5 tendances de recyclage qui ne se démodent jamais

On reconnaît l'urgence pour l'humanité de réduire les émissions de gaz polluants avant 2030. Il y a de plus en plus de preuves scientifiques qui assurent un destin compliqué à la planète si des objectifs précis ne sont pas atteints. Pour cette raison, les tendances de recyclage continuent d'être appliquées et de nouvelles mesures apparaissent qui contribuent aux actions quotidiennes.
5 tendances de recyclage qui ne se démodent jamais

Écrit par Jonatan Menguez

Dernière mise à jour : 18 janvier, 2023

Le recyclage est l’un des moyens dont dispose la majorité de la population pour contribuer à la réduction du réchauffement climatique, même si les changements profonds dépendent du secteur industriel et énergétique. Pour l’instant, il existe des mesures de réutilisation innovantes qui peuvent être adoptées à la maison.

L’offre de produits fabriqués avec des matériaux recyclables est de plus en plus large, tout comme les consommateurs qui les choisissent. L’image des entreprises qui travaillent sous responsabilité environnementale permet d’atteindre une meilleure position dans la société. Le textile, le compost et même le mobilier d’intérieur sont les vedettes des tendances de recyclage.

Les 5 tendances de recyclage les plus populaires aujourd’hui

La gravité de la situation du changement climatique exige des réponses immédiates. Selon un rapport des Nations unies (ONU), si l’augmentation de la température mondiale dépasse 1,5 degré d’ici 2030, les conséquences seront irréversibles. Un chiffre établi lors de l’Accord de Paris, en 2015, et ratifié lors de la dernière COP.

Bien que bon nombre des changements profonds concernent les modes de production, certaines actions individuelles peuvent être menées au quotidien. L’un d’eux est le recyclage. Elle ne se limite plus au tri des déchets ou à la réduction de la consommation de plastiques.

Il existe plusieurs mesures d’organismes publics et d’entreprises qui visent à générer une contribution pour améliorer un contexte climatique terminal. A partir de la consommation quotidienne, il est possible d’opter pour différents produits fabriqués à partir de matériaux recyclables.

1. Composter

Le compostage à la ferme et le compostage domestique ne font pas partie des tendances de recyclage les plus récentes, mais c’est une pratique écologique qui se poursuit. Comme tâche ménagère, grâce aux déchets organiques, il est possible d’obtenir de l’engrais pour nourrir le sol.

Pendant ce temps, de plus en plus de municipalités et d’États encouragent la production de compost à grande échelle. En même temps, ils promeuvent cette pratique à la maison.

compostage domestique.
Le compost domestique est une mesure simple qui réduit les déchets jetés et crée des conditions optimales pour la culture de légumes à la maison.

2. Les bioénergies dans les tendances du recyclage

L’un des secteurs où le changement doit être urgent est celui de l’énergie. La production d’énergie à partir de combustibles fossiles occupe les niveaux les plus élevés d’émissions de gaz polluants. Cependant, ces dernières années, la génération de sources moins polluantes a été encouragée.

Par exemple, le biogaz, issu de la dégradation de la matière organique. Ce biocarburant est utilisé pour le chauffage, la cuisine et même pour certains transports urbains.

Le nombre d’usines en Europe augmente d’année en année. Selon l’Association européenne du biogaz, il y en avait environ 14 000 en 2013. Ce nombre est passé à près de 19 000 usines en 2019.

D’autre part, le biométhane connaît également une augmentation de sa production, dépassant les 700 usines en Europe, selon le même organisme. Le biométhane, également appelé gaz renouvelable, est issu de la purification du biogaz et fonctionne pour alimenter le réseau de gazoducs.

3. L’upcycling à la mode

Un autre des secteurs industriels les plus polluants est le textile. L’un des gros problèmes est la quantité de déchets qu’elle génère. Selon les rapports de l’Alliance des Nations Unies pour une mode durable, les textiles représentent environ 9 % des pertes annuelles de microplastiques dans les océans.

De plus, ce poste représente entre 2% et 8% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Pour réduire ce chiffre, ainsi que la forte consommation d’eau qu’il nécessite, une tendance qui réutilise des matières textiles démodées s’est développée. Il s’agit d’ upcycling, un concept basé sur la réutilisation d’objets jetables.

L’industrie textile gaspille souvent des millions de vêtements dont la production a mobilisé de multiples ressources humaines et énergétiques. Parmi les différentes raisons, il y a le fait qu’il est déjà passé de mode, qu’il a cessé d’être une tendance ou qu’il ne correspond pas à la taille. L’upcycling est un terme lié au recyclage, mais à caractère plus artistique, qui cherche à installer le besoin de réutiliser les matières textiles dans la mode.

