Slim by design : une décoration minceur

"Slim by design" est un moyen de perdre du poids qui va au-delà de l'alimentation. Apprenez-en plus ici.
Slim by design : une décoration minceur

Dernière mise à jour : 16 septembre, 2022

“La cuisine sabote votre alimentation”. C’est ce que prétend le Dr Brian Wansink, auteur du livre Slim by Design: Mindless Eating Solutions for Everyday, dont nous vous parlons ici.

Cet auteur affirme que la manière dont nous avons décoré la maison et, en particulier la cuisine, peut être contre-productive pour perdre du poids. C’est une théorie intéressante qui a progressivement gagné des adeptes.

Nous vous invitons à découvrir comment organiser la cuisine pour manger autrement et ainsi perdre du poids sans avoir recours à un régime strict. Poursuivez donc votre lecture !

Qui est Brian Wansink et quelle est sa méthode ?

Professeur à l’Université Cornell de New York, Wansink étudie le comportement alimentaire depuis des années. Il travaille sur divers projets de recherche en psychologie et en nutrition.

Après des années d’études, il est arrivé à la conclusion que la décoration et l’organisation de la cuisine ont une forte influence sur l’efficacité des régimes minceur. L’expert affirme que les couleurs, les formes et le style sont essentiels pour intégrer des habitudes saines.

Il a fait part de toutes ces informations dans son livre Slim by Design: Mindless Eating Solutions for Everyday. On y trouve de nombreuses astuces pour perdre du poids sans passer par un régime rigoureux.

Une de ses phrases qui sonne plus qu’attirante est la suivante : « Le meilleur régime est celui où vous ne savez pas ce que vous faites ». Vous pensez qu’il est possible de maigrir en redécorant sa cuisine ? Nous vous disons ci-dessous quels sont les principes les plus importants de la méthode Slim by design.

Le coup de foudre, la clé du slim by design

Commençons par ce que nous voyons. Au cours de ses recherches, Wansink a découvert qu’il existait une relation étroite entre le poids d’une personne et la nourriture qu’elle a sur son comptoir.

Ceux qui laissent des fruits à l’air libre sont plus minces que ceux qui laissent à portée de main des produits transformés, tels que des biscuits, des bonbons et des chips.

La prémisse est que nous mangeons ce que nous voyons. En ce sens, la recommandation est de laisser les fruits, les légumes et les fruits secs à portée de vue. Maintenant que vous savez cela, il est temps de réorganiser vos placards et votre réfrigérateur, car là aussi la règle s’applique.

L’idée est de mettre en avant les aliments plus sains, et de cacher ceux qui n’ont pas de valeur nutritionnelle pertinente. Bien qu’il soit préférable de les rayer de votre liste d’épicerie, nous pensons que c’est une bonne idée de commencer par les cacher.

Que dit Wansink ? Il recommande de disposer les produits sains au niveau des yeux. De plus, ces aliments doivent être prêts être consommés : ils peuvent coupés dans des récipients transparents.

Quant aux aliments moins sains, il faudrait mieux les mettre dans des tupperwares de couleur foncée. L’expert a remarqué que lorsque la nourriture est stockée dans des récipients sombres, nous sommes moins tentés de les consommer.

Organisez le réfrigérateur dans la méthode Slim by design.
L’organisation du réfrigérateur est un point majeur, car nous mangeons ce que nous avons le plus sous la main.

La magie de l’ordre s’applique aussi à la nourriture

La gourou du rangement Marie Kondo nous apprend à créer des habitudes de rangement et à les appliquer à la maison. Et l’expert de Slim by design assure que ceux qui vivent dans une maison en désordre sont plus susceptibles de manger des collations.

Encore une fois, il semble que l’ordre de la maison soit essentiel pour mener une vie saine. L’intérieur influencerait les habitudes alimentaires.



La cuisine, plus c’est inconfortable, mieux c’est

Il n’est pas étonnant de savoir que nous passons plus de temps dans des endroits où nous nous sentons à l’aise. Dans le cas de la cuisine, le confort peut être une arme à double tranchant.

D’une part, il nous invite à y rester plus longtemps ; d’autre part, c’est l’endroit où se trouvent les collations.

