4 choses à éviter lors de la préparation de smoothies

Si vous aimez les smoothies, vous ne pouvez pas passer à côté de ces conseils. Suivez-les afin de ne pas nuire à votre organisme.
4 choses à éviter lors de la préparation de smoothies

Dernière mise à jour : 22 août, 2022

Les smoothies peuvent aider à favoriser la variété dans le régime alimentaire. Cependant, il existe un certain nombre d’erreurs à éviter lors de la préparation de smoothies pour ne pas affecter le métabolisme.

Il est important de bien choisir les ingrédients et de ne pas utiliser de sucres simples en abondance. N’oubliez pas que les smoothies sont un complément et ne doivent en aucun cas être utilisés comme substitut de repas ou comme principale source de nutriments. Autrement, des carences ou des problèmes de production d’enzymes dans l’environnement interne pourraient survenir.

Que faut-il éviter lors de la préparation de smoothies ?

Nous vous disons ici quelles sont les choses à éviter lors de la préparation de smoothies. Consommez-les dans le cadre d’une alimentation équilibrée et variée, afin d’en tirer le meilleur parti.

Il est toujours conseillé de consommer la même quantité de calories dépensées, afin de ne pas provoquer d’altérations du poids corporel, conséquence de l’accumulation de graisse.



1. Attention aux sucres ajoutés

Lors de la préparation de smoothies, évitez d’ajouter du sucre.

Cet élément est nocif pour la santé métabolique à moyen terme. Selon une étude publiée dans la revue Current Diabetes Reports, la présence régulière de glucides simples dans le régime entraîne une résistance à l’insuline et un risque accru de développer un diabète de type 2. Les sucres sont beaucoup plus dangereux lorsqu’ils sont se trouvent dans un milieu liquide.

Si vous voulez obtenir un goût plus sucré, préférez un édulcorant artificiel. Ceux-ci sont non caloriques et n’affectent pas de manière significative les niveaux de glucose dans le sang. Il a été démontré que certains d’entre eux réduisent la densité et la diversité du microbiote.

Cuillère de sucre.
Lorsque vous ajoutez du sucre simple à vos shakes, vous favorisez des modifications négatives de votre métabolisme, notamment au niveau pancréatique.

2. N’abusez pas des fruits

Les fruits sont une source de composés phytochimiques au pouvoir antioxydant de haute qualité.

Ces éléments neutralisent la formation de radicaux libres et leur accumulation ultérieure dans les tissus. Grâce à cet effet, l’incidence de diverses pathologies chroniques et complexes est fortement réduite, comme le confirment des recherches publiées sur European Journal of Medicinal Chemistry.

Les fruits contiennent également une quantité non négligeable de fructose. On parle d’un sucre simple qui pourrait générer des altérations au niveau métabolique.

Ce sucre est lié à un risque plus élevé de souffrir de stéatose hépatique, notamment lorsqu’elle est consommée dans des contextes sédentaires. Manger des fruits est positif, mais un apport naturel doit toujours être priorisé. Cela empêchera les fibres de se décomposer, et l’absorption des glucides sera plus rapide.

3. Ne faites pas de shakes sans portion protéinée

L’une des principales erreurs lors de la préparation de smoothies est d’oublier d’inclure une source de protéines.

Ces nutriments sont essentiels pour augmenter la genèse de la satiété, régulant ainsi l’appétit. De plus, ils ont une fonction structurelle déterminante.

Si un déficit soutenu se produit au fil du temps, les valeurs de masse maigre et de force musculaire seront affectées négativement. Pour cette raison, il faut toujours s’assurer de la présence de produits laitiers ou de noix.

Les protéines d’origine animale sont de meilleure qualité, mais les légumes peuvent remplir la fonction dans ce cas. De plus, les noix sont une source d’acides gras essentiels, des éléments nécessaires pour contrôler les niveaux d’inflammation dans l’environnement interne.



4. Évitez les boissons alcoolisées

L’alcool est une substance toxique quelle que soit la dose consommée.

De nombreuses recettes conseillent l’inclusion de boissons alcoolisées dans certains smoothies pour améliorer leur saveur. Cependant, ce n’est pas une bonne option.

Non seulement cela génère des altérations à court terme, mais cela entraînera également des défaillances dans le fonctionnement des organes et des systèmes au fil du temps. Pour cette raison, leur présence dans l’alimentation doit être limitée.

Ce n’est pas une substance toujours facile à éviter, car c’est une drogue socialement acceptée, mais il faut essayer. Au moins dans les smoothies. Ce n’est pas non plus une option à prendre en compte pour se rafraîchir lors des journées chaudes, car l’alcool déshydrate.

Agiter avec de l'alcool.
Mélanger shakes nutritionnels et cocktails alcoolisés est une erreur. Le mélange est nocif à tous points de vue.

Suivez ces conseils lors de la préparation de smoothies

Il y a un certain nombre de choses que vous devriez éviter lors de la préparation de smoothies pour améliorer la valeur nutritionnelle de ces derniers et pour éviter qu’ils n’affectent négativement le fonctionnement de votre métabolisme. Lorsqu’ils sont préparés correctement, ils peuvent être une excellente source de vitamines, de minéraux et d’éléments à capacité antioxydante.

Garder les niveaux d’inflammation et d’oxydation sous contrôle est essentiel pour améliorer la santé.

Rappelons que lorsque l’objectif est de prévenir le développement de pathologies complexes, il ne suffit pas de soigner son alimentation. Nous devrons adopter une série d’habitudes. Parmi elles, il faut souligner la nécessité de pratiquer une activité physique de façon régulière.

Cela pourrait vous intéresser ...
Smoothies antioxydants à boire et à appliquer en masque
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Smoothies antioxydants à boire et à appliquer en masque

Essayez ces délicieux smoothies antioxydants et profitez-en pour les appliquer également en masque facial pour prévenir le vieillissement.



  • Yoshida, Y., & Simoes, E. J. (2018). Sugar-Sweetened Beverage, Obesity, and Type 2 Diabetes in Children and Adolescents: Policies, Taxation, and Programs. Current diabetes reports18(6), 31. https://doi.org/10.1007/s11892-018-1004-6
  • Suez, J., Korem, T., Zeevi, D., Zilberman-Schapira, G., Thaiss, C. A., Maza, O., Israeli, D., Zmora, N., Gilad, S., Weinberger, A., Kuperman, Y., Harmelin, A., Kolodkin-Gal, I., Shapiro, H., Halpern, Z., Segal, E., & Elinav, E. (2014). Artificial sweeteners induce glucose intolerance by altering the gut microbiota. Nature514(7521), 181–186. https://doi.org/10.1038/nature13793
  • Neha, K., Haider, M. R., Pathak, A., & Yar, M. S. (2019). Medicinal prospects of antioxidants: A review. European journal of medicinal chemistry178, 687–704. https://doi.org/10.1016/j.ejmech.2019.06.010