7 médicaments contre la douleur du nerf sciatique

La sciatique provoque généralement une douleur aiguë, qui peut nous affecter en position assise, debout ou en pleine marche. Découvrez ici quels sont les médicaments recommandés pour traiter cette maladie.
7 médicaments contre la douleur du nerf sciatique

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Il existe différents médicaments contre la douleur du nerf sciatique. Ceux-ci vont des analgésiques et anti-inflammatoires aux injections d’opioïdes et de corticostéroïdes. Bien entendu, ils doivent toujours être prescrits par le médecin.

De plus, il existe d’autres mesures et approches complémentaires aux médicaments, telles que la physiothérapie, les compresses locales et les exercices. Toutes ces mesures peuvent être appliquées pour aider à soulager la sciatique bien connue et indésirable.

Causes et symptômes de la douleur du nerf sciatique

La sciatique est la douleur qui survient lorsque le nerf du même nom est enflammé. Cette douleur est généralement la conséquence d’une compression des racines nerveuses lombo-sacrées.

Parmi les causes possibles, figurent les suivantes :

  • Hernie discale
  • Éperon osseux
  • Tumeurs des nerfs ou des gaines
  • Posture incorrecte pendant longtemps

Il existe également des facteurs de risque qui peuvent prédisposer ou déclencher des douleurs du nerf sciatique. Par exemple, les métiers qui demandent beaucoup d’efforts du dos (porter des colis lourds) ou qui nous obligent à rester assis longtemps (chauffeurs, couturières, tailleurs, personnel de bureau).

D’autre part, un mode de vie sédentaire, l’obésité et l’âge changent la colonne vertébrale. En particulier, le surpoids peut augmenter la charge sur le dos.

Le diabète fait également partie des facteurs de risque, car cette maladie augmente les risques de lésions nerveuses, comme la neuropathie diabétique douloureuse.

Quant aux symptômes de la sciatique, la douleur irradie le long du nerf, se faisant sentir à l’extrémité de la colonne vertébrale (bas du dos), dans les fesses ou à l’arrière de la cuisse. Elle affecte généralement un seul côté du corps.

Elle peut être ressentie comme un point continu ou comme des piqûres. De plus, elle s’accompagne d’une sensation de chaleur, de brûlure ou de picotement, ainsi que d’une difficulté à bouger la jambe, à marcher ou à garder le dos droit.



Les médicaments les plus utilisés pour soulager la douleur dans le nerf sciatique

Les antalgiques et les anti-inflammatoires sont les premiers médicaments prescrits pour les douleurs du nerf sciatique. Si la douleur ne s’atténue pas, d’autres plus puissants peuvent être recommandés.

Voie du nerf sciatique.
Au cours du trajet du nerf sciatique, la gêne liée à son pincement peut se faire sentir. Les symptômes peuvent même concerner le gros orteil.

1. Analgésiques

Les antalgiques, comme le paracétamol, sont parmi les plus utilisés pour ce type de maux. Selon des études, un tiers des patients montrent une amélioration des symptômes après 2 semaines. Et 75% des cas, au bout de 3 mois.

Il convient de noter qu’une prise excessive de ce médicament peut entraîner des effets secondaires. La plus redoutée est l’hépatite médicamenteuse.

2. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Certains des analgésiques du nerf sciatique, tels que l’ibuprofène et le naproxène, ont un effet anti-inflammatoire. En plus de ces médicaments, il convient de mentionner le diclofénac.

Ainsi, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont des substances à activité antipyrétique, anti-inflammatoire et analgésique. Ils ont la capacité d’inhiber les enzymes impliquées dans la synthèse des prostaglandines.

Selon les recherches, parmi les effets associés à l’utilisation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens figurent d’éventuelles complications gastro-intestinales, notamment la dyspepsie et la gastrite.

3. Relaxants musculaires

Il existe plusieurs classes de myorelaxants : certains spasmolytiques et d’autres qui sont des bloqueurs neuromusculaires. Parmi les plus utilisés pour le traitement de la sciatique, figurent les suivants :

  • Carisoprodol
  • Méthocarbamol
  • Tizanidine
  • Cyclobenzaprine
  • Orphénadrine

Leur mécanisme d’action est utile lorsqu’il existe des contractures musculaires associées à une sciatique. Ils ne sont pas efficaces chez tous les patients et ne sont jamais prescrits seuls ; ils sont associés à des antalgiques.

4. Corticostéroïdes

Lorsque la douleur du nerf sciatique est sévère et invalidante, au point que la personne ne peut ni marcher ni se tenir debout, des injections de corticoïdes peuvent être envisagées.

