8 conseils pour avoir une culture hydroponique et ne pas échouer dans la tentative

Réaliser la croissance des plantes grâce à un circuit d'eau sans sol est une technique possible à mettre en œuvre chez soi. Profitez des nombreux avantages de la culture hydroponique grâce aux conseils suivants.
8 conseils pour avoir une culture hydroponique et ne pas échouer dans la tentative

Écrit par Jonatan Menguez

Dernière mise à jour : 30 septembre, 2022

La croissance des plantes ne dépend plus seulement de la terre et de l’état du sol. Grâce à l’hydroponie, il est possible de générer des jardins entiers en faisant recirculer de l’eau minéralisée. C’est une méthode largement utilisée dans les grandes plantations, mais la culture hydroponique peut aussi être à la portée de la maison.

Parmi les avantages qu’il offre, citons une faible consommation d’eau, un meilleur contrôle du développement des plantes et un rendement élevé. La culture hydroponique a commencé à être appliquée il y a des décennies, mais aujourd’hui, elle est de plus en plus utilisée pour l’horticulture. C’est-à-dire pour la production de légumes, comme les tomates, les carottes ou les oignons.

Avec seulement quelques contenants en plastique, du bois, de l’oxygénation et les nutriments nécessaires à l’eau, il est possible d’aménager un jardin hydroponique chez soi. On vous l’explique.

Qu’est-ce que la culture hydroponique ?

La culture hydroponique ou agriculture hydroponique est une technique de culture qui se passe du sol ou du substrat comme élément principal. Au contraire, le développement des plantes se fait par un circuit d’eau. Grâce à la recirculation de l’eau avec des solutions minérales, une croissance puissante est produite.

Parmi les éléments chimiques utilisés pour garantir le développement figurent l’azote, le calcium, le potassium, le fer, le manganèse et le soufre. Bien que presque toutes les plantes puissent être cultivées en hydroponie, elle est couramment appliquée à l’horticulture (tomate, oignon, poireau, laitue, épinard et fraise).

De nombreux grands producteurs utilisent cette technique comme principale dans la culture en intérieur. De plus, elle fonctionne bien dans les zones où les sols ne conviennent pas à certaines plantations. Lorsqu’elle est intégrée dans des serres, elle peut stimuler le développement de la végétation à des niveaux plus élevés que la culture traditionnelle.

Culture hydroponique.
La rage de la culture hydroponique s’est emparée des villes, où la disponibilité de terres à cultiver est rare.

Avantages de la culture hydroponique

La culture hydroponique présente de nombreux avantages, en raison de sa simplicité, de sa propreté et de son faible coût. Ces avantages sont communs à la fois à la production industrielle et à la production domestique :

  • Écologie : elle est plus respectueuse de l’environnement, car elle réduit la consommation d’eau. La recirculation permet d’utiliser moins de liquide pour arroser les plantes.
  • Rendement : lorsque la méthode est appliquée efficacement, il est possible d’obtenir des résultats similaires ou meilleurs que la culture en plein air.
  • Le nettoyage : c’est une méthode hygiénique, quelque chose qui est aussi une nécessité. L’espace de culture hydroponique doit être propre, désinfecté et exempt de parasites.
  • Surveillance : avec cette technique, il est plus facile de contrôler l’état de la plantation. En plus d’identifier les minéraux manquants ou rares.
  • Adaptation : du fait qu’il s’agit d’une culture contrôlée, elle est adaptable à toute zone géographique et indépendante des conditions climatiques.
  • Propre nourriture : avec la culture hydroponique, il est possible d’avoir des aliments biologiques préparés par soi-même.

Les meilleurs conseils pour avoir une culture hydroponique à la maison

Cette méthode est utilisée dans les grandes plantations horticoles, mais est également adaptable à petite échelle. Avec une série de matériaux et d’étapes à suivre, il est possible d’apporter la culture hydroponique à l’agriculture domestique.

1. Contrôler l’eau et les minéraux

La culture hydroponique repose sur l’eau comme moyen de nutrition pour les plantes. En général, aucun sol n’est utilisé, ou seulement de l’argile, donc le traitement du liquide est transcendantal.