Ces collations que nous mangeons ne sont généralement pas les plus saines. La recommandation de Wansink est donc de passer le moins de temps possible dans la cuisine. Il suggère même de manger dans la salle à manger chaque fois que cela est possible.

Quant au garde-manger, son conseil est qu’il se trouve le plus loin possible de la cuisine. L’auteur soutient que si vous devez marcher une distance supplémentaire pour vous rendre à la nourriture, il est fort probable que vous y renonciez.

Des couleurs qui invitent à manger

Une autre des découvertes du professeur et de son équipe est liée aux couleurs de la cuisine. Le blanc et les couleurs vives semblent augmenter l’appétit.

Une palette trop foncée produira le même effet. La teinte intermédiaire, comme les oranges et les ocres doux, pourrait être une bonne idée.

De même, nous devons nous assurer que l’espace pour préparer la nourriture est pratique. De cette manière, nous éviterons de commander à l’extérieur.



La vaisselle traditionnelle, une autre des propositions du Slim by design

La taille de la vaisselle compte. À l’heure actuelle, on a tendance à utiliser de la vaisselle de plus en plus grande. Des assiettes plus grandes nous invitent à consommer des portions de nourriture plus grandes.

En ce sens, la suggestion de Wansink est que nous revenions quelques décennies en arrière et options pour les assiettes qui étaient utilisées autrefois. Nous réduisons ainsi la taille des portions.

Il en est de même pour les verres : si on boit autre chose que de l’eau, vaut mieux opter pour des verres de petite taille.

Le type de service compte

N’apportez jamais la source de nourriture à la table ; la meilleure façon de servir est de la marmite à l’assiette. Dans le cas où vous devez utiliser un plateau, il vaut mieux qu’il soit petit.

Des assiettes.
Les petites assiettes nous aident à limiter les portions, nous sommes donc susceptibles de manger moins.

Slim by design, une nouvelle façon de perdre du poids

Si cette nouvelle façon de perdre du poids vous intéresse, appliquez donc les conseils donnés. Les régimes stricts ne sont pas aussi efficaces que le développement d’habitudes alimentaires saines, même après avoir atteint le poids souhaité.

N’oubliez pas de ne pas manger pendant que vous faites d’autres activités, en particulier en regardant un film. Lorsque vous vous divertissez avec quelque chose, vous perdez le contrôle de ce que vous ingérez.

Enfin, lors de vos achats, optez pour les petites portions et soyez prudent avec les offres. Vous pourriez finir par transporter plus de nourriture que vous n’en avez vraiment besoin.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les graines de moringa aident-elles à perdre du poids ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les graines de moringa aident-elles à perdre du poids ?

Les graines de moringa pourraient aider à perdre du poids, selon une série d'enquêtes récentes, grâce à leur profil nutritionnel.



  • Yang, H., Carmon, Z., Kahn, B., Malani, A., Schwartz, J., Volpp, K., & Wansink, B. (2016). Un marco para elecciones más saludables: el triángulo de decisiones caliente-frío. Harvard Deusto business review, (253), 38-46.
  • Tellis, G. J., Redondo, I., Belló, C., & Villar, I. (2002). Estrategias de publicidad y promoción. Addison Wesley.
  • Ogden, J. (2003). Psicología de la alimentación: comportamientos saludables y trastornos alimentarios. Ediciones Morata.
  • Amon, D., Guareschi, P. A., & Maldavsky, D. (2005). La psicología social de la comida: una aproximación teórica y metodológica a la comida y las prácticas de la alimentación como secuencias narrativas. Subjetividad y procesos cognitivos, (7), 45-71.
  • Campos Rivera, N. H., & Reyes Lagunes, I. (2014). Preferencias alimentarias y su asociación con alimentos saludables y no saludables en niños preescolares. Acta de Investigación psicológica4(1), 1385-1397.
  • Navas, M. A. I., López, H. E. E., & Muñeton, M. J. B. (2017). Oportunidades de mercado para alimentos nutracéuticos desde la psicología del consumidor. Revista GEON (Gestión, Organizaciones y Negocios)4(2), 81-87.