Cependant, ce sont des médicaments d’usage délicat. Ils ne doivent être administrés que par un professionnel de santé.

Lorsque les doses sont élevées ou que le traitement est prolongé, ils produisent des effets indésirables :

  • Maux d’estomac
  • Rétention d’eau
  • Augmentation de la pression artérielle
  • Sautes d’humeur
  • Perte de mémoire
  • Altération du comportement

5. Opioïdes

Les opioïdes constituent un large groupe d’analgésiques. Lors de leur distribution dans le sang et interactions avec les récepteurs, des signaux sont libérés qui diminuent la perception de la douleur.

Il existe des dérivés et d’autres synthétiques. Ils peuvent être injectés ou administrés par voie orale ; il y a même des patchs.

Les médicaments pour la douleur du nerf sciatique comprennent des opioïdes tels que :

Quant aux risques liés à leur utilisation, figurent les suivants : somnolence, désorientation, diminution du rythme cardiaque et du rythme respiratoire. Ils peuvent également provoquer une dépendance.

6. Anticonvulsivants

Les anticonvulsivants, tels que la gabapentine et la prégabaline, sont également utilisés pour contrôler la douleur. On pense qu’ils interfèrent avec la transmission des signaux envoyés par les nerfs endommagés.

Cependant, ils peuvent provoquer des effets secondaires, tels que des nausées, des vomissements, de la somnolence, des maux de tête, des étourdissements, une vision floue, un manque de coordination et même des lésions hépatiques.

7. Antidépresseurs et autres psychotropes

Bien que leurs principaux usages soient autres, les antidépresseurs, comme la nortriptyline, et divers psychotropes (benzodiazépines), agissent sur le système nerveux, produisant des effets tranquillisants et soulageant les spasmes musculaires.



Autres traitements et mesures pour soulager la douleur sciatique

Outre les médicaments contre la douleur du nerf sciatique, d’autres mesures peuvent être appliquées. Toujours avec l’autorisation du professionnel traitant.

La physiothérapie est recommandée pour réduire la douleur et aider à restaurer la mobilité, ainsi que pour prévenir la récurrence de la maladie. Des séances peuvent être réalisées, en conjonction avec les techniques à domicile suivantes :

  • Compresses chaudes sur la zone
  • Massage
  • Exercices d’étirement
  • Remèdes naturels, comme des infusions relaxantes

Consultez immédiatement un médecin si vous ressentez l’un des symptômes suivants :

  • Sensibilité diminuée
  • Faiblesse ou perte de force
  • Incontinence urinaire
  • Fièvre sans cause apparente
Le pronostic est généralement positif ; la plupart des personnes se rétablissent complètement.
Cela pourrait vous intéresser ...
La sciatique pendant la grossesse : qu’est-ce que c’est et comment la contrôler ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
La sciatique pendant la grossesse : qu’est-ce que c’est et comment la contrôler ?

La survenue d'une sciatique pendant la grossesse est fréquente et peut s'avérer douloureuse. Découvrez avec nous comment la soulager.



  • Botargues M, Enz P, Musso  C. Tratamiento con corticoides. Evidencia, Actualización en la práctica ambulatoria. 2011; 14(1). https://doi.org/10.51987/evidencia.v14i1.6071
  • Combarros O. Masa glútea y tumor maligno del nervio ciático. Neurología (Barc., Ed. impr.). 2004; 19(1): 27-31.
  • Lanas A, Pere B, Alonso J, et al. Recomendaciones para una prescripción segura de antiinflamatorios no esteroideos: documento de consenso elaborado por expertos nominados por 3 sociedades científicas (SER-SEC-AEG). Reumatología Clínica. 2014; 10(2): 68- 84.
  • Martín-Aragón S,  Bermejo P,  Marcos E.  Relajantes musculares. Revisión Farmacia Profesional. 2008; 22(8): 38 – 43.
  • Samper Bernal D, Monerris Tabasco M, Homs Riera M, Soler Pedrola M. Etiología y manejo de la neuropatía diabética dolorosa. Revista de la Sociedad Española del Dolor. 2010; 17(6): 286-296.
  • Shacklock M, Lucha López M, Giménez Donoso C. Tratamiento manual de dolor lumbar y ciática con neurodinámica clínica. Fisioterapia. 2007; 29(6): 312-320.
  • Zambelli Pinto R, Verwoerd A, Koes J, Bart W. Which pain medications are effective for sciatica (radicular leg pain)? BMJ. 2017; 359: j4248.