Impaction alimentaire : caractéristiques et traitement

Certaines personnes ont l'impression que la nourriture reste coincée dans l'œsophage. C'est ce qu'on appelle l'impaction alimentaire. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus.
Impaction alimentaire : caractéristiques et traitement
Saúl Sánchez Arias

Rédigé et vérifié par le nutritionniste Saúl Sánchez Arias.

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

L’impaction alimentaire est le processus par lequel les aliments se coincent dans l’œsophage. Ce phénomène peut être causé par des problèmes de mastication, rendant ainsi difficile la déglutition ultérieure.

Cette situation peut également être due au fait que les muscles de l’œsophage ne fonctionnent pas comme ils le devraient. Ce dernier cas de figure est soit dû à une maladie, soit à une blessure. Dans tous les cas, il convient d’identifier le problème pour le résoudre.

Avant de commencer, il est essentiel de noter que la digestion en tant que telle commence dans la bouche ; un point que beaucoup ne prennent pas en compte. Une mauvaise mastication peut entraver tous les processus ultérieurs.

Ce premier broyage mécanique est essentiel pour que plus tard les sucs gastriques remplissent leurs fonctions de manière optimale, permettant une absorption rapide des nutriments.

La physiologie de base de la digestion

Une fois la nourriture avalée, un processus est lancé à partir duquel la nourriture descend dans l’œsophage par des mouvements appelés péristaltisme. Ceux-ci sont exécutés grâce aux muscles qui composent le tube digestif.

Si ce n’est pas fait correctement, la nourriture pourrait rester coincée quelque part entre la bouche et l’estomac, créant une sensation inconfortable. Un tel accident est connu sous le nom d’« impaction alimentaire ».

L’impaction alimentaire peut être causée par un problème de dysphagie – difficulté à avaler –, comme en témoignent des recherches publiées dans la revue Communication Disorders, Audiology and Swallowing.

C’est une altération qui peut survenir à n’importe quelle étape de la vie ; y compris pendant l’enfance. Parmi les causes les plus fréquentes de dysphagie, figurent les allergies, les spasmes diffus, les troubles fonctionnels, le reflux gastro-œsophagien et le dysfonctionnement opioïde.

En général, les symptômes de la dysphagie sont les suivants : accumulation de mucus dans l’œsophage, douleurs thoraciques, impaction alimentaire, sensation d’oppression dans la gorge et perte de poids. Il est normal que les patients souffrant de cette maladie rejettent la nourriture, car l’ingestion provoque des problèmes et un inconfort.

Le reflux et les brûlures d'estomac provoquent une impaction alimentaire.
Une acidité extrême dans la région gastrique peut favoriser l’impaction dans la région de l’œsophage.



Quand consulter un médecin ?

Si l’impaction alimentaire se produit en temps opportun, il peut ne pas être nécessaire de consulter un spécialiste. Cela peut être dû à une mauvaise mastication. Il suffit alors d’améliorer les habitudes pour résoudre le problème.

Cependant, lorsqu’il y a une sensation constante d’étouffement après avoir mangé et une difficulté à respirer, il est préférable de consulter un médecin. Dans les cas les plus extrêmes, des vomissements peuvent survenir après avoir mangé, l’impaction alimentaire devenant une véritable urgence.

Dans ces cas, la première chose à faire sera un historique médical qui sera accompagné de l’exécution d’une radiographie pour évaluer l’endroit où se trouve la nourriture. Plus tard, une endoscopie peut également être effectuée pour évaluer et diagnostiquer correctement l’impaction.

Parmi les options de traitement, figure l’administration de certains médicaments qui détendent les muscles de l’œsophage, améliorant ainsi le mouvement des aliments vers l’estomac. Parmi eux, figurent la butylscopolamine, le glucagon, les inhibiteurs calciques, les benzodiazépines et les nitrates. Il a été démontré que ces derniers favorisent la relaxation des tissus.



Prévention de l’impaction alimentaire

L’impaction alimentaire peut être évitée dans de nombreux cas. Ce phénomène est souvent causé par le fait de manger trop vite, en mâchant peu.

Par conséquent, il suffira de prendre le temps d’avaler, en essayant de s’assurer que le premier processus de digestion se déroule efficacement. Privilégier les aliments frais aux aliments transformés ou hyperappétissants limitera également la fréquence de ce trouble.

Cependant, lorsque l’impaction est causée par l’existence d’une condition dans la structure ou la fonction de l’œsophage, il est préférable de consulter un médecin. Dans certains cas, il peut y avoir une sténose ou un rétrécissement du tube, ce qui compliquera la descente des aliments à travers celui-ci.

De plus, les situations de reflux conduiraient à une impaction chez certaines personnes. Pour ce faire, il est préférable de mettre en place des stratégies diététiques limitant la présence d’aliments irritants dans l’alimentation pouvant aggraver les symptômes, comme en témoigne une étude publiée dans la revue Current Opinion in Gastroenterology.

Il faut recourir à la prévention et au traitement précoce. Si le reflux se maintient dans le temps, l’épithélium œsophagien pourrait être altéré.

Endoscopie pour impaction alimentaire.
L’endoscopie est réalisée en cas d’urgence pour identifier l’obstruction et la retirer.

L’impaction alimentaire est un problème digestif

L’impaction alimentaire est une altération du processus de digestion qui peut provoquer une gêne importante. Dans certains cas, c’est même un motif de consultation en urgence.

Cependant, elle peut généralement être prévenue, en améliorant les habitudes et en garantissant l’approche d’une alimentation adéquate. Si le trouble persiste, des tests de diagnostic plus complexes devraient être effectués pour déterminer l’origine.

Gardez à l’esprit qu’il existe d’autres conditions extra-alimentaires qui peuvent être étroitement liées à l’apparition de l’impaction alimentaire. Un exemple d’entre elles serait le surpoids. Lorsque le pourcentage de graisse corporelle augmente, les organes situés à l’intérieur du corps sont mis sous pression, y compris l’œsophage.

Cela pourrait vous intéresser ...
Sirop gingembre, plantain et anis : un sirop qui améliore la digestion
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Sirop gingembre, plantain et anis : un sirop qui améliore la digestion

Découvrez ce sirop maison qui améliore la digestion et prévient les brûlures d'estomac, les flatulences et l'indigestion.



  • Etges, C. L., Barbosa, L. R., & Cardoso, M. (2020). Development of the Pediatric Dysphagia Risk Screening Instrument (PDRSI). Desenvolvimento do Instrumento de Rastreio Para o Risco de Disfagia Pediátrica (IRRD-Ped). CoDAS32(5), e20190061. https://doi.org/10.1590/2317-1782/20202019061
  • Bahadoran, Z., Mirmiran, P., Kabir, A., Azizi, F., & Ghasemi, A. (2017). The Nitrate-Independent Blood Pressure-Lowering Effect of Beetroot Juice: A Systematic Review and Meta-Analysis. Advances in nutrition (Bethesda, Md.)8(6), 830–838. https://doi.org/10.3945/an.117.016717
  • Sethi, S., & Richter, J. E. (2017). Diet and gastroesophageal reflux disease: role in pathogenesis and management. Current opinion in gastroenterology33(2), 107–111. https://doi.org/10.1097/MOG.0000000000000337

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.