Voici comment la restauration rapide affecte la santé du foie

Une étude récente met en évidence la relation entre la consommation régulière de fast-food et la mauvaise santé hépatique. En particulier, la restauration rapide favorise l'apparition de la stéatose hépatique non alcoolique.
Voici comment la restauration rapide affecte la santé du foie

Dernière mise à jour : 24 janvier, 2023

Depuis plusieurs années, les effets négatifs de la consommation de fast-food sont documentés. Ainsi, une grande partie des consommateurs sont conscients des effets que la restauration rapide peut avoir à la fois sur le poids corporel et sur la santé. Une étude récente met elle en garde contre les conséquences au niveau du foie.

La recherche, publiée dans la revue médicale Clinical Gastroenterology and Hepatology, a révélé que la consommation régulière de fast-foods augmente le risque de développer une stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD), en particulier chez les patients souffrant d’affections sous-jacentes, telles que l’obésité et le diabète.

La restauration rapide affecte la santé du foie

Une équipe de chercheurs de la Keck School of Medicine de l’Université de Caroline du Sud (États-Unis) a établi un lien entre la consommation régulière de fast-food et la détérioration de la santé du foie. Surtout dans les groupes à haut risque, tels que les patients obèses et diabétiques.

Les données sur l’alimentation et les mesures de la stéatose hépatique chez 4 000 adultes ont été analysées. Les experts ont déterminé que le risque de stéatose hépatique non alcoolique est plus élevé chez ceux dont 20 % des calories quotidiennes ou plus correspondent à la restauration rapide.

Bien que les patients atteints de maladies métaboliques soient les plus vulnérables face à cette complication, les personnes en bonne santé ne sont pas sans risque. À ce sujet, Ani Kardashian, hépatologue de Keck Medicine et auteur principal de l’étude, a déclaré ceci :

Les foies sains contiennent une petite quantité de graisse, généralement moins de 5 %, et même une augmentation modérée de la graisse peut entraîner une stéatose hépatique non alcoolique.

Parmi le groupe de patients interrogés, 52 % ont déclaré consommer de la restauration rapide. Parmi eux, 29 % consacraient un cinquième ou plus de leurs calories quotidiennes à ce type de repas. C’est précisément au sein de ce dernier groupe qu’une augmentation significative des niveaux de graisse dans le foie a été observée.

Les pizzas, hamburgers, frites et hot-dogs font partie de la restauration rapide. D’autres plats riches en gras trans et en sucres peuvent être inclus dans cette catégorie.

Avec ces résultats, les auteurs de l’étude espèrent encourager les personnes à rechercher des options alimentaires plus saines. De plus, le Dr Kardashian souligne la nécessité de politiques de santé publique qui facilitent l’accès à des aliments nutritifs :

Cela est particulièrement important, car de plus en plus de personnes se sont tournées vers la restauration rapide pendant la pandémie et le prix des aliments a considérablement augmenté au cours de la dernière année en raison de l’inflation.

Fast food et malbouffe.
La restauration rapide a des effets négatifs sur de multiples aspects de la santé humaine. Le foie est l’un des organes touchés.



[/atomik -lu-aussi ]

À propos de la stéatose hépatique non alcoolique…

La stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD) englobe un éventail d’affections hépatiques liées à des troubles métaboliques. Sa principale caractéristique est une augmentation de la teneur en graisses dans le foie en l’absence de consommation importante d’alcool.

Selon les informations publiées dans Journal of Family Medicine and Primary Care, il s’agit de la maladie hépatique chronique la plus répandue dans le monde. Sa prévalence est estimée à environ un tiers de la population mondiale.

Bien que sa cause exacte ne soit pas établie, son développement est étroitement lié au surpoids, à l’obésité, à la résistance à l’insuline, au diabète de type 2 et à des taux élevés de triglycérides et de cholestérol dans le sang.

Chez certains patients, l’excès de graisse stockée dans les cellules hépatiques provoque une stéatohépatite non alcoolique, qui se caractérise par une inflammation du foie. Sans traitement rapide, cela peut évoluer vers des maladies plus graves, telles que la cirrhose, l’insuffisance hépatique et le cancer du foie.

