Lomotil : indications et contre-indications

14 mars 2021
Le Lomotil aide à réduire le nombre et la fréquence des selles. Il fonctionne en ralentissant les selles. Son principe actif, le lopéramide, contribuera à atteindre l'objectif thérapeutique.

Lomotil est le nom de marque d’un médicament qui contient un ingrédient actif : le lopéramide. Il est pris par voie orale et est principalement utilisé pour traiter la diarrhée.

Cependant, il ne doit pas être utilisé pour les diarrhées causées par différents types d’infections. Il n’est pas non plus recommandé de l’utiliser chez les enfants de moins de 6 ans en raison d’un risque accru d’effets secondaires graves, tels que ceux évoqués ci-dessous.

Pourquoi la diarrhée se manifeste-t-elle ?

La diarrhée désigne l’évacuation répétée de selles molles ou liquides. La diarrhée ne dure généralement pas longtemps et s’améliore d’elle-même. La diarrhée est souvent due à une infection intestinale causée par un virus ou une bactérie.

Cependant, elle peut aussi être le résultat d’un régime alimentaire riche en sucres, d’une allergie alimentaire, d’une intolérance au lactose ou d’autres problèmes intestinaux, comme la maladie cœliaque ou les maladies inflammatoires.

Une femme aux toilettes.
Le Lomotil est un médicament utilisé pour traiter les épisodes de diarrhée. Il est utilisé pour réduire le nombre et la fréquence des selles.

Lorsqu’une diarrhée dure entre 3 et 5, une personne peut aussi souffrir de douleurs ou de crampes d’estomac. En outre, il est également courant de déclencher l’un des symptômes suivants :

  • Fièvre
  • Perte d’appétit
  • Nausées
  • Déshydratation

Mécanisme d’action : comment le Lomotil exerce-t-il son effet sur le corps ?

Comme vous le savez, le Lomotil aide à réduire le nombre et la fréquence des selles. Son action, selon un article publié par le Centre de collaboration de l’Administration nationale des médicaments, des aliments et des technologies médicales, consiste à réduire les selles grâce à son principe actif : le lopéramide.

En réduisant le nombre de selles, la vitesse de digestion est progressivement rétablie. De cette façon, il permet une absorption correcte des liquides, en rétablissant la consistance des selles.

A lire également : Diarrhée infectieuse : tout ce que vous devez savoir

Il agit efficacement pour contrôler la diarrhée dès les premiers symptômes. Le lopéramide interfère avec le péristaltisme (processus de contraction des muscles qui transportent les aliments vers les différentes stations du tube digestif), par une action directe sur les muscles intestinaux ; réduisant leur motilité.

Il réduit également la sécrétion de fluides et d’électrolytes, et augmente l’absorption d’eau. En y parvenant : il augmente la consistance des selles et réduit le volume des selles.

Et bien que le lopéramide soit apparenté par sa structure chimique aux médicaments opioïdes (dérivés naturels de la morphine), ce principe actif n’a aucun effet analgésique, même à fortes doses. Cependant, un article publié dans le British Medical Journal a indiqué que les enfants de moins de trois ans peuvent être plus sensibles à ces effets. Il est donc de la plus haute importance de demander un avis médical.

Contre-indications du Lomotil

Le Lomotil (ainsi que d’autres médicaments ayant les mêmes effets) peut induire le développement de troubles toxiques du côlon chez les patients atteints de colite ulcéreuse. Par conséquent, ces patients doivent être à l’affût des symptômes de toxicité.

De plus, ce médicament est contre-indiqué lorsque la diarrhée est une conséquence de la colite pseudo-membraneuse (une cause fréquente après l’utilisation d’antibiotiques), ainsi que dans les cas de diarrhée causée par des micro-organismes entériques (micro-organismes qui vivent dans l’intestin).

Une prescription médicale.
Le Lomotil est contre-indiqué chez les patients atteints de colite ulcéreuse. De plus, il faut éviter que la diarrhée soit due à une colite pseudo-membraneuse ou à des infections par des micro-organismes entériques.

D’autre part, les patients souffrant d’une maladie du foie doivent être suivis de près, car les taux de lopéramide peuvent augmenter lorsqu’ils sont métabolisés par le foie.

Il est également important de mentionner que l’on ne sait pas encore si ce principe est excrété dans le lait maternel. C’est pourquoi il faut être prudent pendant l’allaitement.

Les effets indésirables

Comme indiqué dans la fiche technique du Ministère de la Santé espagnol, le traitement au Lomotil est capable de provoquer une série d’effets indésirables (comme c’est également le cas pour le traitement d’autres médicaments).

On entend par effets indésirables les événements indésirables et non intentionnels qui se produisent avec un médicament, le lopéramide :

  • Somnolence
  • Étourdissements
  • Maux de tête
  • Bouche sèche
  • Vision floue
  • Perte d’appétit

En plus de ce qui précède, d’autres réactions secondaires plus graves peuvent également être déclenchées, telles que :

  • Sautes d’humeur
  • Douleurs et gonflements de l’estomac
  • Engourdissement ou picotement dans les bras et les jambes

Vous pouvez également lire : Pourquoi ne faut-il pas s’automédicamenter avec des antibiotiques ?

Consultez votre médecin avant de prendre tout médicament

Le Lomotil est un médicament qui contient du lopéramide comme ingrédient actif. Il est utilisé pour le traitement de la diarrhée, car il a la capacité de réduire le nombre de selles et d’en augmenter la consistance.

Demandez à votre médecin si vous avez des questions sur votre traitement avec ce médicament, ainsi que sur toute gêne qui se produit après avoir commencé à le prendre.

  • Lomotil. (1969). Medical Letter on Drugs and Therapeutics.
  • Forrester, R. M. (1973). Lomotil Intoxication in Children. British Medical Journal. https://doi.org/10.1136/bmj.3.5878.501
  • Barreiro de Acosta, M., & Domnguez Muoz, J. E. (2004). Tratamiento de la diarrea. Medicine – Programa de Formación Médica Continuada Acreditado. https://doi.org/10.1016/s0211-3449(04)70013-2
  • Centro colaborador de La Administración Nacional de Medicamentos, alimentos y Tecnología Médica. Loperamina en Vacemecum. https://www.iqb.es/cbasicas/farma/farma04/l027.htm