Avec eux, il est possible de créer de nouveaux vêtements, accessoires et chaussures. Tant dans l’habillement pour la maison que dans la fabrication industrielle, l’upcycling prend de l’importance afin de se positionner comme une tendance de recyclage. Les grandes et petites entreprises encouragent la production artisanale.

4. Dites adieu au plastique à usage unique

De plus en plus de pays se joignent à la volonté d’éliminer la commercialisation des verres, couverts, pailles, récipients et autres plastiques à usage unique. Il s’agit de lutter contre le pourcentage élevé de déchets plastiques qui existe sur la planète. Selon les rapports des Nations Unies, les déchets de ce matériau occupent 85 % de tous les déchets accumulés dans les mers et les océans.

L’Union européenne a interdit les plastiques à usage unique en 2021. D’autre part, en Espagne, la loi sur les déchets est entrée en vigueur en avril 2022. Cette règle est conforme aux directives de l’UE, il est donc prévu que la pollution plastique soit réduite dans les prochaines années. ans. En tant que mesure individuelle, il est important d’encourager les éléments multi-usages et non jetables.

Plastiques qui ne contribuent pas au recyclage.
Le plastique est un élément qui s’accumule sous forme de déchets de façon excessive. Certaines lois interdisent le matériel à usage unique.

5. Décoration intérieure

Il est également possible de promouvoir les tendances du recyclage dans la décoration intérieure. De nombreux fabricants fabriquent des meubles avec du bois réutilisé, des matériaux organiques et du verre recyclé. Le phénomène est connu sous le nom de décoration durable ou éco-responsable.

Appliquer les tendances du recyclage à la maison

Au-delà des mesures officielles ou des pratiques des secteurs industriels, il est possible d’apporter de petites contributions à partir d’actions quotidiennes. La réutilisation des matières textiles peut également commencer à partir de vêtements qui sont dans le placard et qui ne sont pas utilisés. Éviter la consommation de plastiques à usage unique est également présenté comme une responsabilité individuelle.

En revanche, il est conseillé d’essayer de réparer les appareils électriques avant de les jeter et d’en acheter de nouveaux. Soit manuellement, soit en s’adressant à un service technique.

Les mêmes critères s’appliquent aux meubles et autres articles ménagers. Trier les déchets n’est plus le seul moyen de contribuer personnellement à la cause de la prévention de la pollution de l’environnement.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelle est la différence entre biodégradable et compostable ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Quelle est la différence entre biodégradable et compostable ?

Le recyclage est une action positive pour l'environnement, mais la différence entre biodégradable et compostable doit être prise en compte.



  • Cervi, Ricardo G, Esperancini, Maura S. T, & Bueno, Osmar de C. (2011). Viabilidad Económica de la Utilización de Biogás para la Conversión en Energía Eléctrica. Información tecnológica, 22(4), 3-14. Disponible en:  https://www.scielo.cl/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0718-07642011000400002
  • Ortiz-Soriano , Agustina , López-Andrade , Xicoténcatl , González-Vera , Conrado , Tejeda-Jiménez , Martín , Estrada-Jaramillo , Melitón , Vera-Romero , Iván ,  Biogás como una fuente alternativa de energía primaria  para el Estado de Jalisco, México. Ingeniería. Investigación y Tecnología [Internet]. 2017;XVIII(3):307-320. Recuperado de: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=40453142007
  • Scarlat, Nicolae, Jean François Dallemand, and Fernando Fahl. “Biogas: Developments and Perspectives in Europe.” Renewable Energy 1 Dec. 2018: 457–472. Disponible en: https://doi.org/10.1016/j.renene.2018.03.006
  • Torres-Maya, Raúl,  INVESTIGACIÓN, INDAGACIÓN Y DISEÑO. Revista Legado de Arquitectura y Diseño [Internet]. 2021;16(29):1-16. Recuperado de: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=477966601024
  • Aguayo, Francisco, De Las Heras, Ana, Luque, Amalia, Cabot, María I.,  Diseño de un envase para alimentos sostenible, inteligente e interconectado siguiendo los principios de la cuna a la cuna y utilizando el Análisis del Ciclo de Vida para la evaluación de impactos ambientales. INNOTEC [Internet]. 2020; (19):125-141. Recuperado de: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=606164358016

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.