Foie gras sans alcool.
L’accumulation de tissu adipeux dans le foie affecte son fonctionnement, ce qui peut entraîner des maladies plus graves.



[/atomik -lu-aussi ]

Comment prendre soin de la santé du foie ?

L’apparition de troubles hépatiques implique une diminution de la qualité de vie. La raison en est que le foie intervient dans environ 500 fonctions vitales, parmi lesquelles la décomposition et l’élimination des toxines présentes dans le sang, le stockage des nutriments, la régulation de la glycémie, le processus de coagulation, entre autres.

D’où l’importance d’adopter un mode de vie qui améliore votre santé et aide à prévenir les complications. Pour cela, il est primordial de maintenir un poids corporel sain, d’adopter une bonne alimentation et de pratiquer une activité physique régulière.

Une étude partagée par Hepatobiliary Surgery and Nutrition souligne que les modèles alimentaires, tels que le régime méditerranéen qui se caractérise par une consommation abondante d’huile d’olive, de fruits, de légumes, de grains entiers, de noix, de légumineuses et de poisson – améliorent progressivement le pronostic de la stéatose hépatique non alcoolique.

Avec l’alimentation, ce document indique que l’activité physique est essentielle à la prévention et au traitement de ce trouble, car elle affecte positivement le métabolisme du foie. La pratique hebdomadaire d’au moins 150 minutes d’exercices d’intensité modérée est recommandée.

D’autres actions, comme augmenter la consommation d’eau, éviter la consommation de tabac et d’alcool, limiter la consommation de sucre et éviter l’automédication, sont également déterminantes pour prendre soin de cet organe.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 infusions qui vous aideront à traiter la stéatose hépatique
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
5 infusions qui vous aideront à traiter la stéatose hépatique

La stéatose hépatique se caractérise par l'accumulation de lipides dans les tissus hépatiques. Découvrez 5 remèdes pour la combattre naturellement.



  • Ahmed MH, Husain NE, Almobarak AO. Nonalcoholic Fatty liver disease and risk of diabetes and cardiovascular disease: what is important for primary care physicians? J Family Med Prim Care. 2015 Jan-Mar;4(1):45-52. doi: 10.4103/2249-4863.152252. PMID: 25810989; PMCID: PMC4367006.
  • Fuhrman J. The Hidden Dangers of Fast and Processed Food. Am J Lifestyle Med. 2018 Apr 3;12(5):375-381. doi: 10.1177/1559827618766483. PMID: 30283262; PMCID: PMC6146358.
  • Kalra A, Yetiskul E, Wehrle CJ, et al. Physiology, Liver. [Updated 2022 May 8]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK535438/
  • Kardashian, A., Dodge, J. L., & Terrault, N. A. (2023). Quantifying the Negative Impact of Fast-food Consumption on Liver Steatosis Among United States Adults with Diabetes and Obesity. In Clinical Gastroenterology and Hepatology. Elsevier BV. https://doi.org/10.1016/j.cgh.2022.11.040
  • Kudaravalli P, John S. Nonalcoholic Fatty Liver. [Updated 2022 May 8]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK541033/
  • Lee YH, Cho Y, Lee BW, Park CY, Lee DH, Cha BS, Rhee EJ. Nonalcoholic Fatty Liver Disease in Diabetes. Part I: Epidemiology and Diagnosis. Diabetes Metab J. 2019 Feb;43(1):31-45. doi: 10.4093/dmj.2019.0011. Erratum in: Diabetes Metab J. 2019 Oct;43(5):731. PMID: 30793550; PMCID: PMC6387876.
  • Trovato FM, Castrogiovanni P, Malatino L, Musumeci G. Nonalcoholic fatty liver disease (NAFLD) prevention: role of Mediterranean diet and physical activity. Hepatobiliary Surg Nutr. 2019 Apr;8(2):167-169. doi: 10.21037/hbsn.2018.12.05. PMID: 31098370; PMCID: PMC6503241.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.