Les 6 causes les plus fréquentes d’infertilité chez les femmes

Face à une condition d'infertilité, il est essentiel d'en trouver la cause, pour ensuite appliquer le traitement le plus approprié. Aujourd'hui, de nombreux couples ont connu des périodes d'infertilité qui ont été surmontées avec un traitement.

L’infertilité est l’incapacité de concevoir pendant un an ou plus de rapports sexuels non protégés. Bien que la fertilité chez les femmes diminue avec l’âge, il est important de garder à l’esprit que le problème ne réside pas seulement chez les femmes. Les hommes peuvent également souffrir de problèmes de fertilité.

L’infertilité ne signifie pas la même chose qu’être stérile. Il y a des couples qui ont pu concevoir après avoir demandé de l’aide médicale. On estime qu’environ 30% de l’infertilité peut être attribuée à un problème féminin. Ces problèmes peuvent provenir d’une variété de facteurs, dont beaucoup sont traitables.

Par conséquent, la première et l’étape la plus importante consiste à déterminer la cause des problèmes de fertilité. Le diagnostique de la cause de l’infertilité chez les femmes est faite par une variété de moyens. Ceux-ci comprennent la consultation d’un spécialiste de la fertilité, un test sanguin, une échographie pelvienne ou des radiographies, et parfois une laparoscopie.

Causes de l’infertilité

Chez les femmes, les causes les plus fréquentes de l’infertilité sont :

1. Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

image de l'appareil génital féminin

C’est une condition dans laquelle les ovaires sécrètent des quantités élevées d’androgènes (hormones mâles), et qui cause souvent des problèmes avec l’ovulation. Les femmes atteintes du SOPK ont des ovaires élargis qui contiennent des kystes multiples et petits.

2. L’endométriose

Elle se produit lorsque les cellules de l’endomètre (cellules à l’intérieur de l’utérus) se développent en dehors de l’utérus. La distorsion de l’anatomie due à l’endométriose peut bloquer ou modifier la fonction des trompes de Fallope et empêcher les spermatozoïdes d’atteindre et de fertiliser l’ovule.

3. Fibromes

Fibromes

Ce sont des masses non cancéreuses qui apparaissent dans l’utérus ou le col de l’utérus. Les fibromes utérins sont retrouvés chez une femme sur quatre entre 30 et 40 ans. Les fibromes peuvent causer des blocages des trompes, empêcher l’embryon de s’attacher à la paroi utérine et causer une fausse couche. L’impact des fibromes sur la fertilité dépend de leur taille et de leur localisation.

4. Ménopause prématurée

L’insuffisance ovarienne prématurée est également appelée ménopause précoce. Ce terme fait référence à une condition dans laquelle l’ovaire cesse d’ovuler plus tôt que la normale. La tranche d’âge moyenne pour la ménopause est entre 45 et 55 ans. D’autres causes médicales incluent des troubles thyroïdiens et des conditions génétiques.

L’âge d’une femme est un facteur important et l’indicateur le plus pertinent de sa capacité à concevoir. Les taux de conception pour les couples sains sont au mieux de 20 à 25% par cycle menstruel. Une fois qu’une femme atteint l’âge de 35 ans, sa fertilité commence à diminuer.

A l’âge de 40 ans, on estime que le taux de conception est de l’ordre de 8-10% par mois et à l’âge de 43 ans, le taux de grossesse est estimé à 1-3% par mois. En plus d’une réduction des taux de grossesse associés à l’âge de la femme, il y a aussi une augmentation significative du risque d’avortement spontané et d’anomalies chromosomiques (génétiques).

5. Cycles menstruels irréguliers

consultation gynécologique

Des cycles irréguliers peuvent suggérer un problème d’ovulation. La durée moyenne du cycle menstruel est de 28 jours, mais elle peut varier de 25 à 35 jours. Le cycle est déterminé par une interaction complexe d’hormones, de sorte que tout déséquilibre hormonal peut rendre votre période irrégulière. Bien que, dans la plupart des, les cycles irréguliers ne soient pas dangereux, il est important d’en déterminer la cause.

6. L’infertilité inexpliquée

On estime qu’environ 10% de l’infertilité reste inexpliquée, même après une évaluation médicale complète.

Traitements de fertilité

Traitements

Une fois que la cause de l’infertilité féminine a été déterminée, un plan de traitement peut être conçu. Les options de traitement pour l’infertilité féminine comprennent :

1. Induction de l’ovulation

Cela implique l’utilisation de médicaments (Clomid ou hormone follico-stimulante) pour réguler l’ovulation et stimuler les ovaires. L’induction de l’ovulation est souvent combinée avec l’insémination intra-utérine, une procédure à travers laquelle le sperme est inséré directement dans l’utérus de la femme pour augmenter la probabilité de fécondation.

2. Chirurgie

Chez les femmes, la chirurgie peut souvent améliorer les chances de conception lorsque la cause de l’infertilité a son origine dans l’inflammation passée, les infections qui ont généré des cicatrices ou des conditions telles que les fibromes, l’endométriose et d’autres problèmes utérins.

3. Fécondation in vitro (FIV)

La FIV est utilisée lorsque la condition d’infertilité n’a pas disparu avec d’autres interventions médicales ou chirurgicales. Il implique la fécondation de l’ovule par le sperme dans un incubateur hors du corps et le transfert de l’embryon dans l’utérus.

Alors que l’infertilité peut être une expérience difficile à vivre pour vous et votre partenaire, la bonne nouvelle est qu’elle peut généralement être traitée et surmontée.

 

Catégories: Soins Étiquettes:
A découvrir aussi