantique et la Méditerranée.

Il est utilisé, en grande partie, par les gourmets grâce à ses propriétés gastronomiques. Il est hypotonique, ce qui indique que lorsqu’il est consommé, il ne provoque pas de rétention d’eau. Si on le compare aux autres types de sel, il est faible en chlorure de sodium (seulement 92,9%) et en sodium (15%).

Quant à la saveur, elle est moins intense que les autres sels, puisqu’elle se dissout facilement dans le palais.

4. Sel de l’Himalaya

types de sel
Il n’existe pas de preuves solides pour soutenir les prétendus avantages du sel de l’Himalaya. Ce produit doit être utilisé avec prudence.

Il s’agit d’un type de sel originaire principalement du Pakistan, d’Amérique latine et non de l’Himalaya, comme tend à le laisser croire son nom. Ce sel est devenu très populaire ces dernières années pour des questions de marketing liées à son lieu d’origine, car on lui attribua une grande valeur nutritionnelle.

Il se dit qu’il contient environ 84 minéraux et oligo-éléments et qu’il peut donc contribuer au bon fonctionnement de l’organisme. Un autre élément qui a contribué à sa diffusion massive est sa couleur rose qui le rend plus attrayant à l’œil.

Quel est le types de sel le plus sain ?

Du point de vue du marketing, chaque type de sel est associé à des messages qui indiquent leurs différents bienfaits. Cependant, tout ce qui se dit n’est pas forcément vrai et de nombreuses exagérations sont souvent faites.

Pour rendre le processus de sélection plus pratique, nous vous présentons dans cet article une série de recommandations utiles :

  • Tous les types de sel contiennent du chlorure de sodium en tant qu’élément essentiel. C’est pour cela qu’il ne faut pas en abuser.
  • Le sodium peut être obtenu à partir de nombreux aliments, de sorte qu’on considère que la consommation de sel peut être inutile. Selon le Dr Mario Virgolini, coordinateur du plan Argentine santé du portefeuille de la santé, environ 50% de l’excès de sel provient d’aliments transformés, tels que le pain et les conserves.
  • C’est la saveur que le sel apporte aux repas qui est recherché, et non ses effets sur la santé.
  • Les stratégies publicitaires ne sont pas équitables en nous offrant du sel à des coûts élevés. On observe comment les intérêts économiques tirent profit du monde naturel. Pour cette raison, il est difficile de discerner si un produit naturel vaut son prix ou si c’est simplement du pur marketing.
types de sel

Réduire la consommation

En conclusion, le problème n’est pas le sel mais la façon de le consommer et la proportion qui est utilisée. Il est important de ne pas abuser du sel, car cela nuit à notre santé.

Sa consommation exagérée provoque l’apparition des maladies cardio-vasculaires, l’insuffisance rénale, des troubles gastriques, l’ostéoporose, etc.

Une étude publiée dans le British Medical Journal révéla que les patients qui réduisaient le sel amélioraient leur fonction rénale car les reins avaient des difficultés à traiter l’excès de sodium.

La même étude révéla que le sodium réduit l’élasticité des parois des vaisseaux sanguins et des cellules cardiaques.

Une autre étude de la Harvard Medical School indique qu’une alimentation pauvre en sel réduit la tension artérielle et donc les risques d’accidents cardiovasculaires.

Plusieurs spécialistes donnent les recommandations suivantes pour réduire la consommation de sel:

  • Éliminez les salières de la table pour éviter d’ajouter du sel lors des repas.
  • Éliminez la consommation de conserves et de plats pré-cuisinés.
  • Réduisez la consommation de fromages, de saucisses et de marinades.
  • Réduisez ou éliminez la consommation d’aliments fumés.
  • Évitez les snacks salés, telles que les chips, les noix, etc.
  • Utilisez moins de sauce soja, de ketchup, de sels assaisonnés.

N’oubliez pas que les épices et les herbes aromatiques peuvent être une excellente alternative au sel. Cela vaut donc la peine de faire l’essai et de réaliser des préparations plus saines.


Cela pourrait vous intéresser ...
Réduire son taux de sel avec 7 aliments pour prendre soin de ses reins
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Réduire son taux de sel avec 7 aliments pour prendre soin de ses reins

Prendre soin de ses reins passe par une bonne consommation d'aliments frais et par une réduction de l'ingestion de sel. Voici comment faire.