Types de graisse corporelle : blanche, beige et brune

L'organisme humain se compose de cellules de graisse blanche, beige et brune. Comment se comportent-elles ? Laquelle est bénéfique et laquelle est négative ? C'est ce que nous allons voir dans cet article.
Types de graisse corporelle : blanche, beige et brune

Dernière mise à jour : 02 février, 2021

Saviez-vous qu’il existait différents types de graisse corporelle ? L’organisme se compose d’adipocytes (cellules de graisse) de couleur blanche, beige et marron. Ainsi, en fonction de sa couleur, la graisse est soit bénéfique, soit négative.

Types de graisse corporelle

Graisse corporelle blanche

La graisse corporelle blanche est celle que nous connaissons tous, c’est-à-dire celle qui s’accumule. Elle agit comme réserve énergétique et son impact métabolique est responsable de toute la pathogénie associée à l’obésitéC’est malheureusement le type de graisse le plus abondant dans le corps humain et elle est plus importante chez les personnes obèses.

Graisse brune

Des adipocytes en image.

Ce type de graisse est thermogénique : elle active le métabolisme pour obtenir de l’énergie sous forme de chaleur. En fait, sa couleur foncée est due à sa haute densité en mitochondries (unité énergétique des cellules).

L’activation d’adipocytes bruns augmente l’oxydation d’acides gras (lipolyse).

On pensait, jusqu’à il y a quelques années, que ce type de graisse corporelle n’était présent que chez les nouveau-nés pour maintenir une température optimale après leur apparition dans le milieu extérieur.

Néanmoins, on sait aujourd’hui que, même si on la retrouve dans une plus faible proportion, elle est aussi présente chez les adultes et est plus importante chez les personnes les plus minces, selon une étude publiée dans la revue Current Opinion in Lipidology.

Les sujets avec une obésité ont une plus faible quantité d’adipocytes bruns.

Chez le nouveau-né, on la retrouve localisée dans la région interscapulaire et elle peut représenter 5 % du poids corporel total. Chez les adultes, elle se trouve dispersée au milieu des adipocytes blancs, principalement dans la nuque, la région supra-claviculaire, le tissu péri-aortique, la région para-vertébrale et la zone périnéale.

Graisse corporelle beige

La découverte de la graisse beige est la plus récente. Il s’agit d’adipocytes blancs qui se comportent comme des bruns à cause de l’action de certains stimuli qui activent la sécrétion d’irisine. Quand le stimulus s’arrête, les adipocytes blancs récupèrent leur comportement originel.

L’irisine est une hormone qui provoque le brunissement de la graisse blanche.

Néanmoins, ce type de graisse se réduit avec l’âge, comme on l’affirme dans un article publié dans la revue Frontiers in Endocrinology.

D’après ce que nous venons de voir, nous pouvons deviner quels types de graisse corporelle sont les plus sains. L’objectif serait d’augmenter la quantité d’adipocytes bruns et de maximiser la transformation de graisse blanche en beige.

Stimuli qui favorisent le brunissement de la graisse blanche

Exercice physique contre l'obésité.

Le froid (<20ºC) et l’exercice physique sont les deux seuls stimuli capables d’activer la graisse brune et de faire en sorte que la blanche se comportent en tant que telle de façon momentanée. Ceci est essentiel dans la gestion de l’obésité et de ses complications.

Les études actuelles cherchent activement des moyens de faire brunir la graisse blanche et/ou de maximiser l’effet de la graisse brune.

Ceci est particulièrement important dans les cas d’obésité hyperplasique car il existe une augmentation du nombre d’adipocytes. Actuellement, les différentes façons d’aborder le surpoids et l’obésité permettent uniquement de réduire la taille des adipocytes et non leur nombre.

Ainsi, les personnes avec une obésité acquise au moment de l’enfance (obésité hyperplasique) auront toujours une plus grande tendance obésogène que les personnes qui sont devenues obèses plus tard (hypertrophique). Ici, étant donné que nous ne pouvons pas éliminer les adipocytes, il est essentiel de les faire se comporter différemment.

Le froid contre l’obésité

Jusqu’à maintenant, l’exposition au froid représente le stimulus le plus puissant et efficace pour activer la graisse brune et faire en sorte que les adipocytes blancs se comportent comme des bruns. On ne connaît toutefois pas encore de stratégies d’exposition qui soient efficaces sans être nocives pour le sujet.

Les chercheurs poursuivent leur quête de stratégies efficaces qui n’impliquent pas des expositions prolongées au froid.

Impact de l’exercice physique sur la graisse corporelle

Nous voyons donc bien, avec ce que nous avons mentionné, que les bénéfices de l’exercice physique vont bien au-delà de la dépense calorique que suppose sa pratique. 

Nous savons que l’exercice est capable de stimuler le tissu brun et de faire en sorte que le blanc se comporte en tant que tel de façon momentanée. Par ailleurs, comme nous l’avons développé dans des publications antérieures, il est capable de modifier l’épigénétique obésogène.

Il existe différents types de graisse

La science a démontré qu’il existait trois types de graisse différents dans l’organisme. On ne connaît cependant pas précisément la façon dont on peut stimuler l’augmentation des dépôts de graisses qui sont considérées comme bonnes pour la santé. Plus d’études sont nécessaires à ce sujet.

Cela pourrait vous intéresser ...
9 effets de l’exercice physique sur le cerveau
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
9 effets de l’exercice physique sur le cerveau

Comme nous savons que peu de gens les connaissent, nous allons partager avec vous 9 effets de l'exercice physique sur le cerveau.

 



  • Heeren J., Scheja L., Brown adipose tissue and lipid metabolism. Curr Opin Lipidol, 2018. 29 (3): 180-185.
  • Zoico E., Rubele S., De Caro A., Nori N., et al., Brown and beige adipose tissue and aging. Front Endocrinol, 2019.