Acide pantothénique ou vitamine B5 : fonctions et aliments qui en contiennent

L'acide pantothénique est un élément fondamental de notre corps. Découvrez les fonctions qu'il remplit et les aliments dans lesquels il peut être trouvé.
Acide pantothénique ou vitamine B5 : fonctions et aliments qui en contiennent

Dernière mise à jour : 10 mai, 2022

D’un point de vue physiologique, l’aspect le plus reconnu de l’acide pantothénique ou vitamine B5 est son rôle de petite fourmi industrieuse pour obtenir de l’énergie. Cette vitamine est une partie structurelle d’un composé essentiel au métabolisme, la coenzyme A. En d’autres termes, elle aide à convertir les aliments en énergie pour le corps.

En tant que micronutriment essentiel, cette vitamine doit être fournie par l’alimentation. De nombreux aliments en contiennent, aussi bien d’origine animale et végétale. C’est pourquoi une carence est rare ou peu sévère.

Mais une carence en cet acide pendant une longue période affectera l’équilibre métabolique du corps. Pour en savoir plus sur l’acide pantothénique, son importance et les aliments qui en contiennent, poursuivez donc votre lecture.

Qu’est-ce que l’acide pantothénique ?

L’acide pantothénique est également connu sous le nom de vitamine B5 et a été identifié il y a plus de 60 ans. Il appartient au groupe des vitamines solubles dans l’eau, c’est-à-dire celles qui se dissolvent dans l’eau et qui n’ont pas besoin d’un milieu gras pour être absorbés.

Cet acide est essentiel, car les cellules ne peuvent pas le produire. Son nom dérive du grec panthos, qui signifie “partout”. Il est essentiel à toutes les étapes de la vie, car il fait partie de la structure d’un transporteur de composés qui produisent de l’énergie.

Les fonctions de l’acide pantothénique

Les fonctions de base de l’acide pantothénique sont variées. Nous détaillons ci-dessous les plus importantes.

L’acide pantothénique permet la production d’énergie

L’acide pantothénique est une partie structurelle de la coenzyme A. C’est un porteur de groupes chimiques producteurs d’énergie qui participent aux réactions métaboliques des glucides, des lipides et des protéines.

L'acide pantothénique produit de l'énergie cellulaire.
Les réactions énergétiques du corps ont besoin d’acide pantothénique.

Il synthétise différents composés d’origine lipidique

Le moyen le plus courant de trouver de la vitamine B5 est dans le CoA. Lorsqu’il se décompose dans l’intestin, il libère de l’acide. La coenzyme A facilite la synthèse des hormones, du cholestérol et des neurotransmetteurs.

Il participe à la production de mélatonine et d’hémoglobine

Les dérivés de la coenzyme A sont utilisés pour synthétiser la mélatonine, une hormone qui régule les processus rythmiques, tels que l’induction du sommeil. Cet acide réduit également les radicaux libres qui oxydent les cellules et préviennent les maladies neurodégénératives.

Le groupe hémique de l’hémoglobine est également synthétisé par des dérivés de la coenzyme A. De plus, le métabolisme hépatique de certains médicaments et toxines nécessite une coenzyme.

Ses éventuels bienfaits pour la santé

L’acide pantothénique pourrait aider à résoudre certains problèmes de santé. Par exemple, la prise de suppléments de vitamine B5 peut accélérer la cicatrisation des plaies. Chez les personnes ayant un taux élevé de graisses dans le sang, il aide à réduire le cholestérol et les triglycérides.

D’autre part, bien qu’il ne s’agisse que de résultats préliminaires, jusqu’à présent, les suppléments de vitamine B5 sont efficaces pour réduire les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde.



La consommation de l’acide pantothénique

La quantité à ingérer par jour dépend de l’âge et du sexe. Les apports quotidiens recommandés sont les suivants :

  • Enfants de 1 à 3 ans : 2 mg
  • Enfants de 4 à 8 ans : 3 mg
  • Enfants de 9 à 13 ans : 4 mg
  • Adolescents et adultes : 5 mg
  • Enceinte : 6 mg
  • Femmes allaitantes : 7 mg

Les aliments qui en contiennent

Comme mentionné, la vitamine B5 est omniprésente. On la trouve dans une grande variété d’aliments. Cependant, il y en a qui en contiennent plus que d’autres.

Étant sensible à la chaleur et à l’oxydation, des quantités importantes d’acide pantothénique sont perdues lors de la transformation des aliments. Cela se produit à la fois dans les légumes et les viandes en conserve et dans le raffinement des céréales.

Les viandes et poissons en conserve perdent jusqu’à 35 % de cet acide lors de leur transformation. Du côté des grains, après le retrait du son, la perte s’élève jusqu’à 47 %.

D’autres pertes importantes se produisent lors de la mise en conserve, atteignant jusqu’à 78 %. Enfin, la congélation des légumes réduit la vitamine B5 de 57 %.

Les aliments en conserve perdent de la vitamine B5.
La mise en conserve réduit considérablement la disponibilité de la vitamine B5 dans les aliments.

Les principales sources de vitamine B5 sont les suivantes :

  • Bœuf, poulet, crustacés, poissons et leurs œufs, comme le caviar.
  • Grains entiers et son de blé, l’avoine, l’amarante, le seigle et le sarrasin, entre autres
  • Le jaune des œufs.
  • Noix et graines, notamment les cacahuètes et les graines de tournesol
  • Dérivés laitiers, comme le fromage.
    • La vitamine B5 se distingue surtout dans les fromages affinés, comme le Roquefort et le Camembert.
  • Champignons
  • Légumineuses, comme les haricots et les pois chiches



Les suppléments d’acide pantothénique

La vitamine B5 est vendue comme complément alimentaire, seule ou en association avec d’autres vitamines B. On la trouve également sous forme de pantéthine ou pantothénate de calcium.

Heureusement, une alimentation saine garantit un bon apport. Les suppléments ne sont recommandés que lorsqu’ils sont médicalement indiqués.

This might interest you...
Que nous apporte la vitamine D ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Que nous apporte la vitamine D ?

La vitamine D apporte de nombreux bénéfices à l'organisme et, contrairement à d'autres vitamines, elle peut se synthétiser.