Métoclopramide : qu'est-ce que c'est et dans quel cas est-il utilisé ?

Le métoclopramide est un médicament antiémétique, mais il peut également être utilisé pour augmenter le taux de vidange de l'estomac ou favoriser le transit intestinal.
Métoclopramide : qu'est-ce que c'est et dans quel cas est-il utilisé ?

Écrit par María Vijande

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Le métoclopramide est un médicament antiémétique utilisé pour prévenir ou traiter les nausées et les vomissements. Il est utilisé notamment pour combattre les vomissements causés par la chimiothérapie et la radiothérapie dans le traitement du cancer.

Il est également commercialisé sous la marque Primpéran. On le trouve sous forme de comprimés, de solutions buvables et de solutions injectables. Il ne doit pas être administré sans prescription médicale.

Comment le métoclopramide agit-il dans notre corps ?

Dans notre corps, ce médicament est capable de se lier à certains récepteurs de la sérotonine (5-HT3) et de la dopamine (D2), bloquant ainsi ces substances. C’est ce qu’on appelle une action antagoniste : il empêche ces neurotransmetteurs d’exercer leur effet.

Cependant, au niveau d’autres récepteurs de la sérotonine (5-HT4), le métoclopramide exerce une action agoniste. Cela signifie qu’il stimule le récepteur et est capable de déclencher une action similaire à celle exercée par la sérotonine lorsqu’elle se lie naturellement. Ce deuxième cas est très utile en cas de carence de ladite substance.

Ces récepteurs sont responsables du contrôle des vomissements et des nausées dans notre cerveau. Comme déjà commenté, le métoclopramide est surtout efficace pour contrôler les vomissements chez les patients sous chimiothérapie ou radiothérapie.

Cependant, il peut également être utilisé pour traiter les nausées et les vomissements associés aux épisodes de migraine aiguë. Dans le même temps, le métoclopramide exerce également une action procinétique dans notre corps. Cela signifie qu’il favorise le transit intestinal et augmente la vitesse de vidange de l’estomac. Il améliore également la fonction des sphincters.

Par ailleurs, une certaine action anxiolytique et antipsychotique a été décrite. Toutefois, la pertinence thérapeutique de ces effets n’a pas été démontrée. Il est également incapable de réduire la sédation.



Que faut-il prendre en compte lors de sa gestion ?

Le métoclopramide est un médicament administré par voie orale qui peut être absorbé assez rapidement. Ses concentrations maximales dans le sang peuvent être détectées entre une demi-heure et deux heures après l’administration.

Une autre caractéristique de ce médicament est qu’il est capable de traverser la barrière hémato-encéphalique qui protège le cerveau et le placenta, il faut donc être prudent en cas de grossesse. Ce médicament n’est pas indiqué chez l’enfant de moins d’un an.

Le métoclopramide ne doit pas être utilisé chez les patients présentant un diagnostic d’épilepsie, car les crises peuvent être aggravées, ni chez les patients atteints de la maladie de Parkinson. A fortes doses, il peut provoquer des troubles neurologiques.

En cas de troubles rénaux et hépatiques, il est nécessaire que le médecin procède à un ajustement posologique. En effet, chez les patients atteints de ces troubles, le temps de séjour du médicament dans le sang peut être augmenté et ses effets peuvent être renforcés.

Les effets indésirables du métoclopramide

Comme tout médicament, le métoclopramide peut provoquer certains effets secondaires. Cependant, ceux-ci ne sont généralement pas très graves. Parmi les plus courants, figurent :

  • Maux de tête
  • Dépression
  • Somnolence
  • Hypotension
  • Diarrhée dérivée de son action procinétique
  • Asthénie (faiblesse ou fatigue généralisée)
  • Acathisie (sensation de ne pas pouvoir rester assis, symptômes parkinsoniens)
Femme souffrant d'un mal de tête.

Interactions avec d’autres médicaments

Le métoclopramide peut interagir avec d’autres médicaments et provoquer des effets indésirables. Par conséquent, il ne doit pas être utilisé sans ordonnance. Parmi les principales interactions du métoclopramide avec d’autres médicaments, figurent les suivantes :

  • Il ne doit pas être utilisé avec la lévodopa (traitement de la maladie de Parkinson) ou d’autres médicaments agonistes dopaminergiques, car ils agissent sur les mêmes récepteurs.
  • Lorsqu’il est utilisé avec des anxiolytiques, des antidépresseurs ou des sédatifs, l’effet dépresseur du système nerveux central peut être renforcé. Il est nécessaire de consulter son médecin pour éviter une potentialisation des effets et ainsi éviter les complications.
  • Les neuroleptiques et les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine augmentent également les effets du métoclopramide. Ils peuvent produire des effets extrapyramidaux, tels que des tremblements, une raideur musculaire ou une lenteur des mouvements.
  • Des précautions doivent être prises lors de l’administration de métoclopramide avec des médicaments à index thérapeutique étroit, tels que la digoxine ou la cyclosporine. Ce sont des médicaments dont il faut contrôler les taux sanguins, car la différence entre la dose thérapeutique et la dose toxique est faible.


Le métoclopramide, un allié pour prévenir les nausées et vomissements

Le métoclopramide est un médicament antiémétique, utilisé principalement pour la prévention et le traitement des nausées et des vomissements associés à la chimiothérapie. Il peut également être utilisé à d’autres fins, comme augmenter le taux de vidange de l’estomac ou favoriser le transit intestinal.

Il ne doit pas être utilisé sans prescription médicale. Pour son administration, les indications du spécialiste doivent être suivies, en particulier lorsque le patient prend d’autres médicaments.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment soulager les maux de tête ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment soulager les maux de tête ?

Le mal de tête est l'un des maux les plus courants aujourd'hui. Découvrez ici plusieurs remèdes naturels pour soulager les maux de tête.



  • Rao, A. S., & Camilleri, M. (2010). Review article: Metoclopramide and tardive dyskinesia. Alimentary Pharmacology and Therapeutics. https://doi.org/10.1111/j.1365-2036.2009.04189.x
  • Kluge M, Schüssler P, Steiger A. Persistent generalized anxiety after brief exposure
    to the dopamine antagonist metoclopramide. Psychiatry Clin Neurosci.
    2007; 61(2):193-5.
  • U.S Food and Drug Administration FDA. Maryland: FDA. [Internet: FDA; Feb. 26, 2009 Press Announcements. FDA Requires Boxed Warning and Risk Mitigation Strategy for Metoclopramide-Containing Drugs; [20 diciembre de 2017]. Disponible en: http://www.fda.gov/NewsEvents/Newsroom/PressAnnouncements/2009/ucm149533.htm  
  •  AEMPS: Agencia Española de Medicamentos y Productos Sanitarios [internet]. Madrid: AEMPS; 2011. Metoclopramida: restricciones de uso en Niños y adolescentes; [citado 20 diciembre de 2017]. Disponible en: http://www.aemps.gob. es/informa/notasInformativas/medicamentosUsoHumano/seguridad/2011/NIMUH_20-2011.htm  
  • EMA European Medicines Agency. [internet]. London UK. . [Internet: EMA; Dec. 20, 2013 European Medicines Agency recommends changes to the use of metoclopramide 2013; [citado 20 diciembre de 2017]. Disponible en: http://www.ema. europa.eu/docs/en_GB/document_library/Referrals_document/Metoclopramide_31/WC500146610.pdf