Smoothies aux fruits et au yaourt : comment les préparer ?

17 décembre 2020
Lorsque vous préparez des smoothies aux fruits et au yaourt, soyez attentif à la provenance et aux types d'ingrédients que vous ajoutez à la recette. En effet, cela conditionne la qualité du produit final.

Les smoothies aux fruits et au yaourt sont des aliments qui, correctement inclus dans l’alimentation, présentent certains bienfaits pour la santé. Toutefois, un mauvais usage peut également être négatif, en particulier concernant leur préparation. Il est primordial de bien choisir les ingrédients et leur combinaison.

Dans le cadre d’un régime alimentaire sain, presque tous les aliments peuvent être présents. L’une des astuces pour garantir la variété est d’être précis dans les quantités de chaque produit consommé. C’est le cas aussi pour les smoothies.

Caractéristiques des smoothies aux fruits et au yaourt

Parmi les caractéristiques des smoothies aux fruits et au yaourt, nous pouvons souligner la présence de probiotiques et d’antioxydants. Les probiotiques se sont avérés être capables d’exercer un effet positif sur le microbiote intestinal. Ce qui se traduit par une amélioration de l’état de santé général.

Ils contribuent notamment à améliorer le fonctionnement du système immunitaire. Et, par conséquent, diminuent le risque de maladies infectieuses. D’autre part, les antioxydants sont des substances essentielles pour neutraliser la production des radicaux libres au niveau cellulaire.

De cette façon, ils maintiennent l’équilibre oxydatif, réduisent le risque de vieillissement prématuré et l’incidence de nombreuses pathologies à caractère chronique. C’est ce qu’affirme une étude publiée dans le journal Clinica Chimica Acta. Une consommation régulière de ces substances est liée à une amélioration de l’état de santé.

Il ne faut pas non plus oublier l’apport en protéines des smoothies. Ce sont des protéines à haute valeur biologique, avec tous les acides aminés essentiels que l’organisme n’est pas capable de fabriquer par lui-même.

Une ingestion adéquate de ces nutriments est associée à un risque plus faible de développer des troubles qui compromettent la masse musculaire, selon les experts. L’un des plus préoccupants serait la sarcopénie.

Smoothie aux fruits rouges.

“Les smoothies aux fruits et au yaourt peuvent se consommer de façon modérée dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée.”

Lisez également : 5 smoothies pour faire le plein d’énergie

Comment préparer correctement les smoothies ?

Il existe un ensemble de facteurs à prendre en compte lors de la préparation des smoothies. Tout d’abord, il est fondamental d’utiliser le fruit entier et pas seulement son jus. Cela assure une vidange gastrique plus lente en raison de la présence des fibres. Ces dernières réduisent l’impact du fructose sur la santé métabolique et sur les glycémies sanguines.

Par ailleurs, il est préférable de toujours opter pour les fruits aux couleurs vivres, comme les fruits des bois. Ceux-ci contiennent une plus grande quantité de phytonutriments ayant une capacité antioxydante. Ainsi, cela permet de maximiser l’apport des substances bénéfiques pour la santé.

Enfin, il est important d’être attentif à la qualité du yaourt. L’idéal est de choisir un yaourt nature, voire un yaourt grec si la consistance souhaitée est plus dense.

Dans tous les cas, il est fortement recommandé d’éviter les versions sucrées ou édulcorées. Les sucres sont préjudiciables car ils augmentent le stress pancréatique. Les édulcorants, quant à eux, modifient le microbiote intestinal.

Découvrez aussi : Qu’est-ce qu’un microbiote normal ?

A quel moment consommer des smoothies aux fruits et au yaourt ?

Le meilleur moment pour consommer ces smoothies est le goûter. Le matin et le soir, le corps n’est pas tout à fait préparé pour métaboliser les sucres en raison de l’action des rythmes circadiens qui contrôlent la production hormonale.

Par contre, l’après-midi l’organisme génère un traitement assez optimal des glucidesréduisant ainsi l’impact négatif des glucides sur la santé.

De plus, étant donné qu’ils contiennent des fibres et des protéines dans leur composition, le fructose des smoothies ne sera pas rapidement absorbé. Cela stabilise alors la glycémie et le pancréas n’est pas surexcité.

Autres ingrédients intéressants à ajouter

Outre les fruits et le yaourt, il existe d’autres ingrédients qui peuvent compléter à merveille ces smoothies. Les fruits secs et les graines sont effectivement capables d’augmenter la teneur en protéines, en plus d’apporter des acides gras de bonne qualité.

D’autre part, vous pouvez ajouter des épices. La plus utilisée est la cannelle. Elle est bénéfique et intéressante pour réduire le risque de développer un diabète de type 2.

De même, l’ajout de café ou de cacao pur est positif. Ces deux aliments contiennent un grand nombre de phytonutriments à caractère antioxydant. Ils sont capables d’exercer un effet positif sur la santé cardiovasculaire en diminuant la pression sanguine.

Par ailleurs, il a été démontré qu’ils contribuent à prévenir le vieillissement et la formation des radicaux libres.

Smoothies aux groseilles.

“Un bon choix d’ingrédients est essentiel pour profiter d’un smoothie sain. Par conséquent, en plus du yaourt et des fruits, vous pouvez ajouter des fruits secs et des graines, par exemple.”

Les smoothies aux fruits et au yaourt dans l’alimentation

L’inclusion de smoothies aux fruits et au yaourt dans l’alimentation fournit des nutriments positifs pour la santé. Cependant, il ne s’agit pas d’une recette conseillée pour une consommation quotidienne.

Afin de maximiser leurs effets, l’astuce est de choisir correctement les fruits ainsi que le yaourt qui servira au smoothie. De plus, comme touche supplémentaire, vous pouvez également ajouter des fruits secs ou des épices.

Enfin, n’oubliez pas que la base d’une bonne alimentation est la variété. Ces préparations de smoothies peuvent donc avoir un effet positif grâce aux antioxydants, probiotiques, protéines et lipides qu’elles contiennent. Ceci dit, essayez toujours d’éviter les versions industrielles. Les préparer à la maison assure également leur qualité.

  • Sánchez B., Delgado S., Blanco Míguez A., Lourenço A., et al., Probiotics, gut microbiota, and their influence on host health and disease. Mol Nutr Food Res, 2017.
  • Chang KH., Cheng ML., Chiang MC., Chen CM., Lipophilic antioxidants in neurodegenerative diseases. Clin Chim Acta, 2018. 485: 79-87.
  • Martone AM., Marzetti E., Calvani R., Picca A., et al., Exercise and protein intake: a synergistic approach against sarcopenia. Biomed Res Int, 2017.
  • Takahashi K., Ishigami A., Anti aging effects of coffee. Aging, 2017. 9 (8): 1863-1864.