En principe, l’eau osmosée doit être fournie, c’est-à-dire exempte de toute substance nocive, comme le chlore ou le plomb. Ensuite, l’engrais nécessaire sera ajouté.

Il est recommandé que sa température se situe entre 18 et 21 degrés Celsius. D’autre part, il est très important de vérifier constamment le niveau de pH, car les variations peuvent affecter les cultures.

Le niveau correct, pour commencer, est 5,8. Il est porté à 6 pendant la floraison et à 6,2 dans la période suivante.

2. Mesurer l’électroconductivité (EC)

La CE travaille à montrer la transmission de l’électricité que l’eau a à travers les sels minéraux. C’est-à-dire la quantité d’engrais dont vous disposez.

De cette façon, il est possible de contrôler si la quantité doit être ajoutée ou réduite. En général, un niveau de 0,8 est recommandé au début de la plantation ; chiffre qui monte à 1 après les premières semaines puis à 1,5.

3. Prévenir les parasites

Bien que les plantes ne soient pas en contact avec le sol, la possibilité de parasites demeure. De plus, s’ils attaquent une plantation hydroponique, leur éradication est assez complexe.

Par conséquent, il est conseillé d’appliquer des mesures préventives par pulvérisation. Les fongicides sont utilisés pendant la phase de croissance.

4. Maintenir le niveau d’oxygène dans la culture hydroponique

Non seulement l’eau est importante, mais aussi l’oxygène qui la traverse. Fixer une pompe à air, comme celles que l’on trouve dans les aquariums, est essentiel pour garder les racines en bonne santé. De plus, il évite la stagnation.

5. Gérer la croissance et la fertilisation

La culture hydroponique a quelques détails auxquels il faut prêter plus d’attention, par rapport à la plantation dans le sol. Par exemple, la croissance. Pour que les fleurs ne dépassent pas le poids que peut supporter la structure d’une plante qui n’a pas une prise ferme, on ajoute généralement du silicate à l’eau.

C’est un minéral qui favorise sa résistance. D’autre part, pas n’importe quel engrais n’est utile dans ce type de plantation. En général, les engrais minéraux sont privilégiés par rapport aux organiques, en raison de la densité liquide de ces derniers.

6. Avoir les bons outils

En plus de l’oxygène, des minéraux et des engrais nécessaires, il est important d’avoir les matériaux de base pour mettre en place une culture hydroponique. Par exemple, un récipient sombre pour les racines, un bouchon en plastique, des planches de bois et un substrat spécial avec de l’argile ou de la fibre de coco.

7. Assemblez la structure

En principe, le récipient doit être percé au même niveau que le bouchon en plastique, par lequel l’eau s’écoulera. Ensuite, faites des trous avec des distances de 10 centimètres à la planche de bois. Les racines sont soigneusement retirées à travers ces trous et le substrat est placé dans le récipient.

Structure pour culture hydroponique.
Actuellement, il existe divers cours de culture hydroponique qui peuvent être suivis pour améliorer la technique des cultures domestiques.

8. Profitez de la lumière du soleil

Cette technique nécessite beaucoup d’éclairage naturel, mais pas de manière directe et constante. Les rayons solaires frontaux peuvent affecter la croissance et brûler les feuilles.

Assurez-vous donc que votre culture hydroponique domestique reçoit suffisamment de lumière, bien que d’un emplacement stratégique.

Consacrez du temps à la culture hydroponique

Bien qu’il s’agisse d’une tâche aussi accessible que n’importe quelle forme de culture, cette technique nécessite généralement beaucoup de temps d’entretien et de contrôle. Il est donc important de disposer de plusieurs heures pour une plantation hydroponique.

La gestion du pH, des niveaux de minéraux, de la lutte antiparasitaire et de la structure des plantes demande du travail. Cependant, le résultat en vaudra la peine.

Cela pourrait vous intéresser ...
Uroculture : qu’est-ce que c’est et pourquoi l’utilise-t-on ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Uroculture : qu’est-ce que c’est et pourquoi l’utilise-t-on ?

Les infections du tractus urinaire (ITU) sont des pathologies très communes. Par chance, l'uroculture sert à détecter l'agent